Les 10 livres qui vous ont marqué d’une façon ou d’une autre : Le Top 10 de Claire

nos-2ans-top-10-odp

Pour les 2 ans de notre blog, je me suis faite curieuse. Oui je sais c’est chez moi une seconde nature dès qu’il s’agit de bouquins.

Alors je vous ai demandé quels étaient pour vous les 10 livres qui vous ont marqué(e) d’une façon ou d’une autre.

Vous avez accepté de jouez le jeu et j’en suis ravie

Voici donc quelques-unes de vos réponses.

Aujourd’hui c’est celle de Claire

Place à son TOP 10

 

La question des 10 livres qui m’ont marqués est dure à établir … mais bon je tente quand même.
Comme vous le verrez elle est assez éclectique:

1 : « Et si c’était vrai » de Marc Lévy: une « trop » belle histoire, un livre dont chaque ligne peut être relevée tant j’en ai appréciée la justesse.

9782266199544,0-558090Imaginez une femme qui n’existe que pour un seul homme – Arthur. Lui seul peut la sentir, l’entendre, la voir… Imaginez Lauren, transparente, dont le corps est resté dans le coma quelque part à San Francisco… Imaginez une histoire d’amour entre un homme et une apparition…

Comment dîner avec elle au restaurant? Comment la présenter à ses amis sans passer pour un fou? Comment l’aimer tout simplement?

Arthur se laissera tenter pourtant. Embarqué dans cette incroyable aventure digne des plus beaux contes de fées.

2  » Ces enfants empêchés de penser » de Serge Boimare, un livre de pédagogie, où on propose d’utiliser les contes et la mythologie pour ramener des ados sur le chemin des apprentissages…

9782100754960,0-3448951Les difficultés d’apprentissage des 15 % d’élèves qui n’accèdent pas à la maîtrise des savoirs fondamentaux relèvent d’une logique que nous refusons de prendre en compte, celle de la peur d’apprendre et de sa conséquence majeure : l’empêchement de penser.

Ces enfants intelligents inventent en effet des moyens pour figer leurs processus de pensée. Cette stratégie leur permet d’échapper aux inquiétudes et aux frustrations que provoque chez eux l’apprentissage.

Pour y remédier, Serge Boimare préconise le nourrissage culturel intensif et l’entraînement quotidien à débattre. Ces pratiques permettent de lutter efficacement contre l’échec scolaire, tout en stimulant l’intérêt et la participation des meilleurs élèves. Au final, il ne faut plus craindre les classes hétérogènes. C’est sur elles que repose l’espoir de remonter le niveau de notre école.

3 Orgueil et préjugés de Jane Austen … trop beau ( et Colin Firth dans l’adaptation de la bbc … miam:!!!!)

9782811213886,0-2444872Le chef-d’oeuvre de Jane Austen

Issue d’une famille de la petite gentry, Elizabeth Bennet ne manque ni d’humour ni de malice. Lors d’un bal, elle rencontre le hautain Mr Darcy, l’un des hommes les plus riches d’Angleterre, mais aussi l’un des plus orgueilleux, qu’elle méprise aussitôt. Après avoir mal jugé le charme de la jeune femme, il tombera amoureux d’elle et mènera une longue lutte intérieure entre ce que lui dicte son coeur et ce qui convient à son rang. Comment réussiront-ils à vaincre leurs préjugés et à faire taire leur orgueil pour connaître l’amour ?

 

4   » j’ai tué papa » de Mélanie Richoz . ( http://www.babelio.com/livres/Richoz-Jai-tue-papa/773690) :  » Emue, bouleversée, touchée, secouée… je suis complètement troublée et attendrie par la lecture du roman de Mélanie RICHOZ, « J’ai tué papa ». »

un livre qui aborde l’autisme du point de vue d’un autiste!

9782889440207,0-3396746Je tue papa tous les lundis matins au petit déjeuner. Quand il annonce, entre deux gorgées de café qui brunit sa langue et jaunit ses dents : « Et encore une semaine à tuer, Antoine ! », je tends le bras gauche – parce que je suis gaucher -, et je fais « pan ! » avec ma bouche comme si une balle partait de mon index et de mon majeur qui forment le canon de mon pistolet imaginaire. C’est notre blague à nous. »

Confronté à l’hospitalisation de son père, Antoine livre ses réactions, auxquelles font écho celles de ses parents. Un roman à trois voix, bouleversant de simplicité. Le quotidien d’un petit garçon pas tout à fait comme les autres.

 

5 « L’empereur c’est moi » de Hugo Horiot … aussi sur l’autisme, et dont j’ai pu rencontrer l’auteur

Hugo Horiot a été un enfant autiste Asperger.
Plongeant dans sa mémoire, il raconte sa souffrance d’avoir été différent, son refus de parler, son désir d’avoir voulu être un autre jusqu’à changer de nom. Au fil des chapitres, il nous entraîne avec lui.
Il a quatre ans, huit ans, douze ans. Il a peur.
Il se cogne à l’absurdité de la vie comme un papillon contre une lampe. Il est parfois cruel. À travers ce témoignage, il nous fait part de ce qui se passe dans la tête d’un enfant autiste extrêmement intelligent, ses obsessions, ses angoisses, son regard sur notre monde et la guerre sans merci qu’il mène contre lui-même et contre les autres. L’autoportrait d’une justesse troublante et d’une sincérité désarmante d’un enfant en colère.

 

6 Millénium … je ne l’ai pas lu mais écouté en audio lib … et j’ai succombé à histoire et à la voix du lecteur

Les aventures de Mikael Blomkvist associé à Lisbeth Salander.

Mikael Blomkvist est contraint d’abandonner son poste de rédacteur du journal Millénium pour avoir diffamé un requin de la finance. Avec Lisbeth Salander, une jeune femme rebelle et mystérieuse, il enquête pour le compte d’Henrik Vanger, un industriel désireux de faire la lumière sur la disparition, trente ans auparavant, de sa petite nièce au cours d’une réunion familiale.

 

 

 

7 Et pourquoi de Michel Van Zeveren ..un album jeunesse hilarant!!

Le petit chaperon rouge se rend chez sa mère-grand mais elle tombe tout à coup sur le grand méchant loup qui n’a qu’une idée en tête : la dévorer. La petite fille commence alors à le questionner sur ses motivations.

 

 

 

 

 

8 Le tueur intime de claire Favan … diabolique

Attention ce roman n’est pas à mettre entre toutes les mains. Vous allez entrer dans la tête du tueur… et avec Will Edwards vous n’en sortirez pas indemne. On vous aura prévenu !

À quinze ans, Will a déjà conscience de sa différence. Solitaire, maltraité, il jette son dévolu sur une de ses camarades de classe. Ce qui n’aurait dû rester qu’une banale amourette devient une véritable obsession pour celui qui se révèle déjà comme un prédateur redoutable. Car Will est un tueur en série en devenir qui se construit pas à pas.

Lorsqu’il estime le temps venu de livrer ses victimes au monde, il part sur les routes des États-Unis. Sa signature déroutante ne tarde pas à attirer l’attention du FBI. Pourtant, l’enquête de l’unité spéciale s’enlise.

Un nouveau profiler, RJ, arrive alors en renfort dans l’équipe. Tous les espoirs reposent sur lui pour démêler les mises en scène de ce tueur diabolique.

 

9 « Olivier et ses amis » de Robert Sabatier, mon premier livre d’adulte! lu enfant pourtant

Olivier et ses amis : Loulou, Capdeverre, et des dizaines d’autres enfants de Montmartre, joyeux, farceurs, querelleurs, mais aussi le peuple de la Rue, les grandes personnes : Bougras, Mme Haque, Virginie, Mado, et d’autres figures pittoresques jaillies de la mémoire.

Chaque journée est une aventure narrée en saynètes prises sur le vif. Tout le charme, toute la drôlerie d’une vie en commun, celle d’un village en plein Paris. La Rue est non seulement un lieu géographique mais une entité protectrice. La personnalité, les travers, les manies de chacun, les petits métiers, les rêves d’avenir forment la trame de ce livre où le rire et l’émotion sont toujours prêts à surgir.

Comme dans Les Allumettes suédoises, avec Olivier et ses amis, la grâce et le naturel sont au rendez-vous, avec cette offrande : le sourire dans la lecture.

10 Les demeurées de Jeanne Benameur… court mais percutant

La mère, La Varienne, c’est l’idiote du village. La petite, c’est Luce. Quelque chose en elle s’est arrêté. Pourtant, à deux, elles forment un bloc d’amour. Invincible. L’école menace cette fusion. L’institutrice, Mademoiselle Solange, veut arracher l’enfant à l’ignorance, car le savoir est obligatoire. Mais peut-on franchir indemne le seuil de ce monde ?

L’art de l’épure, quintessence d’émotion, tel est le secret des Demeurées. Jeanne Benameur, en dentellière, pose les mots avec une infinie pudeur et ceux-ci viennent se nouer dans la gorge.

 

 

11: L’orme du caucase de Taniguchi: poésie et douceur !!!!

« Comme s’il repoussait les nuages, l’orme dominait majestueusement, tel un géant attendant tranquillement sa dernière heure. »

Troublé par un arbre centenaire que son entourage veut abattre, un homme mûr chemine doucement, interrogeant sa propre vie et, au-delà, la marche du monde… pour finir par prendre une décision inattendue. Un homme, travailleur forcené, père absent et mari infidèle, n’a plus revu sa fille depuis des années. Saura-t-il saisir l’occasion de rédemption qui lui est offerte ? Parti avec son cadet à la recherche de son chien, un garçon découvre le mensonge des adultes qui marque la fin de son enfance.

Dans ces trois nouvelles d’Utsumi adaptées avec finesse par Taniguchi, des personnages ordinaires sont amenés à s’interroger sur des blessures profondes qu’il leur faudra surmonter. C’est cet instant de basculement que ces récits mettent en scène avec réalisme et subtilité. Le style limpide et le découpage sobre et rigoureux de ces nouvelles graphiques sont une magistrale leçon de narration. Outre un aperçu des particularités du manga (trames, arrière-plans, silence), l’étude de ces récits permettra d’aborder l’art de la nouvelle (incipit, rythme du récit, ellipse), les relations texte/image et les notions d’introspection et de métamorphose. L’appareil pédagogique complet est, en outre, suivi d’un lexique BD.

Cet album de la bande dessinée japonaise présente des chapitres correspondant à des tranches de vie et des portraits d’enfants et d’adultes à un moment difficile de leur existence.

 

12  » Entraves  » d’Alexandra Coin, fini ce matin mais coup de cœur et surtout coup de poing …. sur la folie et la manipulation !!

Enfant, Ilario fut chahuté par ses camarades de classe et aura souffert de la rudesse de son père. Adulte, il reproduira ce même schéma de domination poussant sa femme, Emma, jusqu’à l’internement en psychiatrie.

Alternant flash-back et scènes d’hôpital, « Entraves » décrypte un cheminement lourd de conséquences, pointant du doigt faiblesse et machiavélisme.

Autour de la perversion narcissique, un roman sombre, criant de vérité et diaboliquement rythmé.

 

Merci miss Titou, le matou a encore frappé en me concoctant un petit top 10 + 2

Retrouvez Titou le matou sur son blog

Lire et relire…..

Publicités

14 réflexions sur “Les 10 livres qui vous ont marqué d’une façon ou d’une autre : Le Top 10 de Claire

  1. Quelle belle liste.
    Jane Austen irrésistible 🙂
    Millenium, je lis que nous y sommes presque tous passés 😉
    Je m’intéresse aussi à l’autisme, et tu as deux livres qui m’interpellent. Malheureusement très peu de prise en charge pour ces enfants qui le méritent tellement ainsi que les parents qui se battent contre un système complètement obtus, inapproprié mille fois hélas !
    Le dernier cité wouaw, je l’ajoute dans ma liste qui s’agrandit encore….. ainsi que les livres cités sur l’autisme.
    Claire Favan, vu chez Pierre, et puis dans ta liste…Oserais-je en rajouter un deuxième de cet auteur ? D’abord lire le premier 😉
    As-tu lu : Où on va papa de Jean-Louis Fournier, un papa avec deux enfants handicapés. Un merveilleux hymne à la vie. De quoi raconter sur ce livre. Si tu ne l’as pas lu, je te le conseille. L’auteur a un humour on ne peu plus caustique, ce que perso j’aime. Il m’a beaucoup fait rire dans le malheur. Une suggestion pour le partage 😉
    A propos de la perversion narcissique, doit être maso pour mettre un tel livre dans ma liste 😆
    Très curieuse de lire ce livre là. 😉

    Ma liste devient un puits sans fond. 😆

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s