Les 10 livres qui vous ont marqué d’une façon ou d’une autre : Le top 10 de Mélie

votre-top-10-de-nos-2-ans

Pour les 2 ans de notre blog, je me suis faite curieuse. Oui je sais c’est chez moi une seconde nature dès qu’il s’agit de bouquins.

Aussi je vous ai demandé quels étaient les 10 livres qui, d’une façon ou d’une autre, vous ont marqué(e)s !

Vous avez accepté de jouer le jeu et j’en suis ravie

Voici donc quelques-unes de vos réponses.

Aujourd’hui c’est celles de Mélie

Place à son TOP 10

top-10

Donc tu veux savoir les 10 (ou 12 livres) qui m’ont marqué. Tu es bien curieuse 😛 Je te donne ça avec un grand plaisir. 😉

  • Les Noces Barbares de Yann Queffélec

    parce que c’est une histoire très dure et en même temps très touchante. J’ai lu ce livre très jeune, il y a plus de 20 ans et une certaine ombre plane encore.

    €4ion‹¨Í=‰ðt4Ð

    €4ion‹¨Í=‰ðt4Ð

    Fruit d’une alliance barbare et d’un grand amour déçu, Ludovic, enfant haï par sa trop jeune mère – Nicole – et ses grands-parents, vit ses premières années caché dans un grenier.

    La situation ne s’arrange guère après le mariage de Nicole avec Micho, brave et riche mécanicien qui cherche à protéger Ludovic. Hantée par ses amours brisées, sombrant dans l’alcoolisme et méprisant son mari, la jeune femme fait enfermer son fils dans une institution pour débiles légers. Mais Ludovic n’est pas l’arriéré qu’on veut faire de lui. Il ne cesse de rêver à sa mère qu’il adore et qu’il redoute. Même une première expérience amoureuse ne parvient pas à l’en détourner. Son seul but, son unique lumière : la retrouver.

    S’enfuyant un soir de Noël, il trouve refuge sur la côte bordelaise, à bord d’une épave échouée, écrit chez lui des lettres enflammées qui restent sans réponse. Et c’est là-bas, sur le bateau dont il a fait sa maison, que va se produire entre Nicole et son fils une scène poignante de re-connaissance mutuelle – qui est aussi le dernier épisode de leurs noces barbares.

  • Le Parfum de Patrick Süskind,

    lu très jeune aussi et relu 20 ans après, c’est très rare que je relise un livre, on en a tellement à découvrir. Les descriptions olfactives sont justes, réelles, on a cette impression de tout sentir et ressentir.

    bm_17196_858853Au XVIIIe siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque. Il s’appelait Jean-Baptiste Grenouille.

    Sa naissance, son enfance furent épouvantables et tout autre que lui n’aurait pas survécu. Mais Grenouille n’avait besoin que d’un minimum de nourriture et de vêtements, et son âme n’avait besoin de rien. Or ce monstre de Grenouille avait un don, ou plutôt un nez unique au monde, et il entendait bien devenir, même par les moyens les plus atroces, le Dieu tout-puissant de l’univers, car «qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait le coeur des hommes».

    C’est son histoire, abominable … et drolatique, qui nous est racontée dans Le Parfum, un best-seller mondial.

  • Les Thanatonautes de Bernard Werber,

    Lu jeune également, l’auteur parle de la mort, de ce qu’il y a après. J’ai beaucoup aimé cette idée de voyageurs de la mort comme des vacanciers dans le Tartare, comme des Christophe Colomb découvrant un nouveau continent. J’ai pu revoir cette histoire récemment à travers les adaptations BDs.

    51sraba3ihl-_sx302_bo1204203200_L’homme a tout exploré : le monde de l’espace, le monde sous-marin, le monde souterrain ; seul le continent des morts lui est inconnu. Voilà la prochaine frontière.

    Michael Pinson et son ami Raoul Razorbak, deux jeunes chercheurs sans complexes, veulent relever ce défi et, utilisant les techniques de la médecine comme celles de l’astronautique, ils partent à la découverte du paradis.

    Leur dénomination ? Les thanatonautes. Du grec Thanatos (divinité de la mort) et nautès (navigateur).

    Leurs guides ? Le livre des morts tibétain, le livre des morts égyptien, mais aussi les grandes mythologies et les textes sacrés de pratiquement toutes les religions. Peu à peu les thanatonautes dressent la carte géographique de ce monde inconnu.

    En Dante moderne, Bernard Werber nous emmène dans un voyage époustouflant.

    Nous rêvions juste de liberté de Henri Loevenbruck,

    conseillé par David. Born to be wiiiiiiild ! J’adore. Easy Rider quoi. Sinon quand les émotions sont à ce point exacerbées, on ne peut qu’être touché. Oui j’ai écrasé quelques larmes en refermant ce livre.

    nous-revions-juste-de-liberteNous rêvions juste de liberté

    « Nous avions à peine vingt ans et nous rêvions juste de liberté. » Ce rêve, la bande d’Hugo va l’exaucer en fuyant la petite ville de Providence pour traverser le pays à moto. Ensemble, ils vont former un clan où l’indépendance et l’amitié règnent en maîtres. Ensemble ils vont, pour le meilleur et pour le pire, découvrir que la liberté se paie cher.

    Nous rêvions juste de liberté réussit le tour de force d’être à la fois un roman initiatique, une fable sur l’amitié en même temps que le récit d’une aventure. Avec ce livre d’un nouveau genre, Henri Loevenbruck met toute la vitalité de son écriture au service de ce road-movie fraternel et exalté.

 

  • Ce qu’il nous faudrait, c’est un mort d’Hervé Commère,

    conseillé par Yvan, livre obtenu grâ e à son concours et lu avec David. Celui il me touche déjà pour ça. Pour le destin, le hasard, les petits bonheurs de la vie et les blessures du passé. Parce qu’il raconte la vie. Parce que l’auteur, dans la structure choisie de son récit, nous divulgâche sans rien dévoiler. C’est très fort !

9782265115699 » Ce qu’il nous faudrait, c’est un mort. « 
 » I will survive « . C’était le dimanche 12 juillet 1998. À quel prix ? Ça, la chanson ne le dit pas. Cette nuit-là, trois garçons pleins d’avenir ont renversé une femme, une étudiante s’est fait violer, un jeune flic a croisé son âme sœur et un bébé est né.
Près de vingt ans plus tard, voilà que tous se trouvent concernés par la même cause.
On est à Vrainville, en Normandie. L’usine centenaire Cybelle va fermer ses portes. Le temps est venu du rachat par un fonds d’investissement. Cybelle, c’est l’emploi de la quasi-totalité des femmes du village depuis trois générations, l’excellence en matière de sous-vêtements féminins, une réussite et surtout, une famille. Mais le temps béni de Gaston est révolu, ce fondateur aux idées larges et au cœur vaste dont les héritiers vont faire une ruine.
Parmi ces héritiers, Vincent, l’un des trois garçons pleins d’avenir. Il a la main sur la destinée de quelques centaines de salariés. Mais il n’a pas la main sur tout, notamment sur ce secret étouffé dans un accord financier vingt ans plus tôt par son père et le maire de Vrainville, père du 2e larron présent la nuit du 12 juillet dans la voiture meurtrière. Le 3e gars, Maxime, n’a la main sur rien, personne n’a payé pour lui et surtout il n’a pas oublié. C’est l’un des seuls hommes employés par Cybelle et un délégué syndical plutôt actif.
Côté ouvrier, on connaît déjà le prix de la revente de Cybelle. Ca signifie plus que la fin d’une belle histoire entrepreneuriale : la mise au ban, la galère et l’oubli. Alors c’est décidé, ils n’ont plus le choix : puisque personne ne parle d’eux, ce qu’il leur faut, c’est un mort

 

  • Majestic Murder d’Armelle Carbonel.

    Mon dernier archi-coup de coeur. C’est Shakespeare, Poe, Baudelaire et Terry Gilliam. C’est un joyeux bordel, c’est un roman noir. C’est tragique et c’est beau. Unique ! Insane ! Absolutely Fabulous.

    9791094428375-0-3733002Une écorchée vive qui rêve de brûler les planches. Un squat à fuir, un homme secret et tourmenté. Et une audition menée par une troupe étrange dans un théâtre abandonné… Le Majestic.

    Serez-vous prêts pour la première ?

     

    Dans l’Illinois, Seamus, un jeune homme introverti, aide Lillian à fuir le squat où elle vivait. Ils se rendent ensemble à une audition au Majestic, un théâtre abandonné, où une étrange troupe les accueille. Les répétitions s’enchaînent au moyen de tortures psychologiques et physiques, en attendant la première et unique représentation.

    « Majestic Murder » est un thriller sombre et original, asseyant définitivement son auteure parmi les plumes majeures de la littérature noire.

  • Vent Rouge, tome 1 du diptyque Katana de Jean-Luc Bizien.

    Parce que si je ne compte pas son livre jeunesse (La Main dans le Sac) c’est le premier livre de l’auteur que j’ai lu, celui qui me permettait de voir sa plume. Parce que comme Süskind a su me révéler les odeurs décrites dans son histoire, Jean-Luc Bizien a su me faire sentir le vent, les mouvements des combats, parce que sa description minitieuse a pu me permettre d’imaginer chaque coup porté, chaque geste effectué. Et ce genre de sensation c’est plutôt rare et intense. J’ai vraiment hâte de lire la suite mais en même temps j’attends le plus possible, tu vois, parce qu’après ce sera terminé…

 

9782070464821-0-3652310Vent rouge Katana, I

Le jeune Ichirô suit les préceptes de son maître et père adoptif, le vieux guerrier Hatanaka, afin de devenir un grand samouraï. Mais il découvre un jour que ses parents ont été tués par le daimyo, l’impitoyable seigneur-dragon, réputé invincible. Ichirô ne sera plus désormais guidé que par un seul souhait : obtenir vengeance et vaincre le démon qui a fait de lui un orphelin. La route pour y parvenir ne sera pas sans danger, mais il pourra compter sur l’aide de quatre jeunes gens rencontrés en chemin et auxquels il semble mystérieusement lié.

Avec le diptyque Katana, Jean-Luc Bizien nous offre un récit où action, émotion et aventure mènent la danse. Ce faisant, il rend également un brillant hommage aux films de sabre japonais.

 

  • Le Loup Peint de Jacques Saussey.

  • Lu avec David, j’ai bavé sur la couverture pendant des semaines. Elle me rappelait une affiche d’un film qui se trouvait dans ma chambre de jeune cinéphile. Parce que j’ai eu un gros coup de coeur pour son personnage (Sophie), j’ai adoré la plume de l’auteur. Un triple coup de coeur donc.

 

9782253086277-0-3710767Vincent Galtier est vétérinaire dans une petite ville de l’Yonne, près d’Auxerre. Depuis la mort accidentelle de son fils, son couple est à la dérive. Seule Marion, sa maîtresse, parvient à lui faire vivre quelques rares moments d’oubli. Une nuit, alors qu’il vient de la quitter et traverse une forêt isolée pour rentrer chez lui, les passagers d’une voiture inconnue lui tirent dessus et tentent de le précipiter dans un ravin. Lorsque Vincent arrive finalement à son domicile, après leur avoir échappé de justesse, c’est pour y découvrir une scène de massacre. Il y en aura d’autres.
Le cauchemar ne fait que commencer…

L’auteur de Quatre racines blanches et de L’Enfant aux yeux d’émeraude offre un cadre inhabituel au thriller – le monde vétérinaire – dans ce page-turner machiavélique au suspense implacable.

 

  • Seul les vautours de Nicolas Zeimet.

  • Une totale immersion pour celui-là. J’ai cuisiné américain tout le temps de ma lecture. J’ai fait des brownies, des hot-dogs. C’est la première fois qu’une histoire s’invite à ma table 😉 Sujet dur aussi, je crois que je les redoute mais que ce sont ceux qui me marquent le plus.

  • 9782264065568-0-2617735Dans une petite bourgade de l’Utah, un soir de l’année 1985, une fillette de cinq ans disparaît brutalement. Toute la communauté se mobilise : les quelques policiers du poste local, le médecin, un journaliste mais aussi les enfants du village. Des enfants qui ont l’imagination fertile et qui racontent d’étranges histoires. En suivant les destins croisés des habitants de Duncan’s Creek, l’enquête progresse, puis les haines et les attirances se cristallisent alors que des découvertes bien réelles mènent à des événements qu’on croyait définitivement sortis des mémoires. Certains, en tout cas, auraient bien voulu les oublier…Un roman noir atmosphérique baigné de littérature américaine qui marque le début d’un jeune et talentueux écrivain français.
  • Je l’ai fait pour toi de Laurent Scalese.

  • Il me rappelle mes visionnages de Columbo quand j’étais avec ma mère. Samuel Moss est aussi rusé et intelligent que lui. Il sait dès le départ et il doit nous démontrer pourquoi. J’aime bien cette façon de procéder. Samuel est de plus très dandy, un personnage que j’ai hâte de retrouver. Un polar feel good.

  • 9782714473165-0-3403156Je l’ai fait pour toi
  • Première loi :le crime parfait Deuxième loi :le criminel parfait n’existe pas. Troisième loi :l’enquêteur doit donc concentrer ses efforts non pas sur le crime, mais sur le criminel.Bienvenue à Lazillac-sur-Mer, dans l’univers du commandant Samuel Moss dont tes armes sont le charme, la séduction et l’art du détail : rien ne lui échappe, que ce soit sur une scène de crime ou au quotidien.Cette histoire débute quand la romancière à succès Jade Grivier est retrouvée morte chez elle, dans son bureau, suicidée. Après avoir inspecté les lieux à sa façon, Samuel Moss conclut qu’il ne s’agit pas d’un suicide mais d’un homicide, dont il identifie immédiatement le coupable.Le plus compliqué, maintenant, pour Samuel Moss, est de comprendre comment le meurtrier a procédé et de prouver sa culpabilité, avec élégance bien sûr, et surtout sans salir ses nouvelles chaussures sur la plage de Lazillac…
  • Les Temps sauvages de Ian Manook. Parce que j’avais adoré le premier, mais celui là encore plus. Le contexte, le froid que l’on sent s’immiscer en nous. Le côté militaire. Oyun. Les flics Borderline. Le voyage. Un condensé de très bons points.

  • 9782253112099-0-3157604Quand le vent du Nord s’abat sur les steppes enneigées d’Asie centrale, personne ne vous entend mourir. Pour Yeruldelgger, le salut ne peut venir que de loin, très loin…

    Une prostituée est assassinée et son fils porté disparu. Bien que visé par un complot, le commissaire Yeruldelgger mène l’enquête avec ses équipiers. Explorant la Mongolie, la Russie et la Chine, ils arrivent finalement au Havre où six jeunes garçons sont retrouvés morts dans un container.

    Après le succès mondial de Yeruldelgger, couronné par de nombreux prix, Ian Manook retrouve la Mongolie et ses terres extrêmes dans un grand thriller où il confirme son talent pour la construction d’intrigues qui mêlent problématiques contemporaines, personnages charismatiques et descriptions foisonnantes des paysages, des coutumes. Dépaysement garanti.

  • Une nuit éternelle de David Khara. Il écrit sur les vampires mais plus à la manière de Bram Stoker, la quintessence du genre. J’aime énormément son personnage ténébreux. J’aime la structure en alternance et la typographie utilisée. J’ai adoré Les Vestiges de l’aube et davantage son deuxième. Je Veux et J’exige (et c’est plus facile à écrire qu’à dire) une suite 😉

  • 9782264067326-0-2866947Barry Donovan, flic new-yorkais, reprend du service après une longue convalescence. Dès son premier jour, il fait face à une affaire sordide : le meurtre d’un pasteur noir et de son fils, égorgés et la main gauche tranchée. Barry pourrait compter sur son meilleur ami Werner Von Lowinsky, un homme pas comme les autres, transformé en vampire en pleine guerre de Sécession… Peut-on rêver meilleur coéquipier qu’une créature capable de se transformer, d’hypnotiser, d’effacer la mémoire ? Mais Barry préfère que Werner reste en dehors de cette nouvelle enquête. Une affaire vraiment trop sensible pour les deux hommes…

 

 

 

Bon voilà je t’envoie ça tard, je ne me suis pas relue, s’il y a des fautes tu corriges. Je me suis laissée emporter par ce jeu, j’adore. Merci pour ça encore Geneviève. J’ai hâte de voir les publications des autres. Bisous ma Reine.

Publicités

67 réflexions sur “Les 10 livres qui vous ont marqué d’une façon ou d’une autre : Le top 10 de Mélie

  1. Désolée de commenter aussi tard. Je ne voyais pas les images ;-).
    Et pis, j’ai été très occupée.
    Une superbe liste. Je devrai y revenir pour noter tous mes futurs achats.Des romans très très intéressants. Les deux premiers déjà lis, bien que Les Noces Barbares, je me devrais de le relire, il y a si longtemps.
    Les romans noirs me tentent. Quant à la suite de Yeruldelgger, je le lirai, plus tard. J’ai promis de faire une chronique sur ce beau roman, très beau, magique. Hors du temps dans le monde de l’auteur.
    Merci pour tes choix et tes partages. Pour Bernard Werber, j’ai lu le premier tome et le deuxième sur les fourmis. Et après j’ai plus pu compter les numéros des fourmis, je ne m’y suis plus retrouvée. Nous ne sommes que des pouces 😉 J’adoré, j’ajoute. 🙂

    Aimé par 2 people

  2. Super top!!!!Beaucoup de lectures récentes qui m’ont marquées aussi…Et je ne peux m’empêcher de noter celles que je n’ai pas lues encore, car il semblerait qu’on ai des points communs dans nos envies de lectures et sensations (genre Le parfum, donc je note d’urgence Le bizien 😉 ) …Merci pour ce top!

    Aimé par 2 people

  3. Le parfum, les noces barbares ! Magnifiques ! Je te dis que je vais faire un post-it à ma liste !! 😀

    J’en ai lu quelques uns que j’ai adoré aussi (et coup de coeur à « ce qu’il nous faut c’est un mort »). Encore une belle liste, mais je n’ajoute rien, je n’ajoute rien ! VYL coyotes que vous êtes 😆

    Aimé par 3 people

  4. Merci Geneviève pour cette belle mise en scène et cet article, je ne vois pas les couvertures pour l’instant, y a bug mais ça reviendra 😉 Hihi le dernier paragraphe c’était juste pour toi 😛 Je vais partager ça 😉 J’ai rattrapé mon retard, il me manquait le top 10 de Stelphique juste normalement. Je ne sais pas ce que j’ai fait hier mais je n’ai pas eu le temps de passer. Sorry ❤

    Aimé par 1 personne

  5. Ton Top 10, Mélie, je le prends comme une prescription médicale que je vais appliquer à la lettre. Car l’exception des premiers, ces livres sont, pour moi, de futures découvertes. Et ce que tu en dis me donne une envie furieuse de m’y plonger. Merci !! 🙂 Est-ce toi qui a aussi rédigé le résumé de chacun d’eux? Question subsidiaire : as-tu lu Les Fourmis, de Weber? j’avoue que je l’ai nettement préféré aux Thanatonautes.

    Aimé par 3 people

  6. Eheh que de beaux romans dans cette liste, je suis bien content d’avoir indirectement contribué à la compléter ;-).
    Presque tous les romans que tu cites, sont des romans que j’adore aussi (sauf un)

    Aimé par 3 people

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s