Les 10 livres qui vous ont marqué d’une façon ou d’une autre : Le Top 10 d’Aurélia

votre-top-10-de-nos-2-ans

Pour les 2 ans de notre blog, je me suis faite curieuse. Oui je sais c’est chez moi une seconde nature dès qu’il s’agit de bouquins.

Alors je vous ai demandé quels étaient les 10 livres qui, d’une façon ou d’une autre, vous ont marqué(e)s !

Vous avez accepté de jouer le jeu et j’en suis ravie

Voici donc quelques-unes de vos réponses.

Aujourd’hui c’est celle d’Aurélia

Place à son TOP 10

 

top10

 

Salut !

 Voici enfin mon top 10 – ça a été parfois un peu difficile de choisir, mais j’ai réussi !

Le seul ordre que je donne est l’ordre dans lequel ces livres me sont venus en tête.

  • Le Nom du Vent, Patrick Rothfuss

C’est l’histoire d’un mec qui raconte son histoire. Sauf que c’est de la fantasy, sauf que ce mec a été musicien, voleur, étudiant dans une grande école de magie et s’en est fait viré avant d’avoir l’âge d’y entrer, a sauvé de gentes dames et tué un roi, etc. Une vie bien remplie !

J’ai beaucoup aimé l’écriture, l’histoire, et surtout le héros, Kvothe, n’est pas l’archétype du héros de fantasy : ce n’est pas un jeune élu qui part sauver le monde. A la place, on a un gamin qui se retrouve à la rue, qui bataille pour s’en sortir, et qui mène une quête, certes, mais une quête personnelle. Mon gros coup de cœur de 2016.

le-nom-du-vent-patrick-rothfuss_resizedcoverJ’ai libéré des princesses. J’ai incendié la ville de Trebon. J’ai suivi des pistes au clair de lune que personne n’ose évoquer durant le jour. J’ai conversé avec des dieux, aimé des femmes et écrit des chansons qui font pleurer les ménestrels. J’ai été exclu de l’Université à un âge où l’on est encore trop jeune pour y entrer. J’y étais allé pour apprendre la magie, celle dont on parle dans les histoires. Je voulais apprendre le nom du vent.

Mon nom est Kvothe. Vous avez dû entendre parler de moi. Un homme prêt à mourir raconte sa propre vie, celle du plus grand magicien de tous les temps. Son enfance dans une troupe de comédiens ambulants, ses années de misère dans une ville rongée par le crime, avant son entrée, à force de courage et d’audace, dans une prestigieuse école de magie où l’attendent de terribles dangers et de fabuleux secrets…

Découvrez l’extraordinaire destin de Kvothe : magicien de génie, voleur accompli, musicien d’exception… infâme assassin. Découvrez la vérité qui a créé la légende.

  • Le Seigneur des Anneaux, J.R.R. Tolkien

J’ai découvert cette oeuvre avec la sortie au cinéma. Quelques semaines plus tard, pour Noël, ma tante m’offrait la trilogie de Tolkien – j’étais super contente !

J’ai dévoré les trois bouquins en moins de 2 moirs, et j’étais bien triste de ne pas pouvoir parler des Deux Tours et du Retour du Roi à quiconque puisque personne ne les avait lu, et qu’ils n’étaient pas encore sortis au cinéma. Alors je les ai relus, en trois semaines (1 livre/semaine) cette fois-ci. En fait, à force, je ne sais plus combien de fois je les ai relus !

frise-seigneur-des-anneaux

Une contrée paisible où vivent les Hobbits. Un anneau magique à la puissance infinie. Sauron, son créateur, prêt à dévaster le monde entier pour récupérer son bien. Frodon, jeune Hobbit, détenteur de l’anneau malgré lui. Gandalf le magicien, venu avertir Frodon du danger. Et voilà déjà les Cavaliers Noirs qui approchent…

C’est ainsi que tout commence en Terre du Milieu entre la Comté et Mordor. C’est ainsi que la plus grande légende est née.

Une oeuvre monde, avec ses langues, sa mythologie, sa géographie, ses villes et ses royaumes peuplés d’Elfes, de Hobbits, de mages et autres créatures imaginaires. Qui, toutes générations confondues, ne connaît pas Bilbo ou Frodo ? Écrivain, poète, critique, philologue, médiéviste, J.R.R. Tolkien est devenu, dès les années 1960, avec Le Seigneur des Anneaux puis récemment, avec les adaptations cinématographiques de Peter Jackson, un phénomène de société.

  • Les Cinq Écus de Bretagne, Evelyne Brisou-Pellen

C’est le premier roman que j’ai étudié en classe, en CM1. J’avais adoré car c’était une héroïne, que l’histoire se déroulait au Moyen-Âge, à Rennes donc pas loin de chez moi à l’époque, il y avait quelques illustrations mais surtout du texte… J’avais beaucoup aimé car du coup, avec la classe, on en avait profité pour visiter le vieux Rennes.

Après ça, j’ai lu énormément de romans d’Evelyne Brisou-Pellen.

Il y a à peine deux ans, j’ai relu Les Cinq Écus de Bretagne, et j’aime toujours !

couv-5ecus2007 Au début de l’été 1469, Guillemette, qui vient de perdre son père, rejoint son grand-père à Rennes. Celui-ci ignore son existence et lui réserve un étrange accueil. Il lui demande de ne révéler à personne son identité. Guillemette doit alors se faire appeler Philippa et supporter bien des médisances.

 

 

 

 

 

  • Harry Potter à l’école des sorciers, J.K. Rowling

Je l’ai étudié en 6ème ; le premier film n’était pas encore sorti, mais il n’allait pas tarder.

Pratiquement toute la classe a aimé le livre, et moi la première ! Parce que Harry avait notre âge, et je pense qu’on a tou.te.s rêvé de se réveiller et de découvrir dans notre courrier une lettre de Poudlard nous étant destinée ! En tout cas, après ce premier tome, j’ai dévoré la suite et, que ce soit avec des copines, ma sœur ou mon cousin, on n’a cessé de faire des théories en attendant la sortie des tomes suivants. Celui-ci aussi, comme tous les HP, je l’ai lu et relu.

harry-potter-a-l-ecole-des-sorciersLe jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie !

Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry Potter se révèle un sorcier doué. Mais un mystère entoure sa naissance et l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom.

Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard. Le premier tome des aventures du jeune héros vous ensorcelle aussitôt !

  • Harry Potter et l’Ordre du Phénix, J.K. Rowling

Bon, j’ai aimé, voire adoré, toute la saga Harry Potter, mais le premier tome m’a marquée plus que les autres car c’était une véritable découverte, et ce cinquième tome car il marque une coupure (qu’on voit un peu à la fin du 4ème) avec les livres précédents : à partir de là, Voldemort est vraiment de retour, et c’est beaucoup plus sombre.

harry-potter-et-lordre-du-phc3a9nixÀ quinze ans, Harry entre en cinquième année à Poudlard, mais il n’a jamais été si anxieux. L’adolescence, la perspective des examens et ces étranges cauchemars… Car Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom est de retour. Le ministère de la Magie semble ne pas prendre cette menace au sérieux, contrairement à Dumbledore. La résistance s’organise alors autour de Harry qui va devoir compter sur le courage et la fidélité de ses amis de toujours…

D’une inventivité et d’une virtuosité rares, découvrez le cinquième tome de cette saga que son auteur a su hisser au rang de véritable phénomène littéraire.

 

  • King Kong théorie, Virginie Despentes

Lu à la fac, ça a été une grosse claque dans ma gueule. Si le discours de V. Despentes peut paraître brutal, il n’en est pas moins vrai.

Il faudrait que je le relise d’ailleurs, car en soit ce n’est pas le livre entier qui m’a marquée le plus, mais les premières lignes : « J’écris de chez les moches, pour les moches, les vieilles, les camionneuses, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, les hystériques, les tarées, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf. »

king-kongt-5En racontant pour la première fois comment elle est devenue Virginie Despentes, l’auteur de Baise-moi conteste les discours bien-pensants sur le viol, la prostitution, la pornographie. Manifeste pour un nouveau féminisme.

Réflexions de l’auteure sur sa vie de femme et les évènements qui ont guidé ses choix de vie, sur la place laissée dans les sociétés modernes à chacun des deux sexes, sur l’ordre établi, sur son expérience de la prostitution occasionnelle, sur la sexualité féminine, sur les rapports entre sexes, etc.

 

  • Mort à Crédit, Céline

Celui-ci, je ne l’ai jamais terminé. On l’étudiait en première, mais je n’ai pas du tout aimé l’écriture, je m’en fichais royalement de l’histoire, il y avait des points de suspension tous les dix mots… Je n’en pouvais plus, et je me suis forcée à atteindre la centième page. Je pense le relire un jour, maintenant que l’eau à couler sous les ponts.

 mort-a-creditLe roman foisonnant où Céline raconte son enfance et sa jeunesse :

Les pérégrinations de Ferdinand, gamin solitaire qui grandit chez des petits-bourgeois, dans la France et l’Angleterre d’avant la Grande Guerre, son éducation familiale, scolaire et érotique.

«C’est sur ce quai-là, au 18, que mes bons parents firent de bien tristes affaires pendant l’hiver 92, ça nous remet loin».

C’était un magasin de «Modes, fleurs et plumes». Y avait en tout comme modèles que trois chapeaux, dans une seule vitrine, on me l’a souvent raconté. La Seine a gelé cette année-là. Je suis né en mai. C’est moi le printemps.»

 

  • Millenium, Stieg Larsson

Qui n’a pas été marqué.e par Lisbeth Salander ? Enfin une héroïne geek, bad ass, bisexuelle (oui, c’est assez rare pour être soulignée!), qui se venge bien comme il faut, et c’est sans compter sur l’intrigue ! mille

Intégrale Millénium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes ; La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette ; La reine dans le palais des courants d’air

Mikael Blomkvist est contraint d’abandonner son poste de rédacteur du journal Millénium pour avoir diffamé un requin de la finance. Avec Lisbeth Salander, une jeune femme rebelle et mystérieuse, il enquête pour le compte d’Henrik Vanger, un industriel désireux de faire la lumière sur la disparition, trente ans auparavant, de sa petite nièce au cours d’une réunion familiale.

 

 

  • Batwoman, collectif

Oui, une série de comics ! Mais voilà, Kate Kane est juste géniale, et inoubliable avec sa chevelure rouge. Et visuellement, c’est superbement mis en page. L’histoire est très sympa, avec un côté complètement fou du côté des méchants (qui fait pensé à Alice au pays des merveilles d’ailleurs).

91uhfyxfywl-_ac_ul320_sr208320_Élevée par son père dans le respect des valeurs militaires, Kate Kane aspirait à devenir un des éléments les plus éminents de l’armée américaine, jusqu’au jour où son homosexualité fut dénoncée par un de ses condisciples. Désireuse de protéger les innocents, en souvenir du meurtre de sa mère et de sa soeur, elle trouva en Batman un modèle et mit sa fortune et ses connaissances au service de la justice pour devenir… Batwoman !

Batwoman est la nouvelle protectrice de Gotham City. Elle doit faire face à une secte d’illuminés connue sous le nom de Culte du Crime. La justicière solitaire aura-t-elle le dessus ou se mesure-t-elle à un ennemi trop puissant ?

 

 

  • Sailor Moon, Naoko Takeuchi

Et on termine par un manga ! J’ai grandi avec Sailor Moon, Sailor Vénus, Sailor Pluton, Uranus, etc. Je ne suis pas très branchée romance, mais l’histoire d’amour est vraiment belle, les héroïnes sont super fortes mais ont aussi leurs faiblesses, etc. Et les transformations de simples collégiennes à Sailors ont été super bien rendues à la télé !

J’aimais (et j’aime toujours) les dessins malgré leurs défauts, et je trouve que Naoko Takeuchi a fait un travail remarquable avec cette série, que ce soit sur papier ou à l’écran.

51nbda09zpl-_sx304_bo1204203200_Une jeune collégienne rencontre un chat noir qui lui apprend qu’elle est la réincarnation d’un ancien guerrier lunaire, Sailor moon.

Bunny passe pour une jeune fille tête en l’air et pleurnicharde, alors qu’en réalité elle est Sailor Moon, la célèbre justicière masquée, elle est toujours accompagnée de ses camarades et de son chat Luna.

  • Le Clan des Otori, Lian Hearn
Je connaissais cette saga depuis le collège, mais c’était une grosse période de SF pour moi, et il aura fallu une dizaine d’années pour que je lise enfin le premier tome. J’ai beaucoup aimé l’histoire et les personnages, et j’ai dévoré les trois tomes suivants en peu de temps (je ne prends pas en compte le préquel).
Un soir, au lit, je termine le quatrième et dernier tome. Le lendemain, je me réveille, je prends mon livre, et je me rends compte que je l’ai fini. Ça m’a fait tout bizarre : ça y est, je ne suivrai plus le vite des Otori, c’était bel et bien terminé. J’étais un peu choquée pour le coup, mais surtout très attristée ; je m’étais vraiment attachée à ces personnages, à ce clan.
Au XIVe siècle, dans un Japon médiéval mythique, le jeune Takeo grandit au sein d’une communauté paisible qui condamne la violence, mais elle est massacrée par les hommes d’Iida, chef du clan des Tohan. Takeo, sauvé par sire Shigeru, du Clan des Otori, se trouve plongé au coeur de luttes sanglantes entre les seigneurs de la guerre. Il doit suivre son destin. Mais qui est-il? Paysan, seigneur ou assassin? D’où tient-il ses dons prodigieux? Lorsqu’il rencontre la belle Kaede, un amour fou naît entre les deux jeunes gens: devra-t-il choisir entre cet amour, sa dévotion à sire Shigeru et son désir de vengeance? Sa quête le mènera jusqu’à la forteresse d’Inuyama, lorsqu’il marchera sur le «parquet du Rossignol». Cette nuit-là, le rossignol chantera-t-il?

Voilà, enfin terminé !

Je suis ton blog avec mon blog Ma Lecturothèque 😉

Passe une belle journée.

Merci Aurélia de Ma Lecturothèque, ton top 10 est pas banal, ça réveille un peu je trouve !

Allez faire un tour sur le blog de Malecturothèque vous y trouverez d’autres bons conseils

Publicités

28 réflexions sur “Les 10 livres qui vous ont marqué d’une façon ou d’une autre : Le Top 10 d’Aurélia

  1. Aurélie, Julie, les terminaisons sont les mêmes, mais c’est laquelle ?? 😆

    Un top varié où je ne connais que Harry et le seigneur, car lus, les autres, hormis Sailor Moon que j’ai vu parce que ma petite soeur les regardait… 😀

    Aimé par 2 people

  2. Pour Millenium j’ai adoré le premier tome, le deuxième aussi lu de manière plus lente, et le troisième est en attente de lecture. Je regrette que l’auteur soit décédé il aurait eu une carrière, c’est du moins mon avis, fabuleuse en tant qu’écrivain, avec ce début prometteur.
    Virginie Descentes, un auteur peut-être à découvrir ? Je me pose la question 🙂
    Quant à la saga du Seigneur des Anneaux.Ce fut la première fois que je me suis retrouvée à l’UGC de la Place de Brouckère, une demi-heure avant l’ouverture des portes pour pouvoir choisir ma place dans la salle. Ceci pendant trois années consécutives. J’ai été enthousiaste et le suis toujours. 🙂
    J’en ai pris plein les yeux pour la réalisation au niveau effets spéciaux et infographie. Comme dans les trois premiers volets initiaux de Star Wars. J’aimerais beaucoup lire les livres, qui seraient bien différents du film.
    Je n’ai lu aucun Céline. Ce n’était pas au programme du Lycée, et à ce jour, je me demande si je pourrais y arriver ? La question se pose.
    Une liste attirante et toute en diversité. 🙂 Merci.

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s