Ces dames du noir (16). Et si on papotait avec Patricia Felix

 Ces dames du noir

Dans quelques jours auront lieu les deuxièmes rencontres littéraires du Creusot.

Aussi qui de mieux pour nous parler de ce salon polar que son instigatrice.

Alors, si on papoter avec Patricia Felix !

 

Bonjour Patricia.
Il y a quelques temps tu me parlais de monter une association.
Cette association avait entre autres pour but de monter un salon du livre, du polar.
Aussi je voudrais que tu nous parle de cette assos et de ce projet de salon.
Mais avant, Patricia je voudrais que tu te présentes un peu à nos lecteurs.
Alors…Pourrais-tu te présenter brièvement.

Patricia FelixPfff je n’aime pas parler de moi mais je vais me lancer… 47 ans plus toutes ses dents ( il parait que je ne suis pas sage mdr), deux enfants géniaux.
(Quentin 24 ans et jade 16 ans) mêmes s’ils râlent tout le temps car il
paraît que je parle que de livres et d’auteurs ! 😉

j’ai fait 36 métiers,
comptable, secrétaire de direction, vendeuse en prêt à porter, responsable événementiel … bref un vrai couteau suisse 😉

GVL :  D’où viens-tu ?

issu d’une famille de 6 enfants, je suis la petite dernière, le raqueulot comme on dit par chez moi mdrr

GVL : Quelle place avait la lecture dans ton milieu familial.

Mes sœurs lisaient beaucoup mais ce n’était pas une passion de mes parents… Ils ont vécu la guerre et pour eux la lecture n’était pas une priorité, leur priorité étaient plutôt celle de pouvoir nourrir les bouches et le travail productif avant tout.

GVL  Comment appréhendait-on le livre chez toi ?

Comme je te l’ai dit plus haut ce n’était pas un sujet d’échange. La lecture était liée à l’école.

GVL Et.. Qu’elle a été ta formation ?

J’ai fait 36 métiers, comptable, secrétaire de direction, vendeuse en prêt à porter, responsable événementiel … bref un vrai couteau suisse 😉

 Ton boulot, vocation ou bien ?

Je travaille actuellement dans une papeterie mais j’adore les défis et monvœu le plus cher est de trouver un job dans l’événementiel ! Mais ce n’estpas gagner 😉

GVL Dis moi, Patricia, pourquoi le polar ?

Pourquoi le polar ? C’est difficile à dire… Au fil de mes lectures c’est le
polar qui est devenu mon échappatoire, ma bulle, l’action, l’intrigue… on vie plusieurs vies palpitantes …

GVL Tu lis tous les jours du polars ?

Je lis tous les jours, pas forcément du polar mais il me faut ma dose de
lecture… toxico des mots ! lol

GVL : Mais alors ! Combien par semaine, par moi, par ans ?

Oh lala ! C’est variable ! Je peux lire un livre par semaine si je suis
débordée par mon quotidien, mon job …ou un à deux livres par jour
quand je suis en vacances ou en repos… j’ai la chance de lire vite.

GVL : Lis-tu en numérique ou préfère-tu le livre papier ?

Le livre papier !!! j’aime sentir l’odeur d’un livre, du papier et son poids entre mes mains.

 

GVL : Parle-moi de ton assos et de salon.
Comment vous est venue l’idée de créer votre association ?

En 2016 j’ai eu l’idée folle de faire venir des auteurs au Creusot ! J’ai
lancé un appel aux auteurs sur facebook. A ma grande surprise j’ai eu
des réponses ! Et voilà ! La grande aventure s’est mise en place avec
l’investissement des auteurs… Affiches, communication… j’ai fait du
porte à porte chez les commerçants et les entreprises pour trouver de
l’argent… Bref 6 semaines intenses ! 10 kg de moins sur la balance et le
jour J est arrivé ! Des gens heureux d’être là et le succès au rendezvous
! Un bonheur immense !
La municipalité m’a demandé à ce que ce rendez-vous devienne
pérenne, les auteurs et le public donc pour cela il était nécessaire de
créer une association pour développer tous les projets qui germent
dans ma tête ! 😉

polar du chat

GVL : Avec qui as-tu monté cet assos.

J’ai demandé à des amis Bernard Clément et Christelle Choquet s’ils
souhaitaient m’aider à créer une association. Ils ont dit oui !

 

GVL : Quel est le but de votre assos ?

Le but de l’association est de créer des liens sociaux au sein de
différentes structures, de mettre en avant la littérature policière ou/ et
fantastique, noire … des moyens d’échanges
L’association souhaite mettre en œuvre des actions de valorisation et de
diffusion au travers de : Festival, Salon, Prix littéraire, Conférences, Ateliers d’écriture, Ateliers de lecture, Expositions, Relation avec les
médiathèques municipales et bibliothèques d’entreprise, Mise en œuvre
de programmes d’activités avec les établissements scolaires, hospitaliers,
EHPAD, centre de détentions et/ou de réinsertions…Ou toutes activités
ayant un lien avec la littérature. Comme tu vois beaucoup de projets ! Alors si des auteurs sont intéressés,
qu’ils me contactent. Ce que je souhaite mettre en place des ateliers
d’écriture et de lecture pour la rentrée scolaire.

 

GVL : Bien beau programme , whoua. Et combien de membre dans cette assos, combien de personne actives ?

photo

Nous avons aujourd’hui plus de 30 adhérents répartis sur toute la
France. Les actifs sont principalement les membres du bureau.

 

GVL : Ah oui, dis moi pourquoi ce nom. Les polars du Chat ?
C’est qui ce chat ?

Pourquoi les polars du chat 😉

Mon nom est Patricia Félix 😉 tu comprends maintenant ?  Mdrrr

GVL : Comment prépare-ton un salon ?

c’est difficile à expliquer !! je dirais ENORMEMENT d’énergie et de
pugnacité 😉 rire

GVL. Comment cherche-t-on des partenaires ? Et quels sont-ils ?

On prend ses petites jambes et on frappe aux portes ! on fait des
demandes de subventions, on trouve les commerçants, les entreprises,
la presse… La municipalité. Bref on se bouge car rien ne vient tout
seul.

GVL : Comment on le finance ?

On le finance grâce aux subventions accordées, aux partenaires et
souvent en mettant la main à la poche 😉

GVL : L’échéances arrive, comment te sens-tu ?

Insupportable !!! rire Stressée mais concentrée 😉 La tête dans le
guidon … mdr

GVL : Quelles énergies demande un tel projet ? Quel investissement ?

Un tel projet demande une énergie sans faille ! Mais quel bonheur de
voir le projet se mettre en place de jour en jour

GVL : Comment choisi-t-on les auteurs invités ?

C’est difficile à dire… Coup de cœur, rencontres…J’ai lu tous les
auteurs présents.

11. Quelle est la logistique à mettre en place ?
OMG ! Le choix du lieu, l’hébergement, les repas, l’accueil, la
communication … et j’en passe !!!

GVL :  En fait tu l’auras compris je veux tout savoir.
Oui ça je l’ai remarqué !! rire
Maintenant ….

GVL : Que pense-tu de l’évolution du roman noir / policier et thrillers en ce moment ?
Pour mon plus grand bonheur, je trouve que le polar… est devenu au
fil du temps une lecture reconnue et un vrai genre littéraire. Ce n’est
plus une lecture « de gare ».

GVL : Ton écrivain préféré et cinq romans que vous nous conseillez ?

Mon dieu mais je n’en ai pas qu’un ! Mon préféré Emile Zola mais il ne
peut pas venir au salon il est pris pour le moment 😉
Je vais dire Franck Thilliez pour le plus connu et je conseille tous ses
livres 😉
Mais je vais citer un auteur que j’ai découvert en 2012 et que je suis
depuis car j’ai été bluffée par son écriture et surtout je ne comprends
pas pourquoi il n’est pas édité dans une grande maison d’éditions. Je
le compare souvent à Franck Thilliez. Gilles Caillot avec l’apparence de la chair et la couleur des âmes
mortes. Je conseille également la plume d’Estelle Tharreau avec
orages, Gaëlle Perrin avec Soul of London, Gérard Coquet avec
Connemara Black, Cédric Cham avec du barbelé sur le cœur…
Je suis obligée d’en donner cinq ? Car si je dois donner une liste le
mieux est de venir au Creusot le 8 et 9 juillet, ce sont tous des auteurs
que j’affectionne beaucoup !

GVL. As-tu une anecdote à nous raconter ?

Celle où j’ai confondu une valise et une poubelle ? rire trop long à
raconter ! Demande à Gaëlle Perrin Guillet 😉 elle connaît toute
l’histoire, elle a même participé ! rire

GVL : Un coup de gueule à lancer ?

Pas vraiment un coup de gueule mais une précision pour les amateurs
de lectures. Quelque chose que trop de gens méconnaissent. C’est la
part qui revient aux auteurs sur la vente d’un livre.
Ce que les gens ignorent, c’est qu’un auteur touche moins 1.50€ sur la
vente d’un livre broché au prix d’environ 20€ et ce avec au minimum 1
an de décalage pour toucher ses droits d’auteur. Et oui sur ces 20€ il
faut déjà payer le libraire, l’imprimeur, le distributeur, la maison
d’édition et j’en passe ! donc lorsque tout ce petit monde a pris sa part
du gâteau, il ne reste vraiment pas grand-chose pour le créateur !
Et non ! les auteurs ne sont pas riches ! Ils vont au travail tous les
matins pour remplir la marmite !

Merci pour ces quelques confidences chère Patricia,
Et pourrais-tu, pour le blog et pour nos lecteurs qui comme moi ne pourront s’y rendre, nous faire un petit compte rendu de votre premier salon

Avec plaisir !

 

Et notez bien la date dans vos agendas, Patricia et toute son équipe vous attendent les 8 et 9 juillet prochain au Creusot pour les rencontres littéraire des polars du Chat

teaserbox_2475348421

 

Pour en savoir un peu plus :

 

Publicités

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s