Ce monde disparu de Dennis Lehane

Collectif polar.JLuc

Ce monde disparu de Dennis Lehane&Le livre : Ce monde disparu de Dennis Lehane, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Isabelle Maillet. Paru le 28 octobre 2015 chez Rivages dans la collection Rivages-Thriller. 21€;  (347 p.) ; 23 x 16 cm
Ce monde disparu de Dennis Lehane

Réédité en poche le 12 octobre 2016 dans la collection Rivages Noir. 8€90 ; (393 p.) ; 17 x 11 cm

4e de couv : 
En cette année 1943, le monde est en guerre, mais aux États-Unis, la mafia prospère. Après avoir régné sur le trafic d’alcool en Floride pendant la prohibition, Joe Coughlin s’est officiellement retiré et a cédé la direction des affaires à son frère d’armes Dion Bartolo. Un jour, pourtant, il apprend qu’un mystérieux commanditaire a mis sur sa tête un contrat dont l’exécution est prévue pour le mercredi des Cendres. Il sait bien que «le temps ne nous appartient pas, on ne fait que l’emprunter». Il a déjà trompé la mort à plusieurs reprises et ne s’est pas consolé de l’assassinat de son épouse Graciela. Mais il y a son fils Tomas ; il ne peut envisager de le laisser orphelin. Joe n’a que peu de temps pour identifier son ennemi, une tâche complexe dans un monde où les codes de l’honneur sont en train de disparaître…
dennis-lehane-L’auteur : Dennis Lehane est Dennis Lehane, né le 4 août 1965 dans le quartier de Dorchester à Boston. Il est le créateur de la série Kenzie et Gennaro et l’auteur primé de Mystic River et de Shutter Island. Quatre de ses romans ont été adaptés au cinéma par Ben Affleck, Clint Eastwood et Martin Scorsese. À l’apogée de son talent de conteur, il signe un livre mélancolique et subtil, peuplé de fantômes, qui marque la fin d’un monde.
« Ce monde disparu est… plein de suspense, tortueux, parfaitement construit et fourmille d’interrogations éthiques autant que de gangsters. » The New York Times
« Époustouflant, ce duel crépusculaire hante longtemps, comme un générique de fin d’un film de James Gray. » Elle
Extrait :
Avant d’être décimés par leur petite guerre, ils se rassemblèrent pour soutenir la grande. Un an après Pearl Harbor, ils se retrouvèrent tous dans la salle de bal Versailles du Palace Hotel, dans Bayshore Drive, à Tampa, afin de lever des fonds pour les troupes stationnées en Europe. Ce fut une réception raffinée, en smoking et nœud papillon, par une nuit douce et sans nuages.
Six mois plus tard, par une soirée brumeuse au début du mois de mai, l’un des chroniqueurs judiciaires du Tampa Tribune tomberait sur des photographies de l’événement. Il serait alors frappé par le nombre de personnes mentionnées récemment dans la presse locale pour avoir tué, ou été tuées, qui avaient assisté à la collecte de fonds.
Il penserait tenir un sujet ; son rédacteur en chef ne serait pas d’accord. « Mais regardez, bon sang ! dirait le journaliste. Regardez ! Là, au bar, c’est Dion Bartolo avec Rico DiGiacomo. Ici, je suis presque sûr que le petit maigrichon coiffé d’un feutre, c’est Meyer Lansky lui-même. Tenez, le type qui parle à la femme enceinte ? Il a fini à la morgue en mars dernier. Et là, c’est le maire et son épouse en grande conversation avec Joe Coughlin. Et sur celle-là, encore Joe Coughlin, en train d’échanger une poignée de main avec ce gangster nègre, Montooth Dix. Boston Joe, qui a toujours fui l’objectif, s’est fait prendre en photo deux fois pendant la fête… ! Et ce gars, qui fume une cigarette près de la dame en blanc ? Il est mort. Pareil pour celui-ci. Quant au type sur la piste de danse, en veste de smoking blanche, il est dans un fauteuil roulant aujourd’hui. »
Et de conclure : « Ils étaient tous réunis ce soir-là, patron. »

chronique-de-lecteurs

L’avis de Jean Luc

Ce monde disparu

J’ai beaucoup aimé ce roman.
Première raison, l’auteur, à la différence de beaucoup de polars ou thrillers actuels, ne sombre pas dans le gore. Il y a, certes des descriptions crues, mais elles restent réalistes et on ne tombe pas dans la surenchère de l’horreur.
Deuxième raison : Il s’agit d’une histoire de la mafia, en Floride en 1943. On y rencontre des figures légendaires de la mafia et on évolue dans ce milieu avec ses règles et ses interdits.
Denis Lehanne imagine la vie de l’une des éminences grises de la mafia d’origine irlandaise, parmi les barons d’origine Italienne et ses notables corrompus.
L’intrigue peut paraître compliquée, il y a beaucoup de personnages différents, mais grâce à l’ecriture de Denis Lehanne, on parvient à comprendre le fonctionnement de la mafia et ses ramifications. Encore plus intéressant, l’analyse des protagonistes est très détaillée et donne beaucoup de substance à cette histoire.
En lisant ce roman, j’ai eu l’impression d’être projeté dans un mélange des films « il était une fois l’Amérique » et « Casino ».
Enfin dans cette histoire, il y a aussi beaucoup d’humanité, les personnages, même si ils sont amenés à appliquer des lois sans pitié restent proches de nous avec leurs forces et leurs faiblesses. Ce sont, avant tout, des personnages torturés, confrontés à des choix cornéliens.

En résumé, un petit bijoux de Denis Lehane qui nous fait revivre la mafia pendant la deuxième guerre mondiale, un très bon polar,  à découvrir sans hésiter.

 

Citation :
« Joe Coughlin, l’homme d’affaires au passé trouble qui s’était illustré par une grande bienveillance envers sa ville d’adoption, Ybor City, avait rendez-vous ce matin-là avec le lieutenant Matthew Biel, du renseignement naval, dans son bureau de Suarez Sugar. »
Publicités

60 réflexions sur “Ce monde disparu de Dennis Lehane

  1. J’ai découvert Lehane à ses toutes premières parutions comme « Un dernier verre avant la guerre » puis je ne l’ai plus quitté. « Mystic River »et « Un pays à l’aube » restent pour moi ses chefs d’oeuvre. Un ou deux m’ont déçue (occultés depuis) mais il est et restera pour moi un auteur culte .

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s