Papote d’auteur, Clémence était avec Salvatore Minni

Papote d’auteur, Clémence était avec Salvatore Minni. Aujourd’hui notre jeune Flingueuse, nous propose après nous avoir donné son avis sur son premier roman de découvrir ce nouvel auteur.

Interview de Salvatore Minni , par Clémence

Bonjour Salvatore, peux-tu te présenter à nos lecteurs en tant que personne avant tout ?

Bonjour,

Je m’appelle Salvatore Minni, né à Bruxelles le 13 février 1979, en couple depuis 20 ans et je suis écrivain. Après avoir obtenu un master en traduction, j’ai pu exercer divers emplois. Comme j’ai la bougeotte, j’ai changé d’employeur tous les deux ans en moyenne depuis 2003. Je suis fou de cuisine asiatique, je collectionne les figurines des chevaliers du zodiaque (hé oui !), j’aime me rendre régulièrement au théâtre et mon activité personnelle préférée est de passer du temps avec les personnes que j’aime. Je tente aujourd’hui de trouver un équilibre entre mon emploi, mon écriture et la promotion de mon roman « claustrations ». Qui a décidé qu’une journée ne durerait que 24 heures ?

Depuis quand la passion de l’écriture est elle arrivée dans ta vie ? Comment ?

J’ai commencé à écrire lorsque j’avais 19 ou 20 ans, mais je pense que l’envie a toujours été là, au fond. Lors de mes études, ma professeure de littérature française, Françoise Lalande, m’a retenu à la fin du cours suite à un exercice de rédaction. Elle m’a regardé droit dans les yeux et m’a dit « vous avez du talent. Continuez ! Je suis certaine que, si vous le souhaitez et travaillez, vous serez publié un jour. » Elle ne s’est pas trompée. Elle m’a donné la force et le courage d’écrire plus que les simples petits textes que j’écrivais à mes heures perdues. J’ai eu l’occasion de la remercier quand je l’ai croisée à l’Association des écrivains belges.

Es-tu lecteur avant tout ? Si oui, quels sont les livres qui t’ont le plus marqué ?

Je pense que tout écrivain est avant tout lecteur. Je dois m’avouer m’être mis à la lecture assez tardivement …. Vers 17 ans. Lorsque j’étais adolescent, je pensais ne pas aimer lire. En fait ´ j’ai toujours eu horreur que l’on m’impose (quoi que ce soit) mes lectures. Du coup, je ne lisais pas les livres faisant partie du programme scolaire. Un jour, ma professeure de français m’a proposé de lire un livre « hors programme scolaire imposé » : « un animal doué de raison » de Robert Merle. Et là, ce fut la révélation ! Je l’ai dévoré ! Je ne remercierai jamais assez cette prof ! Depuis lors, je dévore les romans !

Y’a-t-il un auteur qui t’a poussé à tenter ta chance dans l’écriture ?

Il y en a deux en fait. Amélie Nothomb et Dean Koontz. Ce sont les deux premiers auteurs dont j’ai acheté les romans avec mon argent de poche quand j’avais 18 ans …  « Cosmétique de l’ennemi » et « L’antre du tonnerre ». Amélie Nothomb m’a bluffé par sa plume incisive et cette histoire incroyable ! Dean Koontz, lui, m’a fait frissonner comme si j’y étais ! Je leur dois une fière chandelle et j’espère qu’ils découvriront un jour mes romans …J’en serai vraiment honoré !

Quelle est ta plus belle et plus récente découverte littéraire ?

Ma plus belle et plus récente découverte littéraire …Armelle Carbonel et son incroyable « Criminal Loft ».

Quel est ton livre coup de cœur ?

Je dois vraiment en choisir un seul ? Euh … un seul coup de cœur …. Mmmm, je dirais « Purgatoire des innocents » de Karine Giébel . Ce thriller m’a tenu en haleine dès la première ligne ! Karine à cette capacité rare à vous faire frissonner, mais aussi à vous émouvoir. Je l’avoue, j’avais la gorge serrée en le refermant …

Et celui que tu as moins aimé ?

Au risque de me faire lyncher : « D’à Vinci code » de Dan Brown. Je n’ai jamais compris l’engouement presque universel pour ce polar. Si l’on enlève la dimension pseudo religieuse, il ne reste pas grand-chose à mes yeux.

Quelle est ta lecture actuelle ?

Sandrine Collette « Des nœuds d’acier ». Je ne pourrai pas vous en dire davantage, j’en suis à la page 13. Mais la quatrième de couverture a immédiatement retenu mon attention. Ces l’histoire d’un jeune homme capturé par deux vieillards pour en faire leur esclave …tout un programme !

Quel est le livre qui te ressemble le plus ou qui correspond le mieux à ta vie ?

Question très compliquée ! Laissez-moi fouiller dans ma mémoire… je dirais « Puzzle » de Franck Tilliez.

Quelle est la prochaine sortie littéraire que tu attends avec impatience ?

La publication du nouveau roman de Salvatore Minni ! (rires)

Plus sérieusement, je trépigne de découvrir le nouveau roman de Bernard Werber (non, je ne lis pas que des thrillers), il a cette capacité à me faire rêver !

 

Si tu devais être ami avec un personnage de roman lequel serait-ce ?

Dorian Gray. Ce personnage est simplement fas-ci-nant !

Peux-tu nous parler de ton livre ? Donne envie à nos lecteurs de te lire !

« Claustrations » est un thriller psychologique qui va entraîner les lecteurs dans les méandres de mon côté obscur … ils vont se retrouver enfermés, piégés avec quatre personnages qui sont eux-mêmes enfermés (dont certains volontairement). Ces personnages ne se connaissent. Ils ne sont d’ailleurs pas cloîtrés au même endroit. De prime abord, rien ne les lie, mais, bien évidemment, un point commun les unit. Les lecteurs se rendront vite compte que rien n’est ce qu’il parait et que toutes leurs certitudes voleront en éclat.

 

Quels sont tes projets ?

J’espère une publication au format poche de « Claustrations » , la soumission de mon second roman à mon éditeur pour approbation , continuer à promouvoir mon roman et prendre du temps pour me ressourcer . L’année a été intense …

 

La première version de son roman « Claustrations » a été publiée à compte d’auteur en septembre 2015.
Mais le travail d’un écrivain n’est jamais fini…
Il est toujours possible d’améliorer, d’étoffer, de peaufiner son roman notamment grâce aux conseils avisés et l’expertise d’un maître du thriller français.
Il a donc décidé de participer au Prix du Suspense psychologique 2017 .
« Claustrations » a obtenu LA SECONDE PLACE DU CLASSEMENT !

L’histoire reste la même.
Celles et ceux qui ont déjà lu « Claustrations » découvriront , dans cette version éditée par les éditions Nouvelles Plumes, de nouveaux passages, des aventures inédites vécues par les différents personnages. Les néophytes, eux, pourront la découvrir avec un regard neuf.

Ne craignez pas l’obscurité…
Retrouvez toute l’actualité de Salvatore Minni :
* site web: http://www.salvatoreminni.com
* Facebook: facebook.com/salvatoreminniofficiel
* Twitter: twitter.com/Sal_Min13
* Instagram: instagram.com/Sal_Min13

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s