Blog à Part : Portrait de Blogueuse, Aurélie de Deslivresetmoi7

Salut mes polardeux , Aujourd’hui je reviens avec « mes ITW Blogueur »

une rubrique qui a pris vie il y a un peu plus d’un an sur notre blog et que vous devez commencer à connaître

Blog à part : Portrait de blogueur

La seizième blogueuse à être interrogée aujourd’hui c’est : Aurélie

Je vous laisse découvrir son ITW Blogueur


Blog à part : Portrait de blogueur Aurélie de

des Livre et moi 7

ITW Blogueur

Ge : Dis moi Aurélie, as-tu déjà participé à des interviews ?

 Oui, à quelques occasions, le plus souvent pour des collègues de la blogosphère littéraire ! ^^

1ère Partie

 Ge : Bonjour, es-tu prêt(e) à être soumise à la question ?

 Euh… La question, peut-être pas… Mais tes questions : oui, avec plaisir !

 Ge : Alors ici on va, je vais essayer de comprendre comment on en arrive à créer un blog et comment on anime celui-ci. Mais avant cela je sais que mes lecteurs et lectrices sont curieux. Alors, peux-tu te présenter ? Je veux tout savoir, ta scolarité, ton parcours pro, ton âge, oui je le demande même aux dames ! Surtout quand elle aime le noir !

Quel interrogatoire ! Alors je m’appelle Aurélie, 32 bouquets de saisons à mon actif… J’ai toujours aimé la lecture et les langues, ce qui s’est clairement ressenti tout au long de mon parcours scolaire : Une langue ancienne – le latin – et une, puis deux, puis trois langues vivantes – anglais, allemand, espagnol – jusqu’à l’obtention d’un Bac L Euro en 2006. Initialement je souhaitais devenir traductrice/interprète dans une grande organisation internationale mais il y avait trop peu de débouchés me permettant de concrétiser mon projet… Du coup j’ai voulu me lancer dans quelque chose de nouveau à la sortie du lycée… Je suis allée en Fac de droit… Quatre ans plus tard j’obtenais un Master 1 « Droit privé et sciences criminelles » et mon concours d’entrée à l’ENG (Ecole Nationale des Greffes) la même année… J’ai donc quitté Lille où je faisais mes études pour partir à Dijon en formation (Enfin… J’ai quand même dû faire quelques allers et retours pour passer mes partiels ! ^^) avant d’obtenir un poste directement chez moi, à Beauvais au greffe du JLD (Juge des Libertés et de la Détention). J’ai ensuite changé de service pour l’Instruction en 2013 avant d’arriver au TPE (Tribunal Pour Enfants) en 2016. Voilà, tu sais tout : Je suis greffière depuis dix ans… Déjà !

Ge : Dis-moi : Quelle place avait la lecture dans ton milieu familial ?

Mon père n’est pas un grand lecteur, contrairement à ma mère… C’est sans doute elle qui m’a transmis ce bon virus, lequel s’est considérablement développé, notamment du fait de mon statut de fille unique : Quoi de mieux que la lecture pour s’occuper !

Ge : Comment abordait-on le livre chez toi ?

Il avait une place essentielle… J’ai eu une bibliothèque en même temps que ma propre chambre, on m’a toujours lu des histoires avant je ne me mette à les lire moi-même… Alors très vite il m’a fallu d’autres histoires… D’autres livres… D’autres bibliothèques !

 Ge : Veux tu bien me montrer ta/tes bibliothéque(s) ? Et m’expliquer comment elles fonctionnent, comment elles sont rangées ?

 Bien sûr ! Chez moi, la bibliothèque est devenue une pièce à part entière, dans laquelle j’ai voulu ranger mes livres par ordre alphabétique… Seulement j’ai vite dû me rendre à l’évidence : Celle-ci s’avère bien trop petite ! Outre le fait qu’il me reste encore une dizaine de cartons à ranger, j’ai des livres – ou plutôt des piles de livres ! – éparpillé un peu dans toutes les pièces, partout dans la maison, du sous-sol au grenier ! On envisage de rajouter de grandes étagères, mais cela ne me suffira jamais !

 Ge : Et le livre et la lecture pour toi, c’est quoi ?

Le livre et la lecture ont toujours été pour moi un véritable puits de culture, une porte vers la liberté et une source d’évasion : Un outil magique me permettant de faire 1001 voyages sans bouger de mon canapé, de vivre 1001 vies rien qu’en tournant les pages !

Ge : Es-tu papier ou numérique ?

 Les deux mon Capitaine ! Si je reste une inconditionnelle du papier qu’on peut manipuler, feuilleter, parcourir, sentir, faire dédicacer, prêter, offrir, donner… Le format numérique a tout de même ses avantages, par exemple en voyage mais aussi pour découvrir de nouveaux talents, notamment dans l’autoédition : Il faut savoir être curieux et élargir ses horizons !

Ge : En parlant de bibliothèque, vas-tu ou es-tu allée en bibliothèque ?

Si j’y vais moins qu’avant par manque de temps, j’y suis toujours allée… Pour bouquiner bien sûr, mais aussi pour faire bouquiner : J’y anime de temps en temps des rencontres !

Ge : Si oui qu’y as-tu trouvé, que t’ont-elles apportée ?

Cela m’a longtemps permis de découvrir plus facilement de nouveaux auteurs, surtout avant d’entrer dans la vie active. Cela m’a également permis de découvrir des auteurs locaux mais aussi de poursuivre ma découverte d’auteurs à travers des titres plus anciens, plus difficiles à dénicher en librairie !

Ge : As-tu une librairie attitrée ? Une ou plusieurs d’abord. Une ou tu achètes tes bouquins ?

Oui et non… Disons qu’à Beauvais, il n’y a qu’une librairie Indé, spécialisée en littérature jeunesse… Pour autant j’y vais de temps en temps, quand bien même on peut estimer que j’ai passé l’âge : Parce que la lecture rend éternellement jeune ! Sinon je profite sans préférence des enseignes Maison de la Presse, Fnac et Furet du Nord de ma ville ! Et puis je me déchaine l’été quand je suis en vacances à Soulac sur Mer (en Gironde) où je profite allègrement des deux formidables librairies indés de cette petite station balnéaire : La librairie de l’Oncle Tome et la librairie de Corinne ! J’y achète notamment une grande partie de mes lectures de la rentrée littéraire !

Ge : Où achètes-tu principalement tes bouquins. (Ça peut-être dans différents lieux, par exemple, moi c’est dans ma librairie de quartier, dans les librairies où je vais voir des auteurs, des librairies que je visite en vacances. Et aussi énormément sur les festivals et les salons où je vais. Parfois même c’est dans ma bibliothèque quand je reçois des auteurs… Mais là c’est une libraire qui vient vendre les bouquins à la biblio pour l’occasion) ?

En dehors des librairies que je viens de citer, je profite aussi de la superbe bouquinerie de Soulac sur Mer, souvent pour craquer sur des titres qui me tentaient déjà en librairie ou me lancer dans la lecture de bouquins totalement inconnus ! Mais j’en achète aussi beaucoup (mon banquier dirait même trop !) sur les salons du livres (Mention spéciale pour les Quais du Polar) et lors des séances de dédicaces en librairie !

2ième Partie

Ge : Bon passons aux choses sérieux, tu es toujours prêt(e) ?

Chef ! Oui Chef !

Ge : Combien de livre lis-tu par semaine, par mois, par an ?

 Euh… Et bien je dirais environ trois livres par semaine en ce moment… Parfois plus quand je suis en vacances, parfois moins quand je me lance dans de gros projets, littéraires ou autres… Pour le reste des décomptes : Je ne me suis jamais posée la question ! ^^

 Ge : Justement…Tiens-tu décompte précis de tes lectures ?

Du tout ! J’en suis bien incapable !

Ge : As-tu une PAL ?

Oui et non… Je me constitue souvent une petite PAL de livres que je place à côté de mon lit et que j’envisage de lire dans la semaine ou les quinze prochains jours… Mais très souvent celle-ci se trouve bousculée par de nouvelles sorties, de nouvelles envies, de nouvelles idées… Certains livres retournent dans ma bibliothèque, souvent dans d’autres PAL (Est-ce que ça existe, les PAL secondaires ? 😅), rarement dans les étagères… Et alors tu peux t’imaginer une maquette de New York que j’essaie de construire avec mes livres !

Ge : Oui j’imagine bien ! Combien de livre dans ta PAL ?

Actuellement j’ai quatre livres à côté de mon lit : « Solitudes » de Niko Tackian que je suis en train de lire, « Nos corps étrangers » de Carine Joaquim qui sera ma prochaine lecture, « Ces orages-là » de Sandrine Collette et « La fée noire » de Pétronille Rostagnat.

 Ge : Pour toi, c’est quoi ta PAL, quelles relations entretiens-tu avec elle ? Comment la vis-tu ?

Au vu de mes précédentes réponses, tu l’as sans doute déjà deviné : Nos relations sont toutes relatives… Mais surtout tumultueuses et tourmentées !

Ge : Alors…. Et le polar dans tout ça ? Pourquoi tu en lis ? As-tu un rapport particulier avec le genre. (J’entends par polar tout ce qui a attrait aux littératures policières, du roman de procédure, au roman noir en passant par tous les types de thrillers

Parce que J’ADORE la littérature noire ! Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment… Sans doute j’aime me poser des questions, j’aime réfléchir et chercher, creuser, fouiner, investiguer aux côtés des personnages, me faire peur et me faire entourlouper, me laisser surprendre et berner, essayer de deviner mais me laisser traîner sur tout un tas de fausses pistes et me faire mener en bateau ! Plus largement j’aime les enquêtes et les mystères mais aussi explorer les bas fonds de la société, les bas instincts de l’homme et les abysses de l’âme… En fait si, je sais !

Ge : Dis-nous, quels sont tes auteurs favoris ? En littérature noire ?

The first one est incontestablement mon auteur Chouchou Olivier Norek

! Viennent ensuite Cédric Sire, Maxime Chattam et Franck Thilliez… Ajoutons encore Niko Tackian, Nicolas Lebel mais aussi Maud Mayeras, Claire Favan et Sonja Delzongle… C’est déjà pas mal !

 

Ge : C’est pas moi qui dirais le contraire je suis fan aussi. Peux-tu nous parler de 5 livres qui t’auraient marquée ces dernières années ?

Evidemment je pense immédiatement à Code 93 d’Olivier Norek car c’est le livre qui m’a poussée à ouvrir mon blog… Mais je crois bien que tous ses livres m’ont profondément marquée pour diverses raisons, notamment « Entre deux mondes » et « Impact » pour les messages qu’ils délivrent, ou encore « Surface » pour son héroïne à laquelle je me suis tant attachée…

Je peux également citer « Nous rêvions juste de liberté » de Henri Lœevenbruck qui m’a terriblement bouleversée…

Je peux encore citer « La nuit n’est jamais complète » de Niko Tackian et « Du feu de l’enfer » de Cédric Sire : LES titres qui m’ont captivée au point de me faire dévorer toute leur bibliographie, avant d’être au rendez-vous de chacune de leurs parutions…

 

Je peux enfin citer « L’heure des fous » de Nicolas Lebel et « Poulets Grillés » de Sophie Hénaff pour leur capacité à faire de l’humour tout en parlant de sujets particulièrement sérieux !

Oui je sais, j’ai triché, il y en a plus… Et j’assume complètement !

Ge : Fréquentes-tu les festivals et autres salons…Si oui depuis quand ?

 Oui ! Je les ai d’abord fréquentés en tant que bénévole : C’était à Montmorillon et c’est d’ailleurs ainsi que j’ai rencontré mon auteur Chouchou !

Je les fréquente plus assidûment, en tant que simple lectrice, depuis… Je dirais depuis 2015/2016, à peu près en même temps que l’ouverture de mon blog en fait ! ^^

Ge : Que t’apportent ces salons, ces rencontres ?

Pour moi les salons et rencontres offrent une réelle plus-value à mes lectures… Déjà parce qu’ils offrent un espace d’échanges plus direct et chaleureux avec l’auteur, que ce soit pour le découvrir parce qu’on ne le connaît pas du tout, pour le rencontrer parce qu’on n’a déjà tout lu mais qu’on n’a pas encore eu l’occasion de lui en parler ou de lui poser des questions à ce sujet, pour le retrouver au gré des salons pour se procurer ses nouvelles parutions et en discuter… En tout cas pour interagir au sujet de ses livres ! Mais pas seulement : Ces événements permettent aussi de rencontrer puis retrouver d’autres passionnés avec qui papoter : La richesse humaine des salons est essentielle et n’a pas de prix !

Aurélie et Harlan Coben

3ième Partie

Un blog ? Pourquoi un blog ?

 Nous voilà dans le dur, on va sans doute enfin comprendre pourquoi et comment on en vient à créer un blog.

Ge : Alors dis-moi : quelles ont été tes motivations à la création de ton blog ? Qu’est-ce qui t’a poussé à te lancer dans la création d’un blog ?

 Chouchou ! Enfin plus précisément la lecture et le coup de foudre littéraire que j’ai eu pour « Code 93 », qui est donc le premier titre d’Olivier Norek. Parce que j’ai bien failli passer à côté de cet excellent polar ! Revenons-en arrière, veux-tu ? J’avais repéré « Code 93 » à sa sortie en librairie, pour son titre… Je me suis penchée sur la quatrième de couverture mais n’avais alors pas plus accroché que cela… Et puis… Allez, j’avoue : La photo de l’auteur (sur le grand format) a achevé de me rebuter ! J’ai posé fissa ce bouquin sans autre forme de procès, persuadée qu’il n’était pas pour moi… Et puis il y a eu le salon du livre de Montmorillon… L’avantage quand on est bénévole, c’est qu’on a la liste des invités en avance et en exclusivité ! Sur celle-ci ? Un certain Norek… Ça me dit quelque chose… Je vérifie… Ah ! Oui… Mais… Non ! Avec un peu de chance, il ne sera pas sur mon stand… « Stand : Le temps des livres »… Ah bah si… Oui mais le stand est grand… Arrive le jour J, mon responsable devait s’absenter quelques minutes et me laisse donc la tenue du stand pour y accueillir les premiers auteurs invités… Arrive un homme avenant, à l’air fort sympathique et souriant, très simple, juste content d’être là, qui me salue bien gentiment, me tutoie direct et me demande si je peux l’aider à accrocher son badge droit… Je m’exécute bien volontiers, lit machinalement le badge tandis que je l’accroche, bien droit donc (ou pas)… « Olivier Norek »… Ah merde… (Là tu imagines mes yeux passer du badge au visage et du visage au badge plusieurs fois de suite…)… Bon… Et bien Aurélie tu vas réviser ton jugement et l’installer à sa table puis te glisser derrière lui pendant deux jours pour vendre ses livres ! Deux jours tout simplement géniaux durant lesquels j’ai écouté cet auteur particulièrement humble et disponible parler de son premier bouquin avec cœur et passion, j’entendais et ressentais qu’il avait écrit ce livre avec son expérience autant qu’avec ses tripes : Je ne pouvais pas ne pas le lire… Alors à la fin du salon, je me suis donc plongée dans cette lecture… Mais… Sacré nom de dieu j’ai failli passer à côté de cette pépite ?! Et si je n’étais pas la seule ! Il faut que j’en parle ! Il FAUT que j’en PARLE !!!! Du coup j’ai commencé à pourrir mon entourage personnel… Puis professionnel… Et puis ce n’était plus assez… Et si j’ouvrais un blog littéraire ? J’ai rencontré Olivier Norek le 13 juin 2015… Je publiais ma première chronique le 31 août 2015 !

Ge: Comment on choisit le nom de son blog ?

 Je ne sais pas trop… Au feeling, sans doute ? Le mien m’est venu tout seul, c’était une évidence ! Et comme je ne suis évidemment pas la seule à avoir eu l’idée, mon chiffre porte bonheur m’a permis de me démarquer : deslivresetmoi7 était né, et j’y suis profondément attachée !

 

 Ge : Quelle est la date de création et l’origine du nom de ton blog ? J’aimerais une brève histoire pour expliquer comment a débuté son blog ?

 Comme je l’ai dit plus haut, j’ai publié ma première chronique le 31 août 2015… Mais c’était sur ma page Facebook nouvellement créée, relayée sur un compte Twitter éponyme et tout aussi nouveau… Je n’avais pas dix abonnés mais j’étais ravie de me lancer dans l’aventure ! Mon entourage l’a appris, s’y est intéressé, m’a encouragée… Seulement on me faisait souvent la remarque que tout le monde n’avait pas forcément Facebook ou Twitter… Et puis je m’étais inscrite sans trop y croire pour devenir membre du jury du Prix des lecteurs chez Livre de poche, catégorie Polar… Contre toute attente, ma candidature a été retenue, je l’apprenais le 15 janvier 2016, j’ai pris ça pour un signe et je lançais mon blog dans la foulée, avec le même nom parce que « deslivresetmoi7 », c’est moi et personne d’autre !

Ge : Pourquoi l’avoir nommé ainsi ?

L’aventure avait débuté ainsi sur les réseaux sociaux, je n’aurais jamais pu l’appeler autrement sans avoir l’impression de me « trahir »… Il n’est pas parfait mais moi non plus : On va très bien ensemble !

Ge : Quel est le but de ton blog ?

Mon but est simplement de partager mes lectures, les faire découvrir au plus grand nombre… Peut-il seulement en avoir un autre ?

Ge : Comment fonctionne celui-ci ?

Il ne fonctionne pas : Il vit ! ^^ Donc il avance avec ses hauts et ses bas, ses regains d’énergie et ses baisses de régime… Il contient tout un tas de petites rubriques diverses et variées que je prends plaisir à alimenter : Parmi elles mes chroniques bien sûr mais aussi mes interviews, mon Club de lecture, mes lectures communes, les quelques rubriques que j’alimente avec ma Team : J’aime cette idée de partage au sens large !

Ge : Où trouves-tu ton inspiration pour écrire tes articles ?

Elle vient sans aucun doute de ma passion et de mon enthousiasme à la lecture !

 Ge : Comment les prépares-tu ?

Je ne sais pas trop… Je lis et je prends des notes au fil de ma lecture… Je repère des extraits, relève des pages… Puis une fois ma lecture terminée, je me lance dans l’écriture de ma chronique à partir de mes quelques notes !

 Ge : À quelle fréquence postes-tu et comment tu t’organises ?

 Je ne suis pas certaine d’avoir une fréquence particulière… Je peux poster un à deux articles par jour comme ne rien poster de la semaine, tout dépend si j’ai un gros projet en cours en parallèle, que ce soit pour mon blog ou pas d’ailleurs ! ^^

 Ge : Comment fais-tu la promotion de ton blog et de tes posts ?

 Je suis assez simple, je me contente de partager mes articles sur « mes » réseaux sociaux : Donc Twitter, Facebook et Instagram… Il m’arrive aussi de partager quelques articles sur les groupes Facebook mais plus souvent pour les lives et les concours… Sinon c’est assez rare, je n’ose pas, sans être en mesure d’expliquer pourquoi…!

Ge : Combien de temps consacres-tu à ton blog par jour ?

C’est vraiment difficile à dire… Déjà parce que je ne me pose pas la question mais aussi parce qu’un blog ne se résume pas à la simple rédaction d’articles, surtout pour une petite folle comme moi… S’agissant de la rédaction pure et simple, je pense pouvoir l’estimer à deux ou trois heures par jour… Parfois un peu plus, notamment le week-end… Mais pour rédiger un article, il faut d’abord lire et/ou participer à une activité en lien avec la lecture… Il faut aussi penser à l’illustrer… Puis le partager… Puis répondre aux commentaires… Pour une interview ou un article pour lequel je sollicite d’autres intervenants, il faut d’abord contacter les personnes, répondre aux messages, récolter les informations, les mette en forme, les diffuser… Et je ne parle même pas des concours que je prends plaisir à lancer chaque semaine : Tout cela est aussi fabuleux qu’enrichissant et passionnant… Mais cela prend du temps… Beaucoup de temps ! ^^

Ge : Que t’a-t-il apporté depuis sa création ?

 Tellement ! Je pense qu’il a littéralement changé ma vie… Avant j’étais une petite nana d’une timidité maladive, outrageusement renfermée et introvertie, toujours dévouée et volontaire pour les autres mais qu’il était difficile d’entendre et même de faire bouger pour elle-même… Depuis… Et bien depuis je pense toujours aux autres avant moi-même mais j’ai quand même pris davantage confiance en moi, j’ose m’exprimer, j’ose aller vers les autres, j’ose tenter des choses… J’ose. Je sors de ma zone de confort, je prends des risques, je relève des défis, je me lance dans des projets parfois complètement fous… Je concrétise mes idées, c’est parfois difficile mais j’adore ça !

Aurélie et Camilla Lackberg aux quais du polar à Lyon

 Ge : Qu’est-ce que ton blog a changé dans ta vie ?

Tout je crois… Il l’a rendue folle et passionnante !

Ge : Quel est ton meilleur souvenir de blogueur ?

Mon meilleur ? Probablement celui de la remise du Prix Maison de la Presse 2019 au Ministère de la Culture en mai 2019… J’y étais, le lauréat était mon auteur Chouchou… C’était magique et je crois bien que je n’aurais pas pu être plus fière et heureuse, même si je l’avais moi-même gagné !

Ge : Peux-tu partager une anecdote avec nous, un truc rien qu’à toi ! Sur toi ou ton blog ?

 Je vais passer pour une folle mais je vais vous confier un secret… Je suis tellement attachée à mon blog et à mes principes, mes valeurs et mon indépendance que je fais TOUT moi-même ! Je rédige tous mes articles, même ceux des rubriques alimentées par mes proches, je finance la quasi-totalité de ce que j’offre aux lecteurs… C’est essentiel pour moi, je tiens à me débrouiller toute seule dans tout ce que je fais et nombre d’auteurs savent déjà qu’il est inutile d’insister pour me faire renoncer : Je suis une blogueuse passionnée mais aussi bornée ! Pourquoi je fais tout ça ? Juste pour faire plaisir aux lecteurs… Mon bonheur passe toujours à travers celui des autres !

Ge : Non tu n’es pas folle ou alors, Miss nous sommes deux a l’être. Dis moi Aurélie, dirais-tu que tes habitudes de lecture ont changé depuis que tu tiens ton blog ?

Je ne pense pas… Quoique… Je lis bien plus qu’avant, et bien plus vite qu’avant aussi… Parfois même à regret car il est parfois difficile de quitter une lecture qu’on trouve captivante… Mais je ne parviens plus à ralentir mon rythme ! Je pense aussi que je lis davantage d’auteurs français/francophones… Ils ont tellement de talent : Pourquoi s’en priver ?

Ge : Oui pourquoi, hein ? Moi qui aime et défends les littératures francophones. Et qui me force à lire des nouveaux auteurs surtout anglophones car j’aime aussi quand le polar vient de contrées moins connues. Mais… Dis-moi, quand on a un blog, on est beaucoup sollicité ? On a beaucoup de propositions ? D’ailleurs quel genre de propositions ? Et les SP, comment on les gère ?

Alors il faut savoir que je refuse pour ainsi dire tous les services de presse… Je les accepte de temps en temps, quand ils sont en version numérique, car je sais que cela coûte bien moins cher et que j’achèterai le livre à sa sortie ! Oui, il me tient à cœur d’acheter l’intégralité de mes livres au format papier… Parce qu’un achat représente une vente pour un auteur, un éditeur, un libraire… Ce n’est peut-être pas grand-chose mais pour moi c’est important de soutenir tout le monde, et plus encore au regard de la situation actuelle !

Ge : Te considères-tu comme une influenceuse ?

Pourquoi ? Non… Déjà parce que je déteste ce mot, et puis parce que je suis juste une lectrice qui partage ses lectures et donne un avis sur celles-ci… Un avis qui n’a pas d’autre personnelle que d’être sincère et personnel… A charge ensuite pour chaque lecteur de se forger sa propre opinion, parce qu’il en faut pour tout le monde et pour tous les goûts !

 Ge : Quelle est pour toi la définition du bon blogueur ?

Selon moi, la base pour être un blogueur littéraire, c’est d’être un lecteur passionné et de vouloir en faire profiter les autres !

Ge : A ton avis : Quel est l’avenir des blogs dans l’avenir du livre ?

 Peut-être suis-je naïve mais je pense que les blogs littéraires ont encore de beaux jours devant eux… Tout simplement parce qu’il y aura toujours des livres et que les lecteurs prendront toujours plaisir à lire et à en parler !

Ge : Ne penses-tu pas que la blogosphère livresque sera saturée un jour ?

 Pas plus que les librairies ne seront saturées de livres un jour ! ^^

 Ge : Peux-tu donner deux conseils aux nouveaux blogueurs ?

 De ne pas être aussi folle que moi, ça compte ? ^^ Plus sérieusement je leur dirai de toujours alimenter leur blog avec passion et sincérité, en suivant leurs envies et leur instinct !

Ge : A part la lecture et ton blog, quelles sont tes autres passions dans la vie ?

 J’adore voyager… Pas « juste » pour voyager mais pour partir découvrir d’autres contrées, d’autres cultures, m’enrichir sur le plan humain comme intellectuel, parcourir le monde et m’inspirer de sa diversité, m’instruire et m’imprégner de tout ce que cette planète peut nous offrir ! J’aime aussi la course à pied, cette idée d’aller toujours plus loin pour dépasser ses limites et se dépasser soi-même… Quitte à se faire un peu mal parfois ! Sinon j’aime aussi les puzzles, les scoubidous et le Petit Prince ! ^^

Ge : Pour terminer, y a-t-il d’autres questions que tu aurais aimé que je te pose sur ton blog ? Et si oui, lesquelles, et peux-tu y répondre du coup ?

Sur mon blog lui-même, peut-être pas, mais sur quelques auteurs à découvrir dans d’autres genres littéraires, pourquoi pas ? Ainsi je vous suggère de partir à la rencontre de « Requiem pour une Apache » de Gilles Marchand, « Une mère juive ne meurt jamais » de Patrice Abbou ou encore « Changer l’eau des fleurs » en attendant le prochain de Valérie Perrin !

 Ge : Sinon… Rien à ajouter ?

 Mon credo peut-être ? « Vous avez des convictions ? Faites-leur confiance. Soyez enthousiaste, imposez votre vision, votre rêve. » C’est une citation de René Monory… Non, il n’y a rien de politique là-dedans, c’est juste en lien avec la création du Futuroscope !

Ge : Tu es certain(e) que c’est ton dernier mot ?

 Jean-Pierre, sors de ce corps !

 Ge : Alors un petit coup de gueule ET un gros coup de cœur…? (Mais pas des livres, hein !)

Alors n’oubliez pas que la vie est déjà bien assez courte : Ne la gaspillez pas en haine et dispute : Aimez-vous bordel de merde !

Et puis foncez en librairie : Ça, c’est un programme du tonnerre !

Ge : Ah et comme tu as un blog autour des polars, peux-tu répondre à cette dernière question : Que penses-tu de l’évolution du roman noir-policier et thrillers en ce moment ?

J’en pense que la littérature noire, et plus particulièrement les auteurs français, savent particulièrement se renouveler, nous embarquer dans des histoires passionnantes mais aussi puissantes pour faire passer un grand nombre de messages forts à travers leurs intrigues !

Ge : Pour conclure : Que penses-tu de ces questions ?

 Un véritable interrogatoire auquel je me suis soumis avec grand plaisir !

Ge : Merci à toi Aurélie pour ces petites confidences, et à très vite sur Collectif Polar et Deslivresetmoi7

19 réflexions sur “Blog à Part : Portrait de Blogueuse, Aurélie de Deslivresetmoi7

  1. Je pique sa biblio qui fait tout les pans de mur, j’adore ce concept, je le vole 😆 Je manque de place aussi, obligée de donner des romans sinon, la maison va s’écrouler.

    Zut, encore un blog qu’on a envie de suivre et ça va encore entraîner des dépenses, des wish, faire monter mes PAL… Oui, j’ai DES PAL… selon les thèmes, les années littéraires, les genres… Je pense être encore plus folle que notre Aurélie :p

    Aimé par 2 personnes

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s