L’exquis cadavre exquis, épisode 49

L’exquis cadavre exquis, épisode 49

 

Elle s’appelait Camille, avait la phobie de la chlorophylle et n’a rien trouvé de mieux que de se cacher dans une serre pour tenter d’échapper à son l’Assassin .

Les inspecteurs Lerot et Remini sont sur le coup mais de nombreuses questions restent encore inexpliquées

Pourquoi Max a-t-il été si troublé en apprenant la mort de Camille ? Qui envoyait à la victime de petits cercueils en bois ? Que sait la brigade financière sur cette mystérieuse affaire ?

Accrochez-vous, l’histoire se complique ! Camille a-t-elle été assassinée parce qu’elle enquêtait sur un vaste scandale pharmaceutique, avec Klatschmohn Aktion ? Ou bien à cause d’un détournement de fonds lié au Museum ? A moins qu’elle n’ait découvert l’escroquerie vinicole de son beau-père. Et si sa disparition était liée à celle de sa soeur jumelle ? La dépression de sa mère explique-t-elle son silence ? Quant à Costes, le privé à la réputation sulfureuse, quel rôle a-t-il joué dans l’histoire ?

Maintenant la suite c’est vous qui l’inventez !


L’exquis cadavre exquis

Episode 49

by Fanny

Vengeance

Dans le miroir, je vois des larmes de colère et la soif de vengeance…

Ma jumelle adorée… Ils allaient payer et Lalande le premier. Tout était de sa faute et elle en détenait les preuves.

Sa sœur n’aurait jamais dû enquêter sur leur ex-beau-père. Il était bien trop dangereux et il fallait qu’elles se protègent toutes les trois. La journaliste n’avait pas écouté, se sentait invulnérable, protégée par Max. Avant même de l’apprendre à la radio, elle avait deviné sa mort lorsque le facteur lui avait remis une grosse enveloppe avec l’adresse de Camille comme expéditrice…

Carole s’habilla de noir et coiffa ses cheveux en chignon. Il fallait qu’elle soit libre de ses mouvements. Elle se dirigea vers la cuisine, ouvrit le tiroir à couteaux et farfouilla jusqu’au fond. Pendant ces années où elle se perfectionnait dans la maîtrise de la magie et l’illusionnisme, le maniement des lames était devenu sa spécialité. Elle avait d’ailleurs passé commande d’un joli petit bijou sur le darknet, manche en acier, lame de vingt centimètres à la forme dentelée comme les contours d’un sapin de Noël, et cinq de large. Elle le glissa dans son blouson, sortit de l’appartement et prit la direction de Gradignan. Dans six heures, la nuit tomberait et elle serait là-bas.

Lorsque la jeune femme arriva, elle ralentit en éteignant ses phares. Elle se gara plus loin le long d’un des murets entourant la propriété dans laquelle elle avait passé toutes ses vacances pendant plusieurs années. Elle escalada l’un d’eux pour se retrouver dans le jardin. Personne. Pas un bruit. Seule la chambre de Lalande était allumée. Soudain, des grognements se firent entendre et elle vit deux masses sombres courir dans sa direction. Elles s’arrêtèrent à quelques mètres…

« Marcus ! Elfy ! Les bébés, c’est moi ! »

Les vieux beaucerons, que Carole avait toujours connus, se précipitèrent sur elle pour se faire câliner. Puis elle entra par l’arrière de la maison et monta les escaliers.

Lalande se douchait. Elle pénétra dans la salle de bain. Telle ne fût pas sa stupéfaction en voyant la jeune femme face à lui. Il eut un recul d’épouvante.

« Mais non ! Tu es morte, Camille ! Ce n’est pas possible ! »

Il n’eut pas le temps de faire le moindre geste qu’elle lui planta le couteau dans le ventre. Elle sentit la lame rentrer profondément dans la chair tendre. Une fois dans les intestins, elle tourna d’un coup sec le manche en remontant de quelques centimètres. La lame crantée allait le faire se vider de son sang.

« Perdu ! Moi, c’est Carole… lui souria-t-elle.»

Publicités

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s