Mon premier Kawa Littéraire

kawa littéraire automne ecran

Il y a quelques temps que je désirais mettre en place un club de lecteurs au sein de ma bibliothèque.

Mais faute de temps et de soutiens, j’ai rongé mon frein, et attendu patiemment que vienne mon heure.

« Vous avez déjà vos Apéro-polar » me rétorquait-on quand je me faisais insistante.

Et puis lasse d’attendre une approbation qui tardait à venir, j’ai forcé le destin.

Tant pis si je me suis fait taper sur les doigts parce que ma direction n’avait pas officiellement validé mon projet.

Je me lancais, et j’ai bien fait car il y avait une vraie attente de la part des lectrices.

Donc aujourd’hui je vous présente mon tout premier Kawa Littéraire !

COMPTE RENDU/ KAWA littéraire du 07/10/2017

De 10h30 à 12h30 (2h) à la bibliothèque Parmentier Paris 11e

Animation assurée par :

  • Bibliothécaire responsable du Kawa littéraire et de l’action culturelle pour la section adulte, responsable des fonds littératures policières et de l’imaginaire (SFFF), Geneviève

  • Coordinatrice de l’action culturelle entre les 3 sections (Adulte, jeunesse, disco-vidéothèque), Frédérique

  • Agent responsable du fonds romans français, Yannick

Le premier KAWA littéraire (animation culturelle inscrite dans le calendrier des projets d’établissement 2016-2018),  s’est déroulé comme convenu le samedi 7 octobre 2017, dans la matinée  de 10h30 à 12h30, au sous-sol de la bibliothèque dans le coin convivialité (réaménagé selon les besoins d’accueil spécifique).

Des chaises (une vingtaine) étaient disposées au préalable dans cet espace en arc de cercle, favorisant ainsi l’échange et une meilleure visibilité réciproque des lecteurs participants.

Nous étions 19 au total, dont 16 lectrices et 3 bibliothécaires. L’objectif que nous nous étions fixés était d’accueillir au maximum 20 participants (nous avons donc eu la satisfaction d’atteindre cet objectif).

Ce réjouissant et convivial moment d’échange autour de nos lectures respectives, fût ponctué dans un premier temps par une question préliminaire  que je posais à  chacune des lectrices : Quelles étaient leurs motivations, leurs attentes du KAWA littéraire ? La spontanéité encourageante des réponses, a favorisé l’implication immédiate des lectrices, et instauré aussitôt une ambiance sympathique.

Ensuite, je les invitais à se présenter brièvement. Les bibliothécaires prirent d’abord la parole puis nos lectrices tour à  tour s’approprièrent celle-ci.

Je poursuivais, sur l’évolution envisagée à long terme du club de lecture (fidéliser les usagers à l’appropriation durable de cet espace de parole consacré à la valorisation des collections).J’évoquais notamment la mise à disposition prochaine de signets « Coups de cœur des usagers », afin qu’ils puissent sans contraintes faire partager leur(s) plaisir(s) de lecture avec d’autres usagers. La mise en place d’un prix fut évoquée par quelques lectrices. Je leur avouais que mon but final, que le but ultime de ce cercle de lecteurs était ( à long voire moyen terme) de créer un prix des lecteurs de Parmentier et au-delà un prix des lecteurs des bibliothèques de la ville de Paris.

kawa

La curiosité enthousiaste des lectrices nous surpris. Des  interrogations inattendues furent soulevées, concernant la veille documentaire et le circuit du livre (sur les critères de choix des nouvelles acquisitions). Aussi, les possibles partenariats avec des librairies du quartier, ont également été abordés.

Enfin, après que d’autres lectrices ce soient jointe à notre petit cénacle littéraire, je les exhortais à présenter un roman apprécié. Chacune des participantes, de manière détendu, motivé et à l’écoute des autres, s’exprimèrent. Les bibliothécaires, à leur tour présentèrent des romans (Frédérique en particulier et un titre pour Yannick ).

Je parler tout à la fin du roman de Bernard Prou, invité à mon Apéro polar le samedi suivant.

La médiatrice de ce Kawa avait un œil sur la pendule et pressés par le temps, je dus jouer les mauvaises fées et mettre fin à notre premier Kawa littéraire

Ce moment d’échange, de partage privilégié se révéla fructueux, et attisa de nouveaux désirs de lectures.

Une des lectrices manifesta aussitôt sa volonté de s’inscrire à la bibliothèque, afin de bénéficier des prêts.

kawa littéraire hiver ecran

A l’issue de cette expérience inaugurale satisfaisante, sur laquelle reposait une large part « d’improvisation », du moins une invention de la forme et l’imprévu des sujets littéraires abordés, aussi bien par les usagers que par les bibliothécaires, nous en tirons un bilan positif.

Nous poursuivons le projet, à raison d’une fois par mois, maintenant ce rendez-vous mensuel le samedi matin, de 10h30 à 12h30.

Toujours ouvert à tous, un nouveau KAWA littéraire a eu lieu le samedi 4 novembre dernier (Je vous en reparle le plus vite possible). Et le prochain aura lieu le samedi 9 décembre. J’envisage, courant de l’année 2018, de proposer un KAWA littéraire, à partir d’un thème  ouvert sur la littérature nordique. Nombres de livres présentés ce jour avaient pour auteur un scandinave.

Et, après avoir recueilli les Mails des participantes, je prévoie d’envoyer à chacune, la liste des documents cités.

Organisation pratique du KAWA littéraire :

  • En amont, achat de produits d’agréments : café, thé, biscuits. Et la préparation de la collation proposée aux usagers.

  • Installation de l’espace convivialité à partir de 9h30 (chaises, petites tables basses)

  • Photocopies des affiches qui annoncent l’évènement, et orientent les usagers dans la bibliothèque.

  • Rangement de la salle après l’animation culturelle de 12h30 à 13h (chaises pliées, remettre les chauffeuses en place)

Débarrasser les plateaux, laver les thermos et ranger la cuisine.

Et oui, bibliothécaire c’est aussi ça !

Et pour vous aussi chers abonnés la liste des titres que nous avons aimés !

https://fr.calameo.com/read/005338465dc6c2aa99871

http://www.calameo.com/read/005338465dc6c2aa99871

[calameo code=005338465dc6c2aa99871 mode=mini width=480 height=300]

14 réflexions sur “Mon premier Kawa Littéraire

    • Je le crois aussi, car notre direction est coupé de la réalité du terrain. Il ne se rende pas compte des attentes du public.
      Il nous demande de faire plus avec moins mais bloque les projets personnels qui me demande pas de moyen supplémentaire ou très peu. Juste du travail en plus pour le porteur du projet. 😉 🙂

      J'aime

    • J’ai les même problème, l’action culturel vient en plus du boulot habituel. Je jongle comme je peux débordant souvent sur mon temps perso. Et puis, j’ai décidé de me trouver un peu de temps et de créer un nouvelle espace. Pour 20 personnes il te faut moins de 10². Et puis souvent les clubs de lecteurs auxquels j’ai participé nous étions au plus 10. Donc c’est faisable. Nathalie 😉

      J'aime

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s