Sériale Lectrice : papotage avec Ophélie et plus encore !

 

Aujoud’hui j’ai la chance de papoter avec Ophélie.

Il y a quelques semaines j’ai lu quelques avis de lectures de Oph, comme elle se fait appeler sur les réseaux sociaux. Et j’ai aimé le ton, le brin d’humour et le fait qu’elle mettait ses tripes en avant en donnant son ressenti.

Aussi j’ai demandé à Ophélie si elle acceptait un petit tête à tête pour les Sériale Lectrice.

Et… Comme je suis chanceuse, elle a répondu oui !

Voici le résultat

GVL : Bonjour Oph, es tu prête a être soumise à la question ?

OPH : Oulala je ne sais pas trop… Tant que tu ne me chatouilles pas pour obtenir des réponses alors ok 😉

 

GVL : Alors, OPH, peux-tu te présenter ? je veux tout savoir,  ta scolarité, ton parcours pro, ton âges, oui je le demande même au dame ! Surtout quand elle aime le noir !

 Tout??? Si je te dis tout je vais devoir te tuer!!! Et mon métier serait un atout pour ne pas laisser une seule trace de mon forfait ahahaha (rire diabolique)
Oph pour Ophélie mais ça tu le savais déjà… Un prénom qui me prédestinait sans doute à aimer la littérature et le polar. Il ne faut pas oublier qu’avant d’être associé à une « chanteuse » blonde d’un genre particulier, mon prénom n’était connu que par adeptes de Shakespeare ou en tous cas par les personnes ayant eu vent d’Hamlet et d’Ophélie…
Sur ma scolarité, pas grand chose à dire, plutôt bonne élève jusqu’en quatrième, je suis devenue moyenne parce que je privilégiais le sport et me reposais sur mes acquis. J’ai un baccalauréat Economique et Social.
Après mon Bac j’avais trois choix, soit poursuivre mes études dans un des deux IUT dans lesquels j’étais admise, soit intégrer l’école de police à la suite de l’obtention du concours. J’ai choisi la Police de suite et je me suis envolée du nid familial à 19 ans pour assouvir ma vocation génétique (je suis la troisième génération de flic).
Mon âge… Je dirais éternellement 25 ans dans ma tête, je refuse d’oublier mon grain de folie… mais 37 ans sur ma carte d’identité 😉 Et j’adore le noir dans la littérature mais pas que! Dans les fringues aussi, ça mincit lol

GVL :Dis moi : Quelle place avait la lecture dans ton milieu familial ?

 D’aussi loin que je me souvienne j’ai toujours vu mes parents lire, ma maman nous racontait des histoires et dès que j’ai su lire je m’y suis mise. Avant mon entrée en sixième j’avais lu toute la collection de la Comtesse de Ségur, à treize ans j’avais lu La Reine Margot en trois jours (zappant complètement mes parents), à quinze ans j’avais lu les trois premiers tomes de Dunes (mais j’ai décroché à la fin du troisième).
Mes parents lisaient du polar, du roman historique aussi, surtout ma maman qui est une grande fan de Christian Jacq et Mireille Calmel.

GVL : Peux-tu me montrer ta/ tes bibliothèque(s) :

 Voici la première….

Et..

C’est un peu le foutoir lol, je dois en acheter une troisième… 

Mais voilà la seconde

 

GVL: Et le livre et la lecture pour toi c’est quoi ?

Le livre est pour moi un vecteur d’émotion… Au travers de ses pages, petites ou grandes, il délivre une histoire que chaque lecteur va percevoir différemment selon sa sensibilité, son vécu, son état d’esprit du moment. Ça c’est pour l’avis « générique »… Si tu veux l’avis intime de Oph, je te le livre comme un secret à chuchoter à l’oreille bienveillante des lecteurs passionnées que nous sommes…
Pour Oph le livre est un trésor… Il cache en son sein des mots, qui forment des phrases qui se transforment en image dans mon esprit de lectrice passionnée et droguée… Droguée de l’évasion qu’ils me procurent, de l’émotion aussi. La lecture est ma bulle de bien être, protectrice quand j’ai besoin d’oublier les tracas du quotidien. C’est un vrai refuge. J’aime aussi le fait que ce que nous lisons n’appartient qu’à nous et à l’auteur. Le livre est un pont entre eux et nous.Parce que même si nous lisons tous les mêmes mots nous les ressentons différemment et ils prennent forment dans nos esprits de sorte que nous sommes les seuls à les voir ainsi. C’est un échange entre lui et le lecteur, pas comme un film où nous voyons tous les mêmes images et où nous sommes conditionnés à ressentir peu ou prou les mêmes émotions.   

GVL : Es-tu papier ou numérique ?

 Papier parce que j’aime touché les livres… J’aime l’odeur de poussière et de bois des vieilles bibliothèques et des vieux livres. J’ai besoin de sentir le papier sous les doigts. Et puis il faut avouer que pour les dédicaces c’est mieux!
Mais bon je penche que je vais m’orienter aussi vers le numérique parce que mon appartement n’a pas des murs extensibles et qu’il faut avouer que c’est pratique dans les transports.

GVL Et le polar dans tout ça ? Pourquoi tu en lis ? As-tu un rapport particulier avec le genre. (J’attends par polar tout ce qui a attrait aux littératures policières, du roman de procédure, au roman noir en passant par tous les types de thrillers…)

Le polar… J’ai commencé assez tardivement en fait… J’étais plutôt littérature blanche, je suis une grande fan de Yasmina Khadra et de Marek Halter. J’avais peur je pense de ne pas retrouver les mêmes émotions dans le polar, la même magie des mots. Et puis étant flic j’avais également peur de m’arracher les cheveux en lisant des inepties sur mon métier ou les modes d’enquêtes. Je suis peut être encore un peu trop pointilleuse de ce côté d’ailleurs.


Et puis il y a eu un Grangé piqué à mon père, un Cornwell piqué à ma mère, puis des Chattam prêtés par une amie, puis Bauwen conseillé par un libraire de Lille que j’aime beaucoup… Et petit à petit j’ai sombré dans le noir… Et comme il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis j’ai revu mon jugement hâtif et  caricatural… Parce qu’avec le polar j’ai également pu apprécier la mise en valeur de la richesse de notre langue, certains de nos auteurs étant très doués en la matière, j’y ai découvert des tremplins émotionnels, j’ai rit, frissonné, découvert que le polar n’était pas qu’une simple enquête policière, qu’il pouvait être la traduction du malaise des générations, de la dénonciation de notre société ultra consommatrice, l’analyse d’un fait divers et tellement d’autres choses…

GVL : Oph,  dis-nous, quels sont tes auteurs favoris ?

Difficile de ne pas te faire une liste genre liste de courses avant d’aller à Auchan, Leclerc ou Carrefour….
Mais puisqu’il faut vraiment faire un choix…. grrrrr je n’aime pas faire des choix Cornéliens….
Je suis fan de plusieurs auteurs de la Ligue de l’Imaginaire et depuis plusieurs années Jacques Ravenne et Eric Giacometti, Maxime Chattam, Patrick Bauwen.
Mais j’ai fait aussi de très belles découvertes d’auteurs pour lesquels je rattrape mon retard, c’est le cas de Nicolas Lebel, Olivier Norek, Sire Cédric et Jean-Luc Bizien. J’aime beaucoup Olivier Descosse  aussi.
Je ne peux pas tous les citer ce serait trop long… Bouhouuuuuuu Chacun d’entre eux me touchent pour des raisons différentes, certains pour leur style d’écriture, d’autres pour la vie qu’ils donnent à leurs personnages au point que j’en oublie qu’ils n’ont pas d’autres existence que dans les livres…

GVL : Peux-tu nous parler de 5 livres qui t’auraient marquée ses dernières années.

Rhaaaaaa encore un choix Cornélien!!! Tu le fais exprès lol
Bon alors promis je n’en citerai que 5:

– Régis de James Osmont, le dernier qui m’a autant « éprouvé ». Régis est le premier tome de la trilogie psychiatrique d’un auteur auto-édité. Je dois avouer que j’avais pas mal de réticence sur l’auto-édition, mais une fois encore il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Ce roman m’a fait vivre une expérience « aux frontières du réel ».

– Surtensions d’Olivier Norek. C’est le polar le plus réaliste qui m’ait été donné de lire. Bon ok le passé pro d’Olivier lui permet d’être authentique dans ses écrits. Mais au-delà de cette authenticité que j’ai aimé, il a donné vie à des personnages qui m’ont profondément touché, qui m’ont rappelé des collègues et pour Johanna un peu de moi.

– Majestic Murder d’Armelle Carbonnel, comme pour « Régis » c’est là aussi une expérience à vivre. Dans ce second roman, Armelle nous livre une histoire en rouge et noir, poétique, lyrique, déstabilisante avec un tomber de rideau époustouflant!

– Des noeuds d’acier de Sandrine Collette, un huis clos oppressant, sombre, tout au long duquel je me suis sentie enfermée avec le personnage central.

– Que ta volonté soit faite de Maxime Chattam. J’aime beaucoup l’univers de Maxime, mais je dois avouer que ce roman m’a montré la noirceur humaine à son paroxisme… Enfin je l’ai ressenti de cette façon… Rien que d’y penser j’ai encore la chair de poule…

GVL : Fréquentes-tu les festivals et autres salons… Si oui depuis quand ? 

Je fréquente les salons mais depuis cette année seulement. Je vais même t’avouer que Neuilly Plaisance a été mon premier salon. Tu sais comment ça se passe, tu connais un ami, qui te présente un ami, qui t’en présente un autre et tu te retrouves dans un salon avec des personnes que tu n’as jamais rencontré, et que le courant passe et ça devient une grande bande de potes… Puis tu deviens addict à ces rencontres et aux échanges avec les auteurs.

GVL : Que t’apportent ces salons, ces rencontres

Mince je crois que je t’ai répondu au-dessus lol… Quand on me parle polar je m’emballe ahaha 

GVL : Peux-tu partager une anecdote avec nous, un truc rien qu’à toi !

Une anecdote…. Quand je suis arrivée à la rencontre d’ Olivier Norek à Neuilly il m’a dit que je lui faisais penser à Johanna avec mes cheveux blonds très court, et c’était avant qu’il sache qu’on faisait le même métier. la glace était rompu et on a papoté une bonne partie de l’aprem. J’ai rencontré des auteurs formidables à ce salon et notamment Gaëlle Perrin-Guillet qui est devenue une vraie pote et que je kiffe grave!

GVL : C’est qui cette Johanna donc tu parles ?

Un des personnages d’Olivier. Une des flics du groupe Coste dans ces 3 premiers romans

 GVL : Mais oui quelle bécasse je fais ! Non mais, si j’avais suivi, j’aurais compris ! 

Et physiquement c’est rigolo elle est coiffée comme moi, un peu le même genre de personnalité.

GVL : Oui c’est marrant ça ! bon, Oph… Sinon…Rien à rajouter ?

Si!! Je suis heureuse et honorée de participer à l’aventure collectif polar! C’est un vrai plaisir de partager les ressentis de lecture!

Allez un petit coup de gueule. Un gros coup de coeur….

 Un petit coup de gueule… l’hyper pub pour des auteurs qui n’en n’ont plus besoin quand tellement d’autres méritent aussi d’être mis en avant!

Un gros coup de cœur pour nos auteurs français qui sont toujours disponibles pour leurs lecteurs!

GVL : J’aime bien tes petits coups de gueule et de coeur !

Merci Oph pour cette entretien Sériale Lectrice. Et comme tu l’as déjà un peu dévoilé, moi aussi je suis ravie que tu rejoignes la dream team Collectif Polar.

Aussi cher lecteur zé chère lectrice, vous l’aurez compris, Oph va nous proposer régulièrement quelques chroniques de ses lectures. « Les Off de Oph » 

Alors à très vite.

 

Publicités

57 réflexions sur “Sériale Lectrice : papotage avec Ophélie et plus encore !

  1. Bonsoir les filles,
    Que voilà une belle présentation pour une nouvelle connaissance 🙂
    Pour Oph, tout ce que tu as raconté concernant les auteurs, je ne connais que Chattam et tellement peu. Un plaisir de lire ton avis sur d’autres auteurs pour moi totalement inconnus. J’ai un peu décroché des polars en ce moment, le dernier lu étant sur la page d’accueil de mon blog.
    J’ai beaucoup aimé le paragraphe où tu dis : « …..Il cache en son sein des mots, qui forment des phrases qui se transforment en image dans mon esprit de lectrice passionnée et droguée… Droguée de l’évasion qu’ils me procurent, de l’émotion aussi. La lecture est ma bulle de bien être, protectrice quand j’ai besoin d’oublier les tracas du quotidien. C’est un vrai refuge. …..et la suite…..
    Depuis lors, je prends des vacances avec d’autres lectures très soft 🙂
    Cela n’empêche de rester au courant un petit peu, de ce qui passe à ce niveau et à d’autre 🙂
    Difficile hein de faire des choix avec Dame Gé, je me suis bien amusée avec votre échange.
    A bientôt au hasard sur Collectif Polar.
    Bises Dame Gé ainsi qu’au club des lecteurs et lectrices 🙂

    Aimé par 2 people

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s