Les 10 livres qui vous ont marqué d’une façon ou d’une autre : Le Top 10 de Stelphique

votre-top-10-de-nos-2-ans

Pour les 2 ans de notre blog, je me suis faite curieuse. Oui je sais c’est chez moi une seconde nature dès qu’il s’agit de bouquins.

Aussi je vous ai demandé quels étaient les 10 livres qui, d’une façon ou d’une autre, vous ont marqué(e)s !

Vous avez accepté de jouer le jeu et j’en suis ravie

Voici donc quelques-unes de vos réponses.

Aujourd’hui c’est celle de Stelphique

Place à son TOP 10

top10

coucou

comme promis mon article…..

Suite à l’appel de Geneviève, de l’excellent blog Collectif Polar, je relève le défi qu’elle nous lance à savoir faire la liste des 10 livres qui ont marqué votre vie…Toute la subtilité est là, je crois, pas nos 10 livres préférés, ceux qui nous ont marqués…Belle idée…

Défi de Geneviève pour l’anniversaire de son blog:

« J’aimerai que vous m’établissiez la liste des 10 livres (12 si vous voulez) qui ont marqué votre vie d’une façon ou d’une autre. Et qu’en quelques mots, quelques phrases vous nous disiez pourquoi. Pourquoi ces livres ? Qu’est ce qu’ils vous en apporté ou fait découvrir ?

Je veux savoir quel est votre top dix, tous genres confondus. »

Et c’est parti….Petite rétrospective sur mes 20 ans de lectures…..

L’Alchimiste de Paulo Coelho

 C’est avec cette édition que j’ai découvert ce texte…1999, une ado qui rêve d’évasion… C’est mon livre préféré entre tous car il a cette magie du conte, cette intemporalité de la recherche du trésor, et la beauté du lieu: les pyramides d’Egypte. Ce qu’il m’a fait découvrir? Toute la culture et l’état d’esprit du monde arabe: un enchantement…Pourquoi il a changé ma vie? Je suis allée aux pieds de ses pyramides, et cet instant est un des plus précieux de tous, dans ma vie…

* <<- Dis-lui que la crainte de la souffrance est pire que la souffrance elle-même.

Et qu’aucun coeur n’a jamais souffert alors qu’il était à la poursuite de ses rêves.>>

L’Alchimiste est le récit d’une quête, celle de Santiago, un jeune berger andalou parti à la recherche d’un trésor enfoui au pied des Pyramides. Dans le désert, initié par l’alchimiste, il apprendra à écouter son coeur, à lire les signes du destin et, pardessus tout, à aller au bout de son rêve.

 

 

  • Le parfum de Patrick Süskind

 Livre lu durant le programme scolaire: et premier coup de foudre avec une écriture ultra sensorielle, je découvre les tueurs en série: ma future passion de lectrice…C’était une proposition forte de cette professeur de français, et j’en garde un imprégnant souvenir…Comme quoi, ces lectures obligatoires ont du bon, quand elles sont bien choisis…

Couverture Le parfum

Au XVIIIe siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque. Il s’appelait Jean-Baptiste Grenouille.

Sa naissance, son enfance furent épouvantables et tout autre que lui n’aurait pas survécu. Mais Grenouille n’avait besoin que d’un minimum de nourriture et de vêtements, et son âme n’avait besoin de rien. Or ce monstre de Grenouille avait un don, ou plutôt un nez unique au monde, et il entendait bien devenir, même par les moyens les plus atroces, le Dieu tout-puissant de l’univers, car «qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait le coeur des hommes».

C’est son histoire, abominable … et drolatique, qui nous est racontée dans Le Parfum, un best-seller mondial.

 

  • Carrie de Stephen King

Je pique, un peu trop tôt, ce livre dans la bibliothèque familiale…C’en est fini de moi: le virus King m’atteint et ne me quittera plus jamais!!!Il ne se passe pas une année sans que je ne me fasse un livre de cet auteur d’épouvante! Je l’adore …Je pense que s’il m’a autant plu, c’est sans doute qu’il était trop facile de m’identifier à cette adolescente un poil trop sensible…

Carrie White, dix-sept ans, solitaire, timide et pas vraiment jolie, vit un calvaire : elle est victime du fanatisme religieux de sa mère et des moqueries incessantes de ses camarades de classe.

Sans compter ce don, cet étrange pouvoir de déplacer les objets à distance, bien qu’elle le maîtrise encore avec difficulté… Un jour, cependant, la chance paraît lui sourire. Tommy Ross, le seul garçon qui semble la comprendre et l’aimer, l’invite au bal de printemps de l’école. Une marque d’attention qu’elle n’aurait jamais espérée, et peut-être même le signe d’un renouveau…

 

  • Les fleurs du mal de Charles Baudelaire

Découverte de la poésie, d’une âme torturée et qui l’exprime avec talent…Dans mon monde féerique, la poésie a une grande place. Je suis ultra sensible à la beauté des mots, à l’impact de ceux ci. Je me relis souvent ses textes forts, tourmentés, mais d’une exquise invitation au voyage des rimes…

Couverture Les fleurs du mal

« Ce livre, dont le titre: Fleurs du Mal, – dit tout, est revêtu […] d’une beauté sinistre et froide ; il a été fait avec fureur et patience. D’ailleurs, la preuve de sa valeur positive est dans tout le mal qu’on en dit. Le livre met les gens en fureur », écrivait Baudelaire à sa mère, le 9 juillet 1857. La première édition des Fleurs du Mal venait d’être publiée ; le procès qui s’ensuivit allait donner raison au poète: six pièces furent condamnées au motif qu’elles « conduisaient nécessairement à l’excitation des sens »…

En 1861 parut la seconde version des Fleurs du Mal, dont Baudelaire, peu avant sa mort, affirmait: « Faut-il vous dire […] que dans ce livre atroce, j’ai mis tout mon coeur, toute ma tendresse, toute ma religion (travestie), toute ma haine ? Il est vrai que j’écrirai le contraire, que je jurerai mes grands dieux que c’est un livre d’art pur, de singerie, de jonglerie ; et je mentirai comme un arracheur de dents» (lettre à Ancelle du 18 février 1866).

 

  •   – Nous rêvions juste de liberté de Henri Loevenbruck

 Nous avons tous des idéaux, des rêves…J’ai trouvé que Henri Loevenbruck a su mettre des mots, un véhicule et la fougue qui était dans mon cœur…Ce n’est pas qu’il a changé ma vie, ce livre, c’est juste que j’ai eu l’impression d’avoir cette connivence avec cette idée de la liberté, de partager avec certaines personnes, l’impétueux désir d’un grand idéal, malgré nos points d’ancrages différends…

 

Nous rêvions juste de liberté

« Nous avions à peine vingt ans et nous rêvions juste de liberté. » Ce rêve, la bande d’Hugo va l’exaucer en fuyant la petite ville de Providence pour traverser le pays à moto. Ensemble, ils vont former un clan où l’indépendance et l’amitié règnent en maîtres. Ensemble ils vont, pour le meilleur et pour le pire, découvrir que la liberté se paie cher.

Nous rêvions juste de liberté réussit le tour de force d’être à la fois un roman initiatique, une fable sur l’amitié en même temps que le récit d’une aventure. Avec ce livre d’un nouveau genre, Henri Loevenbruck met toute la vitalité de son écriture au service de ce road-movie fraternel et exalté.

 

  • La cabane de W Paul Young

Je suis très sensible, il est vrai…mais je ne pleure pas souvent…Et là, j’ai cru ne jamais m’arrêter…Ce livre m’a fait réaliser la force du pardon. Magnifique histoire, que seul le bouche-à-oreille, a fait sortir de l’ombre, et encore, il n’est pas mis en lumière, de par son exploration « spirituelle »…Et c’est bien ça, la joie de détenir un petit trésor, c’est qu’il n’est visible que pour certains, à l’esprit un peu plus ouvert….

Couverture La Cabane : Là où la tragédie se confronte à l'éternité

Missy, la cadette des filles de Mackenzie Allen Phillips, a été enlevée lors de vacances en famille. Certains éléments pouvant démontrer qu’elle a sans doute été victime d’un meurtre abject ont été trouvés dans une cabane abandonnée au fin fond d’une région sauvage de l’Oregon.

Quatre ans plus tard, toujours en proie à son « grand chagrin », Mack trouve glissé sous sa porte un message énigmatique l’invitant à retourner à la Cabane, celle-là même où l’on avait retrouvé la veste pleine de sang de Missy. Au mépris du bons sens, Mack s’y rend. Ce qu’il va y trouver changera sa vie à jamais.

Dans ce monde où règnent d’indicibles souffrances, où donc est Dieu ? Les réponses qui seront données à Mack vous ébahiront et… de la douleur, vous passerez à un fantastique message d’espoir.

  • L’apprenti assassin de Robin Hobb

Je commence par ce tome, un peu par hasard…Et l’Univers de la Fantasy s’ouvre à moi….La magie, les pouvoirs sous toutes ses formes…Une révélation…C’est la première saga que je suis avec avidité, toujours en attente du prochain tome, impatiente de retrouver mes personnages préférés et un univers chaque fois plus riche…Si j’ai un peu perdu, cette impatience d’attendre, je suis toujours aussi friande de sagas passionnantes, mais je me jette moins dessus, j’attends la totalité de la série, et je me cale, tranquillement…

Couverture L'assassin royal, tome 01 : L'apprenti assassin

Dans un royaume médiéval où les forces mystérieuses de la magie sont réalité, Fritz, enfant naturel d’un prince, est choisi par le roi pour être initié secrètement à une science redoutable. Pour le roi et le royaume, Fritz doit apprendre à devenir un assassin…

Lorsque le jeune Fitz est conduit à la cour des Six-Duchés, il ne sait pas encore que sa vie – et celle du royaume tout entier – va s’en trouver bouleversée. Le roi-servant Chevalerie, père de cet enfant illégitime, devra renoncer au trône pour ne pas entacher la réputation de la famille royale… Et nombreux sont les prétendants à la succession…

Fitz se retrouve isolé au centre d’un univers qu’il ne connaît pas. En quoi le Vif, cette étrange magie qu’il découvre et qui lui permet de communiquer avec les animaux, est-elle si dangereuse ? Et pour quelle raison le roi Subtil fait-il appel à lui pour lui enseigner une forme étrange de diplomatie : l’art de tuer ?

Poisons, magies et lames effilées vont bien vite devenir le quotidien du jeune bâtard princier…

 

  • Alex de Pierre Lemaître

 Je pense que c’est le livre qui m’a le plus marqué, cette sensation de malaise ne m’a jamais quittée…Quand je parle d’Alex, il me vient encore le frisson. J’en ai lu des livres glauques, violents, dérangeants, mais aucun n’aura le traumatisme de cette lecture-ci, même des années après, je ne pourrai jamais l’oublier…Marque indélébile…

Couverture Alex

Qui connaît vraiment Alex ? Elle est belle. Excitante. Est-ce pour cela qu’on l’a enlevée, séquestrée, livrée à l’inimaginable ? Mais quand la police découvre enfin sa prison, Alex a disparu.

Alex, plus intelligente que son bourreau. Alex qui ne pardonne rien, qui n’oublie rien, ni personne.

Un thriller glaçant qui jongle avec les codes de la folie meurtrière, une mécanique diabolique et imprévisible où l’on retrouve l’extraordinaire talent de l’auteur de Robe de marié.

.

 

  • Les pages de notre amour de Nicholas Sparks

Quand je pense à l’amour, je pense à ce livre, oui, je suis un tantinet romantique…Certains ont des rêves d’amour passionné, violent, contrarié à l’image de Roméo et Juliette…Mais il y a une autre forme d’amour: sereine, immuable, tendre…L’amour permanent, entier, de toute une vie…Ce livre, c’est tout cela, mon idéal!

Couverture Les pages de notre amour

En 1995, dans la chambre d’une maison de retraite de Caroline, un vieil homme ouvre un cahier dont le reliure est défraîchie par l’usage. Comme tous les matins depuis bientôt quatre ans, il lit l’histoire de Noah Calhoun et d’Allie à une vieille dame. Agé d’une trentaine d’années, Nicholas Sparks signe son premier roman.

 

 

 

 

  • Histoire de Lisey de Stephen King

 Ce n’est plus un secret, Stephen King est mon auteur préféré entre tous! Avec ce roman-ci, j’ai eu l’impression d’être au plus près de son esprit, qu’il se dévoilait un peu plus dans ses pages, de toucher un peu de près cette inspiration qui le caractérise…J’ai sauté sur l’occasion d’aller le voir au Grand Rex, et Stephen King disait que c’était son roman préféré….Et le mien aussi ….

Couverture Histoire de Lisey

Pendant vingt-cinq ans, Lisey a partagé les secrets et les angoisses de son mari. Romancier célèbre, Scott Landon était un homme extrêmement complexe et tourmenté. Il avait tenté de lui ouvrir la porte du lieu, à la fois terrifiant et salvateur, où il puisait son inspiration. À sa mort, désemparée, Lisey s’immerge dans les papiers laissés par Scott, s’enfonçant toujours plus loin dans les ténèbres qu’il fréquentait…

Histoire de Lisey est le roman le plus personnel et le plus puissant de Stephen King. Une histoire troublante, obsessionnelle, bouleversante, mais aussi une réflexion fascinante sur les sources de la création, la tentation de la folie et le langage secret de l’amour. Un chef-d’oeuvre.

« Une méditation audacieuse sur le processus créatif, un recoupement remarquable des différentes veines du talent de King : sensibilité des essais autobiographiques, profondeur de l’analyse, suspense des nouvelles, et terreur psychologique des romans. »
The Washington Post

 

Voilà le petit tour de mon top 10 est fini….J’ai hâte de voir ceux des autres bloggeurs, et je remercie Geneviève de nous donner la parole et un peu d’espace sur son  blog! Un très bon blog-anniversaire à Collectif Polar!

Rhooo merci miss Stelphique, cet anniversaire ne peut-être que bon, fêté de cette façon !

Il me reste à vous conseiller cher Lecteurs et chères Lectrices à retrouver l’amie Stelphique sur

Son Féerique blog littéraire : fairystelphique

 

Publicités

189 réflexions sur “Les 10 livres qui vous ont marqué d’une façon ou d’une autre : Le Top 10 de Stelphique

  1. Ah oui l’Alchimiste quel livre. Le Parfum dans le programme scolaire, quelle chance tu as eu. Nous rêvions juste de liberté, tiens, tiens 😉 Geneviève tu vas pouvoir faire un top 10 avec ceux qui sont cités au moins deux fois 😀 Les Fleurs du mal de Baudelaire, j’ai adoré aussi. Très beau classement Stelphique.

    Aimé par 2 people

  2. merci pour ce partage, Stelphique, où l’on devine en filigrane certains traits de ta personnalité. Et puis tu m’a donnée envie de relire certains livres comme Le parfum, l’Alchimiste… Toi qui adores Stephen King, as-tu aimé Ecriture: Mémoire d’un métier? C’est un livre à part, dans l’oeuvre du King, à lire absolument. 😉

    Aimé par 2 people

  3. Voilà une liste avec quelques livres lus, mis à part ceux de Stephen King. Jamais lu, aucun de cet auteur. J’ai vu pas mal de films sauf Shining. Je retiens la Cabane de Paul Young, le livre de Nicholas Sparks. Sur la série j’en ai lu trois 🙂
    Beaucoup à en dire.
    Merci, merci pour ces choix en partage.

    Aimé par 1 personne

  4. oh je retrouve un titre dans mon top 10 ….Mais chut je ne dis rien 😉 Merci à vous deux pour ce partage j’ai un titre qui me titille du coup car j’aimerai savoir (moi qui pleure de temps en temps mais rarement ) suis je suis plus émotive que toi 😉

    Aimé par 2 people

  5. Ouiiiiii, le parfum aussi m’avait marqué ! Son final, putain, quel final !! Et quel livre ! Bon, on a des oublis parfois…

    Le King ! J’adore aussi ! Misery, La ligne verte, Dolores Claiborne, ÇA !

    L’alchimiste m’avait fait du bien, une LC proposée par toi, et puis, au moment de la lecture, c’était après le 13/11/2015 et nom de dieu que ça m’a fait du bien cette lecture doudou.

    Bravo ma binômette ! Bon, Geneviève, tu as dû recevoir mes deux mails avec mon Top 10 et les réponses à tes questions 🙂

    Aimé par 3 people

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s