Les voleurs du temps de Corinne Martel

Aujourd’hui c’est un roman qui vient tout juste de sortit que nous vous présentons dans le cadre de « la semaine de la femme ».


Le livre : Les voleurs du temps de Corinne Martel Paru le 12 février 2018 en autoédition. 17 € et e-pub 4.99 € ; ( 336 p.) 

4ème de couverture ou ce qui en tient lieu …

Un thriller hors norme, jouissif et brillant dans sa construction !!!

Delphine : « Magistral »

Sophie : « Terrible »

Céline : «  Percutant »

Natacha : « Un raz de marèe »

La frontière entre la vie et la mort est ténue, la folie vous guette, la schizophrénie n’est pas loin

L’auteur : « Ecrivain ou auteur ? Mes mots sont des histoires, des émotions. Le thriller psychologique mon terrain d’expression. Je suis née le 8 octobre 1969 à Paris. » Un peu court ? … Collectif Polar aura la chance de faire connaissance avec elle en mai, lors de son passage en Gironde au salon des Psychopathes du Polar à Fargues
Extraits :
“La petite vieille, c’est aussi un peu comme la Castafiore : elle a une voix de crécelle à vous faire péter les tympans dès qu’elle ouvre sa bouche. Et sa grande gueule, Valentin m’a dit qu’elle l’ouvrait souvent. À croire que chez certains humains, c’est comme pour les chiens : plus ils sont petits, plus ils l’ouvrent grand. Moi, je vais le lui fermer, son putain de clapet !”
« — Vous savez, mes parents étaient entrepreneurs de pompes funèbres, j’ai grandi parmi les morts. Pour ma carrière, j’ai choisi de travailler avec les vivants, de célébrer le plus beau jour de leur vie, plutôt que le dernier. Je vais me permettre une pointe d’humour qui, je l’espère, ne heurtera pas vos lecteurs : c’est quand même bien plus agréable de faire sauter des bouchons de champagne que de procéder aux mises en bière. =) »

 

La chronique Jubilatoire de Dany

Toujours aussi inclassable Corinne Martel avec ce deuxième roman. Alors que le lecteur se jette dans l’aventure aux côtés de Chloé et Valentin, qui doivent se marier samedi prochain, les rapports ambigus de la jeune femme et de sa sœur Manon déroutent à souhait.

Pour organiser la cérémonie, le couple fait appel à un organisateur de mariage et sa coéquipière couguar, deux personnages atypiques eux-aussi et, il se passera ce qui doit se passer … ou pas.

La narration véhicule une angoisse grandissante et interpelle chacun d’entre nous sur les limites que nous sommes prêts à franchir par amour et c’est en fait au cœur de la folie que nous plongeons … Poétique et fou, entre « l’écume des jours » de Boris Vian et « Régis » de James Osmont, addictif et savamment dosé.

Impossible d’en dire d’avantage sans spolier, mais sachez que Corinne Martel a superbement assuré et comblé les espoirs que l’on pouvait mettre en elle avec « et tu vis encore ». A noter la ponctuation du récit par de superbes illustrations qui confortent le lecteur dans ses errements … beau boulot !

Très prochainement dans Collectif Polar – Chroniques de nuit, des révélations sur les projets -2018-2019 de l’auteure

2 réflexions sur “Les voleurs du temps de Corinne Martel

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s