Le temps des hordes : Menace de Anouk Langaney

Le temps des hordes : Menace de Anouk Langaney Paru le 14 mai 2020 aux éditions Albiana . 16€ ; 192 pages ; 16,5cm x 24cm.

 4ème de couverture :

Grand Ajaccio, 2036.

Un collège flambant neuf, sur les pentes du mont Gozzi. la vue est grandiose, le ciel sombre et le vent brûlant.

Pierre est en 3e K. C’est un mec sympa, Pierre, mais il est bizarre. Il croit que les rochers lui parlent ! Et il vaut mieux ne pas trop se moquer de lui, sinon… disons qu’il a du mal à se maîtriser. C’est comme ça qu’il s’est fait virer, d’ailleurs.

Il a promis de faire un effort. Même si cette Louna, qui vient de débarquer de Paris, la ramène un peu trop et lui tape sur les nerfs ! Mais ses défauts, comme ceux de Pierre, ne cachent-ils pas une sorte de don ?

Il faut l’espérer, car les menaces grondent : très vite, Louna, Pierre et certains de leurs proches vont devoir puiser dans leurs propres failles des forces hors du commun.

Autour d’eux, les catastrophes s’enchaînent et de sinistres prédateurs traquent les plus faibles…

Ils n’auront pas le choix pour survivre, il leur faudra s’unir et devenir des héros ou- qui sait ?- des monstres.

L’heure est venue de former la Horde.

 

L’auteur : Anouk Langaney est née le 14 octobre 1973, elle est enseignante et elle vit à Ajaccio. Elle est l’auteur de Même pas morte (Albiana, 2012) et  Cannibal Tour (Albiana, 2014).

 

 

Extrait :

Nous sommes tous tétanisés, entassés dans notre abri de fortune, agrippés à ce que nous pouvons. Sauf Louna. Elle continue à s’activer, avec toujours ce regard tranquille que nous ne lui connaissions pas. Elle vérifie les nœuds qui nous retiennent, ainsi que le corps de la prof. Elle tâte la cloison, la tapote en y collant son oreille. Elle dégage de sous une dalle du faux plafond plusieurs tuyaux de caoutchouc, qu’elle nous demande de tenir, et que je reconnais : ce sont ceux qui courent sous les fenêtres, prévus pour irriguer la somptueuse façade végétalisée du collège, dont l’architecte était si fier, et qui a séché au bout de quelques mois. Il ne reste plus que les tuyaux, une dizaine au moins, qui se rejoignent au niveau de la canalisation  principale. J’essaie de suivre Louna des yeux, et j’ai l’impression d’être au ralenti. Comme si je défilais image par image. C’est elle qui a le bon tempo, à présent. Rien ne la surprend, rien ne la prend de court… Je viens de comprendre le problème de Louna : sa tête va plus vite que le reste du monde ! Tu m’étonnes qu’elle s’emmerde en temps normal. Elle est en décalage permanent avec la vie ! Sauf en cas de grosse crise comme aujourd’hui.

 

Les missives de Fanny H

Le temps des hordes : Menace de Anouk Langaney



La horde est un roman jeunesse donc l’action se situe en Corse, une île où l’on ressent qu’elle tient une place très importante dans le cœur de l’auteur. Le titre m’a donné envie de le lire ainsi que la couverture qui m’a attiré ; je l’ai trouvé intéressante de par ses couleurs, son originalité, les dessins qui sont très bien faits invitant à en savoir plus et surtout le fait qu’elle nous mette de suite dans l’ambiance car elle est tout à fait représentative du livre. J’ai essayé de me mettre à la place de mon moi ado pour cette lecture.

Le format du roman, ses pages aérées, ses caractères et leur taille sont parfaits pour un jeune public. Rien de condensé qui pourrait s’avérer rébarbatif aux yeux de certains. L’auteur a abordé l’histoire du point de vue de chaque adolescent au sein d’un groupe de collégien à Ajaccio en 2036. Je pense qu’il est facile pour un ado de 2021 de s’identifier à eux. A chaque chapitre, on découvre les pensées des uns, des autres et leur vécu au milieu des diverses situations qu’ils vont vivre comme la destruction de leur collège ultra-modernisé. Etablissement qui plairait beaucoup à nos jeunes actuels ! Wi-fi hallucinante dans toutes les classes, les collégiens viennent en cours en volant sur des bimoteurs japonais, drones, quacoptères ou aéroskates vintages et pour travailler, ils possèdent des ordis avec projection 3D.

Cependant, j’ai eu du mal à m’y retrouver dans les premiers chapitres car il y a beaucoup de personnages donc beaucoup de noms à assimiler plus ceux qui viennent se greffer par la suite avec leurs familles et leurs diverses rencontres.

Petit à petit, on découvre que certains adolescents ont des facultés différentes, des dons qui s’avéreront exceptionnels et très utiles. Vous partagerez ces aventures avec Louna, Pierre, les jumeaux Nadia et Moktar, Sevan, Alex, etc. et leurs questions de collégien avec les prémices de l’adolescence. Ils sont amoureux, ils ont des devoirs, ils jouent sur leur pc ou se baladent le soir. Mais, à un moment donné, tout ce petit monde devra faire face à des sujets bien plus graves que ceux de leurs activités quotidiennes comme une catastrophe naturelle avec éboulement de rochers entrainant une destruction de bâtiments et le décès de personnes qu’ils connaissent, un trafic d’armes, etc. Toutes ces situations renforceront leurs liens et sans le savoir, ils commenceront à former la horde.

Lors d’un jeu en arène, ils feront une rencontre qui changera le cours de leurs vies à tout jamais, celle d’un groupe de jeunes japonais et là le mot horde commencera pour tous à prendre tout son sens.

Le livre se termine sur une ouverture pour un deuxième tome et donne envie de savoir ce qu’ils vont tous devenir et surtout être capable de faire dans le futur.



(Merci à Cécile Ceccaldi des éditions Albiana).

5 réflexions sur “Le temps des hordes : Menace de Anouk Langaney

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s