Rencontre avec Anne Mette Hancock par nos envoyés spéciaux, Oph et Jean-Paul

Reportage au cœur de la soirée « Fleur de Cadavre » de Anne Mette Hancock, un évènement organisé par les Editions Albin Michel.

 

Le 04 juillet 2018, se tenait à la maison du Danemark, une soirée en l’honneur d’Anne Mette Hancok, nouvelle reine et révélation 2017 du polar danois. Pour cette occasion, Geneviève avait dépêché sur place ses deux reporters parisiens Ophélie et Jean-Paul, représentants du Collectif Polar, aidés de Maud qui s’était proposée pour leur donner un coup de main si besoin était.

Au menu de l’événement : conférence, temps d’échange et dîner au Flora Danica.

Sur place, nos envoyés spéciaux en ont pris plein les yeux et les oreilles et c’est avec une joie non dissimulée qu’ils vous racontent par le menu, cette soirée.

Nous nous sommes retrouvés au Flora Danica, vers 18h15 afin de nous “préparer”,  de mettre à jour “nos fiches”, ne pas oublier nos badges de presse, mais surtout pour nous désaltérer, il faisait vraiment très chaud ce soir là !

Très vite nous avons reçu un message de Claire Lajonchière, nous invitant à nous rendre directement en salle de conférence (climatisée, pour notre plus grand bonheur).

Accueillis par l’équipe d’Albin Michel, nous avons eu la joie et la surprise de voir arriver notre David Smadja (blog C’est Contagieux), tout aussi surpris que nous ! Ils savent ménager le suspens chez Albin !

Anne Mette Hancock, son éditrice et Pascale Frey journaliste du magazine “ELLE” se sont installées et nous n’avons pu que constater que l’assemblée avait retenu son souffle. Outre son talent indéniable, Anne Mette dispose d’une aura et d’un charisme qui a immédiatement charmé l’auditoire. Le seul à avoir été capable de prendre des notes, à une vitesse vertigineuse sur son smartphone, au cours de la conférence c’est David. Nous concernant nous avons été à l’écoute, incapable de prendre des notes et essayant de deviner entre les réponses d’Anne Mette les raisons de son nouveau succès fulgurant !

A l’issue de la conférence, place aux questions-réponses avec l’assemblée. Anne Mette attendait nos questions sans donner le moindre signe d’angoisse et ne s’est jamais départie du sourire qui illuminait son visage. Nous ressentions son émotion et sa joie d’être avec nous ce soir.

Il est à préciser que la reine de la soirée s’est exprimée en français de manière remarquable tout au long de la soirée. Interpellée sur ce sujet, elle a expliqué qu’elle avait vécu une année dans le sud de la France pendant sa jeunesse, lors d’un repos sabbatique de ses parents, elle a cette occasion elle avait été scolarisée dans une école française. La jeune Anne Mette devient trilingue en quelques mois. Cette période en France lui a donné l’amour de notre pays. A partir de cette année là, elle a séjourné régulièrement dans notre belle Provence et a d’ailleurs fait découvrir notre pays à ses enfants.

En habituée de l’hexagone, elle a situé une partie importante de son premier roman sur notre sol, ce qui aura forcément un impact et pourra être perçu comme flatteur et agréable pour tout les futurs lecteurs. Était-ce un moyen s’attirer nos faveurs ? Très vite, nous nous sommes rendu à l’évidence, son attachement est sincère et profond.

Anne Mette est en son fort intérieur, le reflet de ce qu’elle dégage de l’extérieur. Gentillesse, émotion, passion sont les mots qui la caractérisent de plus avec un sourire sincère.

Après l’entretien, rafraîchissement au bar et échanges informels avec l’auteur. Nous en avons donc profité et vous livrons une partie de nos échanges :

Collectif Polar – Anne Mette quel effet cela te fait-il de te retrouver pour la première fois devant un public français qui est déjà sous ton charme ?

Anne Mette – C’est incroyable ! Je n’en reviens toujours pas… Tout est arrivé tellement vite.
Parfois j’ai besoin de me pincer pour voir si je ne rêve pas !

CP – Pourquoi ce choix d’avoir placer une grande partie de ton roman en France ?

AM – C’était une réelle envie. C’est en France, un matin que l’idée d’écrire un roman m’est venue à l’esprit en apercevant une femme qui me dévisageait au loin, même si cela a bien fait rire à ce moment mon compagnon. Je suis rentré et j’ai attaqué les premiers chapitres. Comme j’étais en congés, j’ai très vite arrêté d’écrire, mais dès mon arrivée au Danemark, je me suis donné des contraintes d’écritures et c’est avec un réel plaisir que j’ai vu mon roman se construire au fur et à mesure sous mes yeux.

CP – Dans ton roman tu évoques l’univers carcéral français. Comment t’es tu documenté sur le sujet?

AM – Sur internet. J’avais appris par un ami qu’il y avait une prison très connue à Fresnes. J’ai donc fait des recherches et même utilisé Googlestreet view pour avoir un regard sur le lieu et l’environnement.

CP – Pourquoi avoir choisi ce sujet pour ton roman ? (NDLR : nous ne dévoilerons pas le sujet en question pour ne pas gâcher votre plaisir à la lecture)

AM – Il fallait un sujet crédible. Il y a très peu de délinquance au Danemark et les homicides sont rares. Il n’existe pas de police « des crimes » partout dans le pays mais une seule qui va où on a besoin d’elle. En revanche « ça » (NDLR: l’infraction en question) c’est courant au Danemark.

 

 

Albin Michel a ensuite convié les lauréats du concours, journalistes, blogueurs et influençeurs à un dîner au Flora Danica, restaurant de spécialité danoise.

Le repas fût excellent et c’est d’ailleurs une table que nous vous recommandons vivement et plus encore si vous êtes amateurs de poisson.

Les échanges ont été nourris et nombreux. Une fois de plus, Anne Mette a fait preuve de générosité et de simplicité en circulant de tables en tables, sans compter son temps, discutant avec chacun des invités et ce pour notre plus grand plaisir.

Ainsi s’est achevée une soirée exceptionnelle et une rencontre privilégiée.

 

BONUS,

Les ressentis de nos reporters : 

 

Jean-Paul

J’ai vraiment passé un excellent moment avec Anne Mette, en compagnie de Maud, David, Ophé Lit, Aurélie, Sandrine, Claire et les autres. Moments exceptionnels, étant entouré de personnes exceptionnelles ! Anne Mette fera dorénavant partie des auteurs à suivre sans hésitation aucune.

Parce qu’elle écrit bien, parce qu’elle aime la France, mais surtout parce que c’est une belle personne…

Un grand merci aux Éditions Albin Michel, pour leur confiance et leur invitation.

Bisous à Geneviève sans qui tout cela n’aurait été possible.

 …………

Ophélie

Une soirée exceptionnelle. Tant sur le lieu que les personnes avec lesquelles j’ai pu échanger et notamment Anne Mette Hancock qui outre sa qualité d’auteur s’est révélée être une personne non seulement gentille mais humble, ce qui aurait pu ne pas être le cas après 16 semaines passées en tête des ventes au Danemark.

Anne Mette Hancock est, pour ma part, une réelle découverte et une auteur à suivre.

Partager ces moments avec mes amis Jean-Paul, Maud, David, n’a pas de prix.

J’ai été ravie également de rencontrer Sandrine (www.secretsdauteurs.com) et Claire (www.bepolar.fr); de retrouver Lamia (librairie Gibert Joseph dans le XVIIIe).

Un grand merci aux Éditions Albin Michel et tout particulièrement à Claire pour son accueil.

 

 

Et retrouvez les avis de nos reporters sur Fleur de Cadavre de Anne Mette Hancock

ICI le off de oph

Là le ressenti de Jean Paul

 

Publicités

13 réflexions sur “Rencontre avec Anne Mette Hancock par nos envoyés spéciaux, Oph et Jean-Paul

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s