Croyances de sang de Sylvain Pavlowski

Miss Aline se fait ce soir encore Tentatrice

Mais ça vous étiez déjà au courant

Aussi je vous laisse découvrir son avis sur une de ces dernière lectures

Miss Aline à toi de jouer


Le livre : Croyances de sang de  Sylvain Pavlowski. Autoédition Paru le 9 février  en Edition Indépendante. 19€90 ; 408 p; 21×14 cm

 4ème de couverture :

« Pauline Rougier, Commandante à L’Antiterrorisme se reconstruit doucement après son burn-out, sous le regard bienveillant de Jack Campbell, journaliste au New York Times.

Quand elle arrive sur les lieux d’un accident et constate l’impensable, elle ne sait pas qu’elle vient d’être propulsée au centre d’une mécanique implacable qui pourrait bien détruire Paris.

Dans l’ombre, s’agitent Kamel le chef du Gang des Def Zone et son armée de guerriers urbains, ainsi que Khalid Alzadi, bras armé du milliardaire Saoudien Fouad Al-Naviq, prêts à prendre leur revanche après l’échec du projet Blackstone.

Ce mois d’août bât tous les records de chaleur, alors que s’ouvre à Paris un Sommet Européen sur les migrants, dirigé par le Président Lavalette, dans un climat politique lapidaire.

Pauline devra puiser dans ses ressources et trouver la force de se dépasser dans ce compte à rebours mortel pour enfin découvrir les traces de son passé.

Mais pourra-t-elle éviter le pire ?

L’auteur : Sylvain Pavlowski est né en 1961 à Paris. Après une carrière réussie en tant que vice-président International dans des grands groupes informatiques, il a décidé de poser ses valises, pour se consacrer à l’écriture, sa passion depuis toujours.

 

Extrait :
« il ne pouvait réussir un tel coup sans avoir en mains son propre fusil, c’est pourquoi la valise qui contenait son arme avait suivi tout ce circuit depuis l’Irak jusqu’à Paris, via les réseaux de Khalid Alzadi »

 

L’accroche d’Aline

Croyances de sang, Sylvain Pavlowski

 Hier samedi 9 février est sorti  Croyances de sang, de Sylvain Pavlowski.

Croyances de Sang, le nouvel opus de la série « Commandant Pauline Rougier » est un roman dense et rythmé dans lequel des destins s’entrecroisent, prisonniers d’un monde où des forces contraires s’opposent avec violence et dont l’issue est plus que jamais incertaine.

 

Avec La menace Blackstone, on a laissé Pauline au fond d’elle-même et Jack au fond de la bouteille. On les retrouve dans Croyances de sang chacun a parcouru du chemin pour remonter la pente.

Un carnet qui disparait des pièces à conviction, l’agression gratuite de sans abri, la traversée de réfugiés. Actions, émotions, le roman commence fort. Le ton est donné.

Pauline doit intervenir sur ce qui de prime abord ressemble à un banal accident de la route. Des fûts suspects sont trouvés sur place. Quelle est leur destination ? Est-ce les seuls ? Pauline va devoir encore une fois se battre contre le temps pour résoudre cette affaire. Elle va  faire équipe avec Delabarre de la DGSI.  Ils vont devoir gérer leur passif pour une collaboration efficace. Il en va de la sécurité du pays. Le commandant Rougier va avoir en face d’elle un vieil ennemi et pas des moindres. La menace est grande, c’est elle ou lui, elle ou le pays.

L’auteur nous invite à suivre Hammad réfugié en provenance du  Pakistan. Hammad va vivre ou plutôt survive à une traversée tragique, vivre un périple long et difficile. Il arrivera en France, pays de tous les espoirs. Seulement dans les camps de réfugiés, la loi du plus fort règne, la violence aussi. En s’enfuyant du camp, Hammad ne sait pas encore qu’il va avoir un rôle à jouer pour sauver ce pays qui l’accueil et le rejette à la fois.

Pauline en plus de son enquête doit faire face à sa vie et ses interrogations. Encore une fois, trouver la force d’avancer sur le plan personnel. Elle n’est pas loin de sombrer à nouveau lorsqu’un appel de l’hôpital lui indique que sa mère est dans le coma. Mais notre commandant est plus forte.

Dans ce roman, Sylvain Pavlowski nous livre une Pauline qui a pris de l’épaisseur. Il nous livre également un regard sur notre monde où la menace terroriste, le trafic d’armes, la vie difficile des migrants dans les camps font partis du quotidien. Un monde manipulé, bousculé, bouleversé. Après La menace Blackstone, l’auteur nous livre à nouveau un roman  glaçant car il dit tout haut se qui se passe tout bas, derrière.

Un dernier mot pour remercier Sylvain Pavlowski de la confiance accordée lorsqu’il m’a confié  la lecture de ce roman que j’ai dévoré.

 A noter la couverture de Matthieu Biasotto.

Publicités

12 réflexions sur “Croyances de sang de Sylvain Pavlowski

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s