« Polar culte », chez Folio, vous connaissez ?

Il est vrai que sur ce blog nous vous parlons bien souvent de premiers romans et souvent aussi d’auteurs actuels. Il y est peu souvent question d’auteurs majeurs, ayant fait les beaux jours du polar.

C’est vrai aussi qu’il y a des blogueurs et des spécialistes qui font ça bien mieux que moi ! Pour autant ces auteurs ont fait de moi la lectrice que je suis aujourd’hui. C’est à travers ces classiques du polar que j’ai fait mes classes, que je me suis construit une culture polar.

Alors aujourd’hui je vais vous en présenter quelques-uns à travers l’appellation « Polar Culte » de la collection Folio de chez Gallimard. Afin de faire découvrir à de nouvelles générations de lecteurs les auteurs « classiques » de polar, Folio Policier a demandé à des auteurs d’aujourd’hui de présenter le « polar culte » de leur choix. Cette nouvelle collection a vous le jour début 2014

« Polar culte », c’est une sélection de « classiques » du genre, choisis et présentés par des auteurs passionnés : James Sallis présente Le petit bleu de la côte ouest de Manchette, François Garde, Tout pour plaire de Chester Himes, Patrick Pécherot, Touchez pas au grisbi ! d’Albert Simonin. Également au programme d’octobre, Nathalie Kuperman présente Les mois d’avril sont meurtriers de Robin Cook et Thierry Bourcy, Le peuple de l’ombre de Tony Hillerman.

#Polars cultes à (re)découvrir d’urgence !

 

Voici une petite sélection

Björn Larsson « Le Cercle celtique »

Björn Larsson Le Cercle celtique, présenté par Heinrich Steinfest

 Le cercle celtique  de Björn Larsson. traduit du suédois par Christine Hammarstrand. un roman présenté par Heinrich Steinfest.  Paru le 16 janvier 2014. 8€70 ; (454 p.) ; 18 x 11 cm

Un voilier vogue au large de l’Écosse. Bravant les rigueurs de la mer du Nord en plein hiver, ses deux passagers se dirigent vers des périls sans nom. Car plus effrayants que la nature déchaînée sont les dangers dont les hommes les menacent. Poursuivis sur les mers par des inconnus, volés, espionnés, ils n’en sont pas moins déterminés à découvrir la clé de la malédiction qui pèse sur MacDuff et Mary, amoureux en fuite. À découvrir surtout le secret du Cercle celtique, avec ses mystérieux rites meurtriers.

Du Danemark aux îles Hébrides, de tempête en bourrasque, de surprise en révélation, les deux aventuriers de la mer vont accomplir un étonnant voyage et mettre au jour quelques sinistres vérités…

Né en 1953, Björn Larsson a reçu le prix Médicis étranger en 1999 pour Le capitaine et les rêves. Comme le héros du Cercle celtique, il a vécu plusieurs années sur son bateau, le Rustica, et a navigué au large de la Bretagne, de l’Écosse et de l’Irlande.

 

Sébastien Japrisot « Compartiment tueurs »

Sébastien Japrisot « Compartiment tueurs », présenté par Paul Colize

Compartiment tueurs de Sébastien Japrisot. Présenté par Paul Colize. Paru le 13 mars 2014. 8€20 ; (272 p.) ; 18 x 11 cm

«Quand vous prenez une couchette dans un train de nuit, méfiez-vous des rencontres.
Quand on retrouve une femme étranglée dans votre compartiment, méfiez-vous de vos voisins. Quand on supprime un à un tous vos voisins, méfiez-vous tout court.
Si vous n’êtes pas vous-même l’assassin, c’est embêtant !»

Une femme est retrouvée étranglée dans un compartiment de train. Ses voisins sont tous assassinés les uns après les autres.

« J’aime beaucoup qu’il y ait un mécanisme policier. Je ne suis pas du tout humble en cela. Je crois que cela demande beaucoup de courage, beaucoup d’astuce. On peut être très fier. Ce n’est pas un genre mineur. Sûrement pas. Vous connaissez la phrase de Chesterton ? Elle est un peu exagérée mais révèle quelque chose de vrai comme toutes les choses exagérées :  » L’essence du roman policier consiste en la présence de phénomènes visibles dont l’explication est cachée.  » Et c’est là, si l’on y réfléchit, l’essence de toutes les philosophies. »
Sébastien Japrisot, Ellery Queen Mystère Magazine, janvier 1972

À dix-huit ans, Sébastien Japrisot publie son premier roman, Les mal partis, sous son vrai nom (Jean-Baptiste Rossi). Après avoir écrit directement pour le cinéma, il revient à la littérature avec L’été meurtrier. Il est l’auteur de nombreux romans qui ont tous connu le succès dont Un long dimanche de fiançailles. Sébastien Japrisot, disparu en mars 2003, est l’un des auteurs français les plus populaires à l’étranger.

Lire ICI le début de Compartiment tueurs

Touchez pas au grisbi d’ Albert Simonin

Touchez pas au grisbi d’ Albert Simonin. Présenté par Patrick Pécherot avec une préface Pierre Mac Orlan. Paru le 12 juin 2014  dans la collection Folio policier. 8€20  ; (285 p.) ; 18 x 11 cm

«Le grisbi, fallait jamais le montrer, jamais en parler, jamais donner de tentations avec, faute de quoi une foule d’innocents se mettaient à avoir des mauvaises pensées.»

Max et Riton, deux truands, ont commis un vol de 50 millions en lingots. Les ennuis commencent pour eux quand Riton parle du magot à sa petite amie.

 «Il est des livres qui marquent leur temps. Le Grisbi est de ceux-là. Avec lui Albert Simonin inventait un mythe comparable à ceux venus d’outre-Atlantique sous les traits du privé désabusé ou du cow-boy solitaire. Création littéraire, le truand de Simonin aura, comme eux, sublimé la réalité qui l’a inspiré au point de s’y substituer.»
Patrick Pécherot.

Après avoir exercé divers métiers (électricien, fondeur, maroquinier, journaliste, taxi de nuit…), Albert Simonin a près de cinquante ans lorsque paraît Touchez pas au grisbi ! en 1953. Il s’illustrera comme scénariste-dialoguiste de cinéma auquel il laissera quelques oeuvres notoires qui donneront quelques films inoubliables : Touchez pas au grisbi !, Les aventures d’Arsène Lupin, Le cave se rebiffe, ou encore Les tontons flingueurs.

Le petit bleu de la côte Ouest de Jean-Patrick Manchette

Le petit bleu de la côte Ouest de Jean-Patrick Manchette. Présenté par James Sallis.Paru le 16 octobre 2014.6€50 ; (187 p.) ; 18 x 11 cm
Georges Gerfaut, un cadre commercial, est témoin d’un accident automobile et emmène le conducteur blessé à l’hôpital. Ce dernier meurt. Un peu plus tard, lors de vacances en famille, deux hommes tentent d’assassiner Georges.
Le malaise des cadres, c’est pas rien! Vous avez femme, enfants, bagnole, télé, et voilà que vous vous sauvez. Tout ça parce que deux rigolos essaient de vous flinguer. Et vous savez même pas pourquoi. Un jour, camarade, il faudra quand même comprendre.

Le petit bleu de la côte Ouest

 » Jamais auparavant, ou depuis, je n’ai si ouvertement rendu hommage à un auteur qui m’a influencé au point que nos souffles ne fassent plus qu’un.

Les intrigues de Manchette – les squelettes à l’intérieur desquels le coeur de ses ouvrages est accroché – sont dépouillées, essentielles, archétypales. Vengeance, fuite, les ultimes boulots de tueurs, des quêtes désespérées, des gens ordinaires tombant par des trappes dans des mondes insoupçonnés et violents… Il raconte des histoires simples : voilà ce qui est arrivé.

À l’ère de l’hyperbole et de la poudre aux yeux, les romans de Manchette ont la décence et la grâce peu ordinaires de paraître beaucoup plus simples qu’ils ne le sont : de signifier beaucoup plus qu’ils en disent. « 
James Sallis

 

Jean-Patrick Manchette était passionné de jazz, de cinéma et de littérature. Il a su, en précurseur, trouver le ton des grands romans noirs où se mêlent aventures, critique sociale et peinture de la vie quotidienne.

 Raymond Chandler  /Un tueur sous la pluie

novChandler, Raymond /Un tueur sous la pluie Suivi de Bay city blues et de Déniche la fille.Gallimard Folio. Policier, n° 537; 7€70
Un détective reçoit la visite d’un homme qui lui demande d’arracher sa fille des mains d’un mauvais garçon spécialisé dans les livres pornographiques et le chantage. Il avoue également ne pas être le père biologique de sa fille et caresser l’espoir de l’épouser un jour. Le privé ne tarde pas à découvrir le maître chanteur tué chez lui. Une nouvelle suivie de deux autres histoires policières.
Voici trois nouvelles – et trois autres suivront bientôt – écrites par un homme qui faisait alors partie de la légendaire équipe de Black Mask, le plus connu des magazines américains qui créèrent le style propre aux ouvrages de la Série Noire. Elles seront accueillies très certainement avec joie par tous ceux qui tiennent Raymond Chandler pour un des plus grands écrivains des Etats-Unis. Elles prouveront, en tout cas, qu’il était, dès cette époque, en pleine possession de son talent de «raconteur». Chandler «chauffe» toujours !

 

Le peuple de l’ombre de Tony Hillerman

 

Le peuple de l’ombre de Tony Hillerman.Traduit de l’américain par Jane Fillion. Présenté par Thierry Bourcy. Paru le 8 octobre 2015. 8€20; (258 p.) ; 18 x 11 cm

 

Le Peuple de l’Ombre

Jeune sergent de la Police tribale, Jimmy Chee est engagé par la richissime Rosemary Vines pour retrouver un coffret que lui aurait volé le Peuple de l’Ombre, une secte navajo. Mais, le lendemain, le mari de Rosemary lui demande d’abandonner ses recherches… Il n’en faut pas plus pour éveiller la curiosité de Jimmy Chee qui se lance dans une enquête où il sera obligé de confronter sa culture ancestrale au monde des Blancs.

Qu’est-ce donc qui fait mourir tous ces Indiens Navajo, jadis miraculeusement épargnés lors de l’explosion d’un puits de pétrole? C’est ce que se demande Chee, le policier de la réserve indienne, sans se douter que son enquête le met en grand danger de mort.

« Avec Le Peuple de l’Ombre,j’ai retrouvé le plaisir, la jouissance qui m’avaient fait dévorer les nombreuses aventures de Jim Chee et de Joe Leaphorn, les deux policiers navajos. »
Thierry Bourcy

Tony Hillerman est né en 1925 en Oklahoma et mort en 2008 au Nouveau-Mexique, Tony Hillerman était passionné par la culture navajo. Son oeuvre a été récompensée par de nombreux prix.

 

Voilà, six auteurs a découvrir de toute urgence. Et en plus d’êtres d’excellents polars tous dans leur genre, les couvertures sont vraiment très attractives, vous ne trouvez pas ?

 

Aussi je reviendrai vous voir avec d’autres titres de cette collection Polar Culte chez Folio.

Le temps pour moi de me replonger dedans !

 

Publicités

25 réflexions sur “« Polar culte », chez Folio, vous connaissez ?

  1. Tu vois je ne connaissais pas, cette classification chez Folio! Décidemment, ils sont pleins de ressources et d’idées lectures chez cette maison d’éditions!!!J’adore!
    Je les note évidemment (les 6) ce qui fait un peu monter ma wish, mais on n’est plus à ça près, avec ma PAL qui culmine bien haut…..^^
    Merci pour ce petit rendez et ses infos du Noir!

    Aimé par 3 people

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s