Top 10 des flingueuse, 12

Top 10 des flingueuse 12

C’est avec un peu de retard que notre Expert vous propose ses meilleures lecture de l’année écoulée.

Bon elle est pardonnée, elle n’avait plus d’internet. Alors forcément.

Aussi c’est avec plaisir qu’aujourd’hui nous vous dévoilons… Le…


Top 10 des flingueuse 12

Le top de Cathie notre Expert en chef

 

TOP TEN 2017 :

 

1- Au Lieu-dit Noir Etang de Thomas H. Cook:

Une totale découverte du romancier américain que je connaissais pas du tout et aussi une révélation: sa maîtrise de la psychologie des personnages, sa plume délicate et le thème des secrets de famille m’ont tellement séduite que depuis j’ai lu Le dernier message de Sandrine Madison qui m’a également beaucoup plu.

Août 1926. Chatham, Nouvelle-Angleterre : son église, son port de pêche et son école de garçons fondée par Arthur Griswald qui la dirige avec probité. L’arrivée à Chatham School de la belle Mlle Channing, prof d’arts plastiques, paraît anodine en soi, mais un an plus tard, dans cette petite ville paisible, il y aura eu plusieurs morts.

Henry, le fils adolescent de Griswald, est vite fasciné par celle qui l’encourage à «vivre ses passions jusqu’au bout». L’idéal de vie droite et conventionnelle que prône son père lui semble désormais un carcan. Complice muet et narrateur peu fiable, il assiste à la naissance d’un amour tragique entre Mlle Channing et son voisin M. Reed, professeur de lettres et père de famille. Il voit en eux «des versions modernes de Catherine et de Heathcliff». Mais l’adultère est mal vu à l’époque, et après le drame qui entraine la chute de Chatham School, le lecteur ne peut que se demander, tout comme le procureur : «Que s’est-il réellement passé au Noir-Étang ce jour-là ?»

Utilisant avec une subtilité machiavélique la palette des apparences, des dits et des non-dits, Thomas H. Cook allie à une tragédie passionnelle digne des classiques du XIXe siècle un suspense d’une ambiguïté insoutenable.

2- 2401 thriller du romancier belge Bob Boutique:

Seconde révélation de l’année avec ce thriller qui m’a littéralement bluffée: la maîtrise du genre, la plume acérée de l’auteur, l’humour parfois grinçant, des personnages aboutis, une intrigue complexe très bien construite…Du grand art qui vaut le détour!!

Monsieur Jacques Durieux, brave retraité qui coule des jours heureux dans le bon village de Chamy sur Semois, reçoit une lettre anonyme plutôt inhabituelle: pas de demande de rançon, pas d’argent…Françoise Laloux, pharmacienne qui officie dans le même paisible village, reçoit une lettre identique. De même les “soeurs Renard, Lise Deroubaix caissière dans la ville d’à côté et Alain Birnbaum, le médecin.

Que peut bien signifier cette pluie de lettres anonymes adressées à de braves citoyens qui, bien entendu, n’ont rien à se reprocher, ni dans le présent, ni dans le passé. Alors quoi ? Mais Renée et Monique Renard sont bien décidées à ne pas se laisser faire et découvrit, à l’aide du médecin et du curé qu’elles entraînent à leur suite, quel corbeau se cache derrière.

Toute cette histoire pourrait se résumer à une vaste farce bourgeoise, dans le genre vaudeville, mais n’oublions pas que nous sommes dans un thriller ; et qui dit thriller, dit frisson, angoisse, tension dramatique…Aussi, quand la piste de l’attentat permet aux policiers de remonter jusqu’à Chamy, la blague prend des allures de drame. Fini de rire !!!

 

3- Convergences de Christine Brunet

Romancière souvent chroniquée sur mon blog car j’apprécie particulièrement ses thrillers: une plume audacieuse, une richesse d’écriture, des intrigues bien ficelées, des thèmes d’actualité, une galerie de personnages attachants auxquels on s’identifie aisément

Un casse hors norme, des disparitions inquiétantes, un magot introuvable qui déchaîne des appétits voraces…

Le Docteur Gwen Saint-Cyrq, personnalité sombre et ambiguë, accepte de sortir de sa retraite pour retrouver d’anciens collègues. Les pièces du puzzle s’amoncèlent, les hypothèses s’effritent jusqu’à l’impensable : toutes les pistes convergent vers… elle !

Croyez-vous aux coïncidences ?

4- La méthode du crocodile de Maurizio de Giovanni:

l’Italie peut s’enorgueillir de posséder quelques talents dans le domaine du polar, preuve en est ce romancier napolitain, peu connu en France, et pourtant auteur de romans sombres, souvent dérangeants, très bien ficelés, dans lesquels œuvrent l’inspecteur Lojacono et l’équipe du commissariat de Pizzofalcone et où l’on découvre des facettes insoupçonnées de la ville de Naples, loin des cartes postales pour touristes. Vivement conseillé !!

 

Dans une Naples fébrile et pluvieuse, un homme guette. Solitaire, tapi dans l’ombre, il observe patiemment sa proie et attend le moment de lui porter le coup fatal d’une balle dans la nuque. En guise de signature, il laisse sur les lieux du crime un mouchoir imbibé de larmes… La presse a tôt fait de surnommer ce tueur «le crocodile», car, comme l’animal, il semble pleurer la mort de ses victimes. Pour l’inspecteur Lojacono s’engage alors une redoutable chasse au prédateur…

Policier à la dérive souffrant de problèmes familiaux et impliqué dans un scandale judiciaire, l’inspecteur Lojacono enquête sur une série de meurtres d’adolescents perpétrés dans les rues de Naples. Le mode opératoire du tueur s’apparente aux techniques de chasse du crocodile : tapi dans l’ombre et immobile, il observe patiemment sa victime avant de l’attaquer.

 

 

5- Le club des pendus de Tony Parsons:

roman très riche et très profond sur le thème des carences des procédures pénales ayant le mérite de proposer une réelle réflexion sur l’éthique, la notion de justice: quelle réponse apporter quand la justice faillit à son rôle et que la population se retrouve désemparée face à une police incapable de la protéger? Un roman qui ne vous laissera certainement pas indifférent!!

À Londres, les bourreaux sont de retour.

Ils ont décidé de rétablir la peine capitale.
Ils forment un étrange club avec pour modèle le célèbre bourreau anglais Albert Pierrepoint, responsable de plus de quatre cent cinquante exécutions au siècle dernier.

Et c’est par la corde qu’ils ont décidé de punir violeurs d’enfants, chauffards et autres délinquants qui réussissent à échapper au système judiciaire.

La conscience du détective Max Wolfe le tourmente.
La justice est-elle vraiment là où on le croit ? Qui sont ces citoyens-vengeurs ? Pour y répondre, Max devra s’enfoncer dans les entrailles de la ville, là où les vestiges du passé ont encore une emprise sur les vivants.

Dans un Londres caniculaire, plus que jamais le bien et le mal se confondent.

 

6- La marque des 5 de Dana B. Chalys :

une romancière que j’ai connue sur la plateforme SimplementPro: une fois n’est pas coutume avec ce roman fantastique qui m’a littéralement enchantée aussi bien par la maîtrise de son style très agréable à lire que par le sujet traité, certes pas original, mais à la mise en scène impeccable. Suspense, scènes d’action crédibles notamment les scènes d’exorcisme, personnages intéressants…Une très belle découverte que je vous invite à découvrir à votre tour.

Chroniques d’un Saint Exorciste, tome 1 : La Marque des Cinq

Depuis des siècles, dans le secret le plus total, une branche occulte de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem combat les forces démoniaques avec l’aide de ses chevaliers exorcistes.
À seulement vingt-six ans, Nathan est le plus puissant d’entre eux, le Saint Exorciste, celui que l’Enfer craint par-dessus tout à cause de sa particularité unique : sa main droite manipule les forces divines tandis que sa gauche maîtrise les infernales. Mais que cache véritablement son pouvoir ? Et pourquoi les lieux de ses derniers exorcismes semblent former le début d’un immense pentagramme en plein cœur de Toulouse ? Se pourrait-il que les deux soient liés ?
Comme si les ennuis n’étaient déjà pas assez nombreux, le Destin décide de mettre sur sa route une étudiante qui ne possède aucun don sinon une chance insolente. Détail qui pourrait bien lui sauver la vie à l’heure où les démons se font plus menaçants que jamais.

7- L’homme aux cercles bleus de Fred Vargas

Romancière française de polars que l’on ne présente plus. Je l’avais lu il y a quelques années, à l’époque où je n’écrivais pas sur mes lectures, et j’en avais gardé une telle impression que j’ai eu envie de relire tous les titres de la série Adamsberg afin de les chroniquer sur mon blog. Voilà, c’est chose faite et j’avoue que la plume très particulière de Fred Vargas me séduit toujours autant. Si vous ne connaissez pas encore, foncez !!!

«Victor, mauvais sort, que fais-tu dehors ?»

Depuis quatre mois, cette phrase accompagne des cercles bleus qui surgissent la nuit, tracés à la craie sur les trottoirs de Paris. Au centre de ces cercles, prisonniers, un débris, un déchet, un objet perdu : trombone, bougie, pince à épiler, patte de pigeon…

Le phénomène fait les délices des journalistes et de quelques psychiatres qui théorisent : un maniaque, un joueur.

Le commissaire Adamsberg, lui, ne rit pas. Ces cercles et leur contenu hétéroclite sont de mauvais augure. Il le sait, il le sent : bientôt, de l’anodin saugrenu on passera au tragique.

Il n’a pas tort. Un matin, c’est le cadavre d’une femme égorgée que l’on trouve au milieu d’un de ces cercles bleus.

 

8- 15 ème Affaire de James Paterson:

Totale découverte pour moi, roman que j’ai dévoré en même pas deux jours tant je l’ai trouvé intéressant, bien construit, totalement addictif..Avec une seule envie: me plonger dans les 14 affaires précédentes du Women Murder Club ainsi que dans les nombreuses autres séries dont James Patterson est l’auteur.

Le Women murder club Volume 15, 15e affaire 

Suspense et Cie

Entourée de sa fillette, Julie, et de son mari aimant, Joe, le sergent Lindsay Boxer ne pourrait être plus comblée.

Un quadruple homicide dans un hôtel de luxe suivi d’un terrible crash d’avion au-dessus de San Francisco vont venir bouleverser ce bonheur. Qui est cette magnifique et mystérieuse femme blonde qui semble liée aux deux événements ? Et lorsque Joe disparaît subitement sans laisser de traces, Lindsay commence à douter de lui.

Elle aura plus que jamais besoin de ses amies pour démêler le vrai du faux alors que toutes ses certitudes s’écroulent et qu’elle ne sait plus à qui accorder sa confiance.

Dans ce nouvel opus du Women’s Murder Club, amour, espionnage et contre-espionnage constituent les ingrédients d’un cocktail pour le moins explosif !

Les livres de James Patterson se sont vendus à près de trois cents millions d’exemplaires. Les enquêtes du Women’s Murder Club sont l’une de ses séries phares.

 

9- Poussières d’os de Karin Salvalaggio

romancière d’origine américaine que j’ai découverte en SP: j’ai été très emballée par ce thriller sombre qui aborde des thèmes difficiles comme la maltraitance et l’exploitation sexuelle de très jeunes femmes, par sa plume sobre et parfois incisive, par un univers où règnent la violence, la détresse et la déchéance humaines, mais aussi une possible rédemption…Karin Salvalaggio est une femme très sympathique, sensible et intelligente comme vous vous en apercevrez en lisant l’interview qu’elle m’a très gentiment accordée.

« Karin Salvalaggio est un nouvel incroyable talent qui continue à surprendre les critiques avec son héroïne, le détective Macy Greeley » Huffington Post

Quelqu’un frappe à la porte de la maison de Grace Adams. Grace est certaine de savoir de qui il s’agit pourtant lorsqu’elle regarde par la fenêtre de sa chambre, elle voit une inconnue marcher sur le sentier derrière sa maison.

Soudain, un homme émerge de l’obscurité des bois environnants et la poignarde, puis s’enfuit dans l’ombre, la laissant mourir dans la neige. Choquée, Grace appelle la police, sachant bien qu’ils ne pourront arriver à temps. Alors elle se décide à secourir elle-même la femme et constate qu’elle ne lui est pas étrangère…

Traumatisée, Grace est emmené à l’hôpital, pendant que le détective Macy Greeley est rappelée dans la petite ville de Collier – Montana – où elle a autrefois enquêtée. Elle va devoir traquer le tueur et comprendre ce que l’assassin a à voir avec Grace, une jeune femme troublée que son passé a peut-être brusquement rattrapé.

Mais la ville de Collier est toujours aussi secrète et Macy devra rouvrir de vieilles blessures pour résoudre un crime qui a semble-t-il mis plus de 11 ans à apparaître.

 

10- Rosa Candida de la romancière islandaise Audur Ava Olafsdottir:

Seul roman de la sélection qui n’appartient ni à la rubrique polars, ni à la rubrique thrillers. Un très beau roman empreint de poésie et de fantaisie sur les thèmes de l’amour, qu’il soit maternel, paternel ou encore l’amour des fleurs, des jardins, de la nature…Rosa Candida est une bouffée d’air pur, un refuge bienvenu qui, l’espace de quelques lignes, nous redonne espoir et foi en l’humanité. Tous les romans d’Audur Ava Olafsdottir nous enseignent un autre chemin que celui de la violence et de la maltraitance. Incontournable !!

Le jeune Arnljótur va quitter la maison, son frère jumeau autiste, son vieux père ostogénaire, et les paysages crépusculaires de laves couvertes de lichens. Sa mère a eu un accident de voiture. Mourante dans le tas de ferraille, elle a trouvé la force de téléphoner aux siens et de donner quelques tranquilles recommandations à son fils qui aura écouté sans s’en rendre compte les dernières paroles d’une mère adorée. Un lien les unissait : le jardin et la serre où elle cultivait une variété rare de Rosa candida à huit pétales. C’est là qu’Arnljótur aura aimé Anna, une amie d’un ami, un petit bout de nuit, et l’aura mise innocemment enceinte.

En route pour une ancienne roseraie du continent, avec dans ses bagages deux ou trois boutures de Rosa candida, Arnljótur part sans le savoir à la rencontre d’Anna et de sa petite fille, là-bas, dans un autre éden, oublié du monde et gardé par un moine cinéphile.

 

Voici pour la sélection de Cathie

Alors à bientôt pour d’autres aventures

Et en retrouve aussi tous les lundi

notre expert en cheffe pour ses fameux Avis !

34 réflexions sur “Top 10 des flingueuse, 12

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s