Ces dames du noir (15) Papotage entre une bibliothécaire et une jeune auteure, Sacha Erbel : chapitre 1

Aujourd’hui j’ai la chance de recevoir dans nos pages, une jeune et talentueuse auteure, Sacha Erbel.

Son éditrice est venue me trouvée à la bibliothèque pour me remettre son premier polar avec l’infime espoir que je le lise. Comme le rendez-vous avec Hélène Babouot, des éditions La Liseuse, c’est transformé en très belle rencontre de passionnée, j’ai rapidement fait une petite place à l’Emprise des sens. Et j’ai découvert ainsi l’univers de Sacha Erbel. Et puis là aussi avec Sacha, le courant est vite et bien passé alors qu’elle était venu assister à un de mes petits apéros polar. Aussi quand elle m’a appris qu’elle était invité à un premier salon du polar, j’ai décidé d’aller la surprendre.

Et aujourd’hui, on va un peu vous raconter tout cela.

Papotage entre une bibliothécaire et une jeune auteure, Sacha Erbel

 

Bonjour Sacha, 

Tu as écrit un premier Polar. Tu as même été publié. J’ai eu la chance de le lire .J’ai eu un gros coup de cœur. Mais pourrais-tu dire à mes lecteurs comment on en vient à écrire un polar?

Mais avant ça j’aimerai que tu te présentes à eux. Alors Pourrais-tu te présenter brièvement ?

Bonjour Geneviève,

 Un grand merci à toi d’avoir lu L’Emprise des Sens! Je suis tellement heureuse quand on me dit qu’on a aimé mon premier roman, mais quand tu me dis que tu as eu un coup de coeur, je suis toute bouleversée du coup!!! (rire)

Et ta chronique, waohhh! J’ai énormément de chance! Alors en tout premier, je voulais te remercier très chaleureusement!!! Et merci de me donner de la visibilité comme tu le fais! Je suis très touchée! Bon je range mon mouchoir et je reviens à tes questions! (Rire)

 NDLR ( Sacha a un rire irrésistible, alors j’essaie de la provoquer au maximum)  Mais revenons à notre entretien ! 

 

Donc Sacha, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Alors, déjà, « bonjour les lecteurs à Geneviève »!!! 珞

Je suis Sacha. Et depuis que je me suis mise à écrire des thrillers, mon mari ne dort que d’un oeil à côté de moi! Muhahaha!!! J’ai 44 ans, toutes mes dents (oui même les dents de sagesse!), et le plus beau compliment que j’ai eu dernièrement, « t’es une grande malade toi! ». (un de mes collègues de boulot qui lisait mon livre).Quand j’étais ado, je ne lisais pas beaucoup (oui je sais ça choque), j’avoue que le programme scolaire de lecture ne me faisait pas rêver! Les seuls qui m’ont fait vibrer à cette époque, Edgard Allan Poe, et Oscar Wilde! Dejà les prémices de ma psychopathie peut-être! Et en fait, je ne me suis mise à « dévorer » les livres que depuis une quinzaine d’années! Je me rattrape maintenant!

 Rassures toi  Sacha, je suis comme toi,  ado je ne lisais pas des masses non plus. Et tu vois finalement… (rire) Non plus sérieusement,  dis moi Sacha….D’où viens-tu ?

Ben je voudrais te dire que je viens de la planète Mars mais tu me croirais pas! lol

Je suis originaire de Dijon (la moutarde, le vin, tout ça…), mais je suis à Paris depuis, euhhh… Pfffiouuu! 23 ans! La claque!

Et, quelle place avait la lecture dans ton milieu familial, à Dijon ville bourgeoise, on lit beaucoup non ?

Ma maman aime énormément lire et elle a toujours aimé ça depuis très jeune! Elle essayait de me transmettre cette envie, mais sans succès je l’avoue! Et j’ai eu un véritable déclic avec l’Aliéniste, de Caleb Carr! Une révélation pour moi dans le domaine du thriller et une autre dans l’étude du comportement des tueurs en série! alors je me suis mise à lire aussi des études du FBI.

Mon frère lui, a toujours beaucoup lu aussi mais plus de la science fiction et de l’héroïque fantasy (Franck Herber, Lovecraft, Tolkien). J’aime aussi beaucoup cet univers-là pour avoir baigné dedans grâce à lui!

 Comment appréhendait-on le livre chez toi ?

Il y avait beaucoup de livres chez moi, de tous les styles littéraires! Mais pour autant, j’ai mis du temps à m’y mettre! Il fallait juste que la lecture me trouve !

 Qu’elle a été ta formation ?

Concernant ma formation, j’ai eu mon Bac (du 2e coup) , et je suis partie direct à l’école de police en 1993 (ça me rajeunit pas tout ça)! J’ai travaillé en commissariat à Paris, puis à la Brigade Anti Criminalité de nuit de Paris, et depuis 15 ans, je fais de la protection rapprochée! J’aime beaucoup mon métier, mais j’aime encore plus écrire maintenant! lol! 

J’ai d’ailleurs poussé le bouchon jusqu’à faire un Diplôme Universitaire de Criminologie appliqué à l’expertise mentale à la faculté de médecine René Descartes à Paris 6 en 2015. J’avais envie de creuser davantage la psychologie, voire même la psychiatrie de mes personnages. C’est très enrichissant de comprendre les psychoses, les troubles du comportement. Quelle est la frontière entre la folie et le discernement! Elle est si fine cette frontière, et il peut suffire d’un élément déclencheur pour entrevoir la déviance de l’esprit humain! C’est flippant ou pas? Muhahaha!

Alors ! Ton boulot, vocation ou bien ?

Mon boulot? Oh que oui, vocation! Merci Starsky et Hutch! Et je pense pas qu’on puisse exercer le métier de policier sans que ce soit une vocation!

Oui ma question était idiote. Bon du coup …Pourquoi le polar ?

Pourquoi le polar? Bah parce que j’aime bien! C’est une bonne réponse à la con ça! lol

J’aime le mystère, j’aime retenir mon souffle quand je lis un polar, ou faire une grimace quand c’est beurk, Faire un bond quand on entre dans la pièce alors que je suis en plein suspens!

Et ce sont les mêmes raisons qui font que j’écris du polar!

Lis-tu tous les jours du polar ? Sous qu’elle forme ?

Euh oui! Un jour, mon mari m’a demandé: « T’en as pas marre de lire du polar? »

Moi: « Ben nan! »

En fait je ne peux pas dormir sans lire quelques pages! Polar ou fantastique! Et version papier! Je ne me suis pas encore mise au numérique mais j’y pense! J’avoue que le toucher, l’odeur du papier, le petit rituel de corner la page (oui je corne les pages et j’ai même pas honte en plus), tout cela participe à mon plaisir de lire!

Tant que ce ne sont pas les livres de ma bibliothèque, tu fais ce que tu veux avec les tiens ! Lol. Sinon, combien par semaine, par moi, par ans.

Pfffiouuuu!… Je lis beaucoup mais je ne lis pas vite! Quand le livre me plaît, je savoure, et j’imagine chaque scène comme un film, je lis chaque mot pour m’imprégner de l’histoire, des lieux, des odeurs parfois! Il m’arrive d’en lire deux à la fois! J’ai toujours un livre dans mon sac! Je lis partout! Même au ciné pendant les pub! lol

J’aimerais pouvoir lire davantage, mais entre le boulot et l’écriture, pas toujours évident et pour répondre à ta question, bah j’en sais rien! Voilàààààà!

OKi, alors pourquoi tout à coup on écrit ?

Pourquoi on écrit?

En ce qui me concerne, c’est en lisant Maxime Chattam, qu’un jour je me suis dit: « J’aimerais avoir le talent et l’imagination pour écrire des romans ». Un jour j’en ai parlé à mon mari, et il m’a répondu de la manière la plus naturelle du monde « Ben fais-le! » Mdr

Le lendemain, j’ai pris un cahier et un crayon,✒ j’ai commencé à créer des personnages, je voulais que ça se passe en Louisiane. J’y avais passé de fabuleuses vacances et l’atmosphère était restée ancrée en moi! Les premières lignes, je me sentais un peu bête, et puis j’ai commencé à faire des recherches. A ce moment, le virus m’a pris et écrire est devenu une passion! Moi qui n’avais jamais rien écrit avant l’Emprise des Sens!

Je voulais voir si j’étais capable de sortir quelque chose de ma tête et de mon imaginaire!

Quelle est l’urgence de l’écriture ?

J’écris dès que je peux en fonction de mon temps libre! Et quand je n’écris pas, je réfléchis à un tas de trucs sur mon intrigue, mes personnages. Je prends quelques notes pour m’en rappeler (j’ai toujours un cahier avec moi!) 

Pourquoi un polar ?

Le polar s’est imposé à moi très naturellement de par cette passion pour l’étude du comportement des criminels en série! Et là je pouvais créer mon propre monstre, avec ses souffrances, ses déviances, ses troubles neuropsychiques! C’est flippant ça aussi nan? lol 

Une dernière question avant les prochaines à suivre … 

Peux-tu me dire pourquoi tu as décidé d’écrire sous pseudo ?

Si j’ai décidé d’écrire sous pseudo,  ce n’est absolument pas pour me cacher derrière! Mais pour le fun! Je trouvais que c’était rigolo! Et c’est mon côté rêveuse! Enfant presque!

Le romanesque m’a toujours attirée alors se créer un nom en tant qu’auteure c’était me donner une nouvelle part de liberté à moi aussi!!!

Et puis je voulais aller au bout de mon délire et choisir un prénom que j’aime depuis longtemps!

A moins que ce ne soit un trouble dissociatif de l’identité! Muhahaha 😉😊🤓

 

 

ça c’est bien possible ! lol

En attendant, promets moi que l’on se retrouve bientôt et que tu me parleras de ta première participation à ton premier salon du polar en tant qu’auteur ?

OK

Alors à Très vite pour la suite de cet entretien. Et…

On vous retrouve bientôt ami(e)s lecteurs zé lectrices pour en savoir un peu plus sur notre sympathique auteure.

En attendant vous pouvez si vous le voulez retrouvez ma chronique de l’Emprise des sens ICI

Publicités

34 réflexions sur “Ces dames du noir (15) Papotage entre une bibliothécaire et une jeune auteure, Sacha Erbel : chapitre 1

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s