Le top 10 de nos lecteurs #7, les 10 coups de cœur de Chantal et un peu plus

Le top 10 de nos lecteurs #7,

les 10 coups de cœur de Chantal et un peu plus

Hallo Ge !

Voilà ma petite contribution à tes « Top 10 » . C’est évidemment très subjectif, et ce ne sont pas forcément des titres parus ds l’année .. Je suis assez spécialiste des lectures « tardives », comme les vendanges !

Le top 10 de nos lecteurs #7, les 10 coups de cœur de Chantal et un peu plus

J’avais commencé 2020 par

*L’arbre aux morts*, de Greg Iles,

2è volume de sa trilogie. 969 pages qu’on ne lâche pas. (le tome 3 m’attend …).

L’ancien procureur Penn Cage et sa fiancée, la journaliste Caitlin Masters ont failli périr sous la main du riche homme d’affaires Brody Royal et de ses Aigles bicéphales, une branche radicale du Ku Klux Klan liée à certains des hommes les plus puissants du Mississippi. Mais la véritable tête des Aigles est un homme bien plus redoutable encore : le chef du Bureau des Enquêtes Criminelles de la police d’État de Louisiane, Forrest Knox. Pour sauver son père, le Dr Tom Cage – qui fuit une accusation de meurtre et des flics corrompus bien décidés à l’abattre –, Penn devra pactiser avec ce diable de Knox ou le détruire, tandis que Caitlin lève le voile sur des meurtres non résolus datant de l’époque des droits civiques qui pourraient ne pas être sans lien avec les événements d’un certain 22 novembre 1963 à Dallas.

Deuxième volet, après Brasier noir, de la trilogie monumentale de Greg Iles.

 

*La Lame*, de Frédéric Mars 

On est en 2032, une vague incontrôlable d’immigrés arrive sur les rivages méditerranéens. Totale fiction ?

 

Le thriller choc sur le boom démographique prévu par le renseignement français

Dans une France proche et obscure à la cité de La Solidarité, quartiers nord de Marseille : l’officier de PJ Simon Mardikian découvre le cadavre ravagé d’une jeune prostituée noire, Joy, alias Queen, sans identité définie. Son enquête sur les réseaux mêlant drogues, migrants et traite d’êtres humains ne fait que commencer.

Le lendemain, à Lagos, capitale du Nigéria, dans le bidonville flottant de Makoko, l’instituteur Sékou Williams tient tête au dealer Kaza qui cherche à recruter des revendeurs parmi ses élèves. Mais soudain s’abat une immense vague-submersion, dispersant des milliers de réfugiés à travers le continent africain.

Au même moment, à l’Élysée, le président de la République Bako Jackson annonce sa candidature à sa propre réélection. Il en profite pour dévoiler le renforcement du dispositif Frontex. C’est sa fermeté sur les questions migratoires qui a valu à ce fils de pasteur nigérian de ravir le pouvoir à l’extrême droite en 2027. À peine a-t-il achevé son allocution qu’on lui annonce la catastrophe climatique de Lagos.

Ces trois histoires ne vont pas tarder à se rencontrer, d’une manière qui pourrait bien changer le monde.

Ce qui va les réunir ?

Une lame, rien qu’une lame, qui déjà déferle et emporte tout sur son passage…

Basé sur les prospectives des plus éminents spécialistes des mouvements migratoires, La Lame vous propulse dans un thriller politique haletant où les lignes entre le réel et la fiction se brouillent jusqu’à devenir une seule et même piste.

 

*Paz*, Caryl Ferey.

L’auteur est devenu un « classique », je ne suis jamais déçue.

 

Paz

Un vieux requin de la politique.

Un ancien officier des forces spéciales désormais chef de la police de Bogotá.

Un combattant des FARC qui a déposé les armes.

Un père, deux fils, une tragédie familiale sur fond de guérilla colombienne.

 

Caryl Férey nous entraîne dans une enquête haletante, en prise avec de sombres secrets de famille. Une plongée virtuose et électrique dans les tourments de l’histoire colombienne.

 

 

 

 

*Baiser féroce*, Roberto Saviano 

fascinant et dérangeant que le destin de ces « mini-mafieux »

Baiser féroce

Après les événements tragiques qui clôturent Piranhas, Nicolas, dit Maharaja, a juré de se venger. Il ne reculera devant rien pour conquérir Naples, enterrer les vieux parrains et être couronné roi.

Entouré de son baby-gang, Nicolas n’a jamais semblé aussi proche de son rêve. Le coût du sang est élevé et la course au pouvoir infinie ; les alliances ne durent qu’aussi longtemps que l’argent coule à flots. Désormais craints et respectés, Nicolas et ses frères brûlent leur vie par les deux bouts, au risque de sacrifier ceux qu’ils aiment le plus. Pourtant, ils devront apprendre à perdurer.

Après le succès de Piranhas, Roberto Saviano parachève son immersion dans l’univers criminel napolitain par une apothéose digne des plus grands films de gangsters. Grâce à une narration toujours aussi percutante, il nous plonge dans un monde brutal que l’on peut voir comme le reflet de notre société actuelle. C’est bouleversé par la force du récit et des personnages que l’on referme ce roman palpitant.

*Angelus*, de François-Henri Soulié

Polar historique, XIIè S., au temps des Cathares.

 

Deux abbayes, deux jours, deux crimes

An de grâce 1165. En terre d’Occitanie.

Un ange accroché dans un arbre. Mort. Le corps a été supplicié puis déguisé. Très vite, d’autres cadavres angéliques sont découverts. Les victimes travaillaient pour l’atelier de Jordi de Cabestan, tailleur de pierre. La panique se répand. Certains voient dans ces crimes la main du diable. D’autres soupçonnent les cathares, secte nouvellement apparue qui prétend représenter les Vrais Chrétiens.

Jeune noble, Raimon de Termes est missionné afin de découvrir l’assassin. Face à lui, et pour se disculper, les hérétiques cathares désignent une des leurs, Aloïs de Malpas. De son côté, Jordi de Cabestan veut venger ses compagnons. Trois enquêtes labyrinthiques vont les mener vers une vérité qu’aucun d’entre eux n’imaginait.

 

*Boréal*, de Sonja Delzongle.

Histoire de glace et de cannibalisme.

 

Dans l’enfer glacé du grand nord, jusqu’où iront-ils pour survivre ?

Janvier 2017, au Groenland. Là, dans le sol gelé, un oeil énorme, globuleux, fixe le ciel. On peut y lire une peur intense. C’est ainsi que huit scientifiques partis en mission de reconnaissance découvrent avec stupeur un boeuf musqué pris dans la glace. Puis un autre, et encore un autre. Autour d’eux, aussi loin que portent leurs lampes frontales, des centaines de cadavres sont prisonniers du permafrost devenu un immense cimetière.

Pour comprendre l’origine de cette hécatombe, le chef de la mission fait appel à Luv Svendsen, spécialiste de ces phénomènes. Empêtrée dans une vie privée compliquée, et assez soulagée de pouvoir s’immerger dans le travail, Luv s’envole vers le Groenland. Ils sont maintenant neuf hommes et femmes, isolés dans la nuit polaire.

Le lendemain a lieu la première disparition.

De cette plume impitoyable qui a déjà conquis les lecteurs de dust, quand la neige danse et récidive, Sonja Delzongle signe un thriller terrifiant, mêlant catastrophe écologique et lutte éperdue pour la survie

Un univers hors du temps, un thriller inoubliable. 

*La frontière*, de Don Winslow 

fin de sa trilogie sur les rapports USA/ monde des cartels. Formidable !

 

Art Keller, ancien agent de la DEA, est recruté par le sénateur républicain O’Brien pour participer à une opération officieuse au Guatemala : aider le cartel du Sinaloa, dont la mainmise sur le Mexique assure un semblant de stabilité à la région, à se débarrasser d’une organisation rivale sanguinaire, Los Zetas. La rencontre organisée entre les dirigeants des deux cartels tourne au bain de sang : les trafiquants s’entretuent et le parrain du Sinaloa disparaît.

Quand O’Brien propose à Keller de prendre la tête de la DEA, il y voit l’occasion de lutter contre les organisations qui sèment la mort en Amérique. Il accepte.

Après quatorze années consacrées à l’écriture de la trilogie Cartel, Don Winslow conclut l’épopée d’Art Keller avec un réquisitoire sans appel contre la gestion corrompue de la guerre anti-drogue par les gouvernements en place.

 

*La croisière Charnwood*, de Robert Goddard 

les intrigues de cet auteur mêlent avec bonheur romanesque, Histoire, polar … J’adore !

Partez en croisière avec le maître du polar anglais.
1931 : Guy et Max, deux vétérans de la Première Guerre mondiale, quittent New York à bord du transatlantique Empress of Britain. Dans les luxueuses cabines de première classe, ils font la connaissance de la très anglaise Miss Charnwood, et de sa nièce, Diana. Celle-ci est non seulement ravissante, mais également l’unique héritière du richissime financier international Fabian Charnwood. Les deux hommes entreprennent de la séduire afin de mettre la main sur une partie de sa fortune. Alors que leur opération semble sur le point de réussir, un meurtre vient soudain mettre un terme à tous leurs espoirs et les plonger dans une spirale infernale.

Robert Goddard nous offre, une fois encore, un roman captivant où histoire et mélodrame se conjuguent à merveille au fil d’une intrigue passionnante. De Londres à Venise, cette incursion dans le monde de la haute finance de l’entre-deux-guerres, et son implication dans les affaires de l’époque, est un véritable voyage en première classe pour les amateurs de polars anglais.

 

*Prémices de la chute*, de Frédéric Paulin.

 

« Il a des frères de combat, des frères nés en France comme lui, prêts au grand sacrifice. D’autres se lèveront bientôt. »

Janvier 1996. Dans la banlieue de Roubaix, deux malfrats tirent sur des policiers lors d’un contrôle routier. Oui sont ces types qui arrosent les flics à la Kalachnikov ? Un journaliste local, Réif Arno, affirme qu’ils ont fait leurs armes en ex-Yougoslavie dans la brigade El Moudjahidin. À la DST, le commandant Laureline Fell s’intéresse de près à ces Ch’tis qui se réclament du djihad et elle a un atout secret : Tedj Benlazar est à Sarajevo pour la DGSE, d’où il lui fait parvenir des informations troublantes sur la Brigade et ses liens avec Al-Qaïda. Cette organisation et son chef, Ben Laden, ne sont encore que de vagues échos sur les radars des services secrets occidentaux, mais Benlazar a l’intuition que le chaos viendra de là-bas, des montagnes d’Afghanistan…

De la Bosnie aux grottes de Tora Bora, de Paris à Tibhirine, de Roubaix à New-York, Frédéric Paulin entraîne le lecteur dans la toile des réseaux djihadistes, poursuivant son exploration des souterrains de la terreur.

 

*L’attaque du Calcutta-Darjeeling*, d’Abir Mukerjee 

délicieux parfum des polars d’autrefois …L’Inde, les prémices de l’indépendance, un couple d’enquêteurs original …

 

Une enquête du capitaine Sam Wyndham

Inde, 1919. Sam Wyndham, un ancien inspecteur de Scotland Yard traumatisé par la Grande Guerre, débarque à Calcutta pour intégrer la police impériale. Dès son arrivée, on l’appelle sur la scène d’un meurtre effroyable, à proximité d’une maison close. Dans la gorge de la victime, un membre éminent de l’administration coloniale, on trouve une lettre de menace exigeant le départ de tous les Britanniques, sans quoi le pire serait encore à venir. Avec la survie de l’Empire en jeu, Wyndham, épaulé par le sergent Banerjee, va devoir résoudre cette affaire au plus vite, malgré les violences qui se multiplient…

 

 

 

 

En voilà 10 mais j’ajouterai :

*La proie*, Deon Meyer ;

Au Cap, Benny Griessel et Vaughn Cupido, de la brigade des Hawks, sont confrontés à un crime déconcertant : le corps d’un ancien membre de leurs services, devenu consultant en protection personnelle, a été balancé par une fenêtre du Rovos, le train le plus luxueux du monde. Le dossier est pourri, rien ne colle et pourtant, en haut lieu, on fait pression sur eux pour qu’ils lâchent l’enquête.À Bordeaux, Daniel Darret, ancien combattant de la branche militaire de l’ANC, mène une vie modeste et clandestine, hanté par la crainte que son passé ne le rattrape. Vœu pieux : par une belle journée d’août, un ancien camarade vient lui demander de reprendre du service. La situation déplorable du pays justifie un attentat. Darret, qui cède à contre cœur, est aussitôt embarqué, via Paris et Amsterdam, dans la mission la plus dangereuse qu’on lui ait jamais confiée. Traqué par les Russes comme par les services secrets sud-africains, il ne lâchera pas sa proiepour autant…

*Les ombres de Montelupo*, de Valerio Varesi ;

Décidé à prendre des vacances, le commissaire Soneri retourne dans son village natal des Apennins. À son arrivée dans la vallée brumeuse, une atmosphère pesante et fébrile contrarie ses projets. Les Rodolfi père et fils, producteurs de charcuterie depuis des générations et maîtres des lieux, disparaissent tour à tour. Dans la montagne, des coups de fusil de chasse retentissent. Réapparition, meurtre, suicide : Soneri est embarqué dans une enquête où les rancoeurs se règlent dans l’obscurité glacée des bois de Montelupo…

 

 

 

 

 

 

 

*Donbass*, de Benoît Vitkine ;

Sur la ligne de front du Donbass, la guerre s’est installée depuis quatre ans et plus grand monde ne se souvient comment elle a commencé. L’héroïsme et les grands principes ont depuis longtemps cédé la place à la routine du conflit.

Mais quand des enfants sont assassinés sauvagement même le colonel Henrik Kavadze, l’impassible chef de la police locale, perd son flegme.

 

 

 

 

 

 

*Le marquis prend le maquis* de Jérôme Sublon

(aux éditions du Caïman, petite maison d’édition de St Étienne très sympa);

Le marquis prend le maquis

En Corse, un homme de la famille des Rogxeti est abattu par trois malfrats. Aglaé Boulu, commissaire en vacances sur l’île, est témoin du passage de la voiture qui a participé à ce meurtre. Elle s’engage dans cette enquête. Elle fait ainsi connaissance avec le capitaine Francesco Falcone, chargé de l’enquête. Le duo est conflictuel, Falcone ne supportant pas qu’elle s’immisce dans cette enquête, tout commissaire soit-elle !

Et puis… quel est le rapport avec cette histoire corse surgie du dix-huitième siècle, quand un certain Théodore de Neuhoff voulut entrer en guerre contre la République de Gênes et mettre la Corse à feu et à sang ?

 

 

 

 

*Les oubliées du printemps*, de Nele Neuhaus,

auteure allemande dont on ne parle pas trop je trouve, qui évoque certains aspects sombres de la société, certes de manière « classique  » ds l’écriture, ms qui se lit très bien.

 

Lorsque la policière Pia Sander est missionnée pour enquêter sur la mort du vieux Theodor Reifenrath, elle est loin de s’imaginer l’ampleur que va prendre l’affaire. En effet, de nombreux ossements humains sont retrouvés sur la propriété du vieil homme.

Quand les victimes sont enfin identifiées, un élément va s’avérer plus que troublant : toutes sont des femmes. Et toutes ont disparu le jour de la Fête des mères. Pia et son supérieur, Oliver von Bodenstein, font-ils face à un tueur en série ?

Une nouvelle enquête passionnante et particulièrement éprouvante pour Pia, dont la rigueur sera mise à l’épreuve quand son cercle intime sera touché par le mystérieux tueur de femmes…

 

 

Et puis un des derniers lus en 2020,

 

*La cité des chacals*, de Parker Bilal,

pour se perdre dans les méandres du Caire et pour son personnage récurrent, le Soudanias Makana.

 

Le filet d’un pêcheur sur le Nil a remonté une tête coupée. À en juger par les scarifications sur le front, c’est celle d’un Dinka de la région de Bor : un Soudanais du Sud. Encore un réfugié, pense la police cairote qui s’en désintéresse. Car ils sont plus de deux mille, entassés sur une place de Mohandessin, qui se plaignent de leurs conditions de vie. Ici, le roman rejoint l’Histoire : on est en 2005, à la veille des émeutes de décembre. Exilé soudanais mal intégré dans la société du Caire, le privé Makana se sent particulièrement concerné. Mais il doit privilégier la mission dont l’a chargé Hossam Hafiz, propriétaire du restaurant les Jardins de Verdi : retrouver son fils étudiant, disparu depuis trois semaines. Le problème, c’est que d’autres jeunes manquent à l’appel…

 

12 réflexions sur “Le top 10 de nos lecteurs #7, les 10 coups de cœur de Chantal et un peu plus

  1. Ouf, ici, je suis en terrain connu et hormis les crimes cathares, je connaissais tous les autres, lus ou possédés 😉

    Malgré tout, j’ai pris des notes pour certains dont j’avais entendu parler mais que je ne possède pas encore 😉

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s