Réjouissances à Honfleur… de Olivier Polard

Réjouissances à Honfleur... de Olivier PolardLe livre : Réjouissances à Honfleur… de Olivier Polard. Paru le 27 janvier 2017 chez In octavo éditions. 20€ ; (306 p.) ; 22 x 15 cm

4e de couv :

Un boucher Hongrois s’installe à Honfleur. Deux ans plus tard, Laszlo, dont le commerce est frappé par la crise économique et l’arrivée d’un concurrent, commet un crime par… désœuvrement.

Ses amis, sensibles à ses remords, décident de ne pas le dénoncer mais aussi de contrecarrer l’enquête de police par tous les moyens.

Cette histoire qui commence comme un roman policier est en réalité un récit burlesque : pas un seul moment de répit entre les tribulations de notre boucher de Honfleur et l’épopée de ses quatre pieds nickelés d’amis !

L’auteur Olivier Polard doit assurément être un lointain cousin de Blake Edwards ou de David Lodge car il enchaine à tout rompre les situations les plus rocambolesques, les plus folles, les plus improbables dans ce roman à l’humour ravageur.

Ne passez surtout pas à côté de ce petit bijou délicieusement amoral et tellement jubilatoire.

2c327519d5de965
L’auteur : Breton d’origine, Olivier POLARD a grandi au coeur du vignoble Angevin. Résidant actuellement en Seine-et-Marne, il partage son temps libre entre l’oenologie, la peinture et la musique. Réjouissances à Honfleur est son premier roman. Il n’a pas choisi la facilité en mariant intrigue et humour, cependant ce coup d’essai réussi nous annonce, à n’en pas douter, d’autres plaisantes histoires.
img1
Extrait :
…Laszlo était fier de s’appeler Herczogejdi.
C’était un nom honorable et honoré dans son pays natal car, outre ses ancêtres Magyars, il comptait également dans sa famille un grand-père mort en héros pendant l’invasion soviétique.
Or, l’instituteur qui arborait en face de lui un sourire timide venait, cette fois, de lui donner du « M. Harzojy ? », nom d’un traître honni du peuple hongrois.
Le boucher attrapa son tranchoir et l’abattit violemment sur son plan de travail en rugissant.
— Dehors. Tout de suite !…

Le post-it du bibliothécaire

A Honfleur, Laszlo, boucher venu de Hongrie, regrette le crime qu’il a commis suite à un moment de désespoir. Touchés par sa sincérité, ses quatre amis décident de l’aider à échapper à la police.

Très bien écrit, un polar humoristique à la Delicatessen -en plus léger- sur un boucher sensible, un poil trop susceptible qui essaie de lutter contre ses pulsions… car son « péché mignon » c’est découper les chairs, trancher la viande…

Les personnages sont bien campés, chacun a une vie bien détaillée et crédible, et la vie politique d’une ville de province (Honfleur en l’occurrence, mais ça pourrait se passer ailleurs en ce qui concerne les politiciens et leurs comportements…) est pas mal égratignée elle aussi.

Nombreux niveaux de lecture, intrigue, politicards, milieu de l’art contemporain… un polar plus que sympathique au suspense et à l’humour accrocheurs !

Un roman policier cocasse, doublé d’une belle histoire sur l’amitié et la tolérance. Véra

Olivier POLARD, lauréat du speed-éditing Salon du livre d’Ile de France – Mennecy – 2016.
ob_03c694_dsc-0299
Publicités

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s