Sous surveillance de Dorothée Lizion

Comme en ce lundi nous n’avons pas d’Avis d’Expert a vous proposer. Et oui il faudra attendre une semaine de plus.

Alors nous avons décidé de poursuivre notre long week-end spécial « Journée de la Femme ».

Du coup ça nous fera une semaine spéciale.

Et aujourd’hui c’est miss Aline qui donne le la


 Le livre : Sous surveillance de Dorothée Lizion. Paru le 20 mars 2014 chez les Nouveaux Auteurs.  19€95 ; (513 p.) ; 21 x 14 cm.

Rééditer en poche le 12 janvier 2017 chez Pocket. 8€ ;  (478 p.) ; 18 x 11 cm

 4e de couv : 

Et si vos migraines cachaient un lourd secret sur votre propre identité…

Valène Daran, 20 ans, intelligente, promise à une grande carrière de journalisme, doit se faire régulièrement des injections d’héroïne pour supporter d’atroces céphalées. Les plus grands spécialistes restent démunis face à son mal.

Elle s’interroge, tiraillée entre l’envie d’en finir et celle de vivre à tout prix.

Pourquoi son comportement, parfois, apparait-il si étrange aux yeux de ses amis ? Pourquoi voit-elle des choses que les autres ne voient pas ? Pourquoi tout à coup un grand ponte de la chirurgie s’intéresse-t-il à son cas ? Pourquoi ce capitaine de gendarmerie, Yahmose Boileau, qui enquête sur des suicides aussi cruels qu’absurdes, croise-t-il si souvent son chemin ?

Au fond, que cache cette douleur ?

La vérité, avec son lot d’électrochocs, tombera fatalement…

 L’auteur : Dorothée Lizion est née en 1973. Elle habite dans le Calvados. Docteur en Etiopathie, elle est passionnée de films d’horreur, thrillers et… de médecine-légale.   Dorothée Lizion est professeur en neurologie vasculaire à la faculté de Rennes et intervenante lors de formations professionnelles en dissection et victimologie.
Extrait : 
Allongée sur le dos, elle fixa quelques secondes le plafond blanc, quand… le mal revint à la charge, déchirant à petit feu les membranes qui recouvraient le fond de ses globes oculaires. Elle savait par habitude qu’elle ne pourrait pas dormir, et aussi, qu’elle ne supporterait pas davantage cette douleur. Sur ces pensées, elle se releva en gémissant, ouvrit le premier tiroir de sa commode, en sortit une petite boîte métallique…
Elle s’assit, retira le couvercle, prit une bande élastique qu’elle noua fermement autour de son bras après avoir remonté sa manche. Puis elle plongea de nouveau la main dans l’écrin de fer pour en sortir une seringue… quand, tout à coup, une autre attaque, comme un coup de fleuret dans l’occiput qui ressortirait par-devant, au-dessus des sourcils. Elle lâcha la seringue pour appuyer son front avec la paume de sa main. Ses yeux, plissés par le mal, fixaient les veines au pli de son coude, des veines qui saillaient sous une peau bardée de piqûres violacées.
Une larme coula sur sa joue tendue.

L’accroche de Miss Aline

Deux Flingueuse pour une auteure. De gauche à droite : miss Aline, Oph et Dorothée Lizion

Sous surveillance, Dorothée Lizion
Éditions Pocket.

 

Valène Daran, étudiante en journalisme, est décidée, brillante et téméraire. Quelqu’un à qui tout semble sourire. En apparence du moins, car sous la surface Valène sait depuis longtemps que ces maux de tête inouïs – dont les crises la terrassent – n’ont rien d’anodin, qu’une chose terrible se trame quelque part dans son cerveau. Une chose malsaine, une douleur à laquelle personne ne trouve ni cause ni remède et que seules des injections d’héroïne parviennent à calmer. Et qui peut-être explique ses comportements parfois étranges et ces choses qu’elle seule voit.

Mais qui n’explique pas pourquoi ce ponte de la chirurgie s’intéresse tout à coup à son cas. Tout comme ce flic qui enquête sur une série de suicides spectaculaires de jeunes sans histoire… mais tous drogués à l’héroïne.

Prix VSD du polar

Comment parler de ce livre sans rien révéler et garder le suspens entier ? En fait la 4éme de couverture ne te laisse même pas envisager le déroulement. Ou si mais erroné. Mauvaise piste délibérée ou pas.

Sur une petite première moitié du Livre , une question : bon ben où on va ? Parce que tu vois pas. Valène borderline, un flic,  trop curieux. Elle un peu agaçante, lui qui porte je ne sais quoi qui le rend attachant.
Leurs chemins vont se croiser là où ils ne s’y attendaient pas.

Et d’un coup tout s’accélère. Chacun menant sa propre quête d’une vérité qui dépasse l’entendement. Toi aussi lecteur tu vas rester bouche béé. Et t’as pas tout vu/lu. Tu crois avoir touché le fond ou atteins des sommets ( à chacun sa façon de voir) et là…. ça valait le coup de persévérer dans la lecture.
La fin est pour moi une fin ouverte…une suite ?

N’hésitez pas : lisez le !

 

Publicités

3 réflexions sur “Sous surveillance de Dorothée Lizion

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s