Rencontre avec Elena Piacentini

ep

Il y a trois jours avait lieu le lancement de la septième enquête du commandant Léoni.

Pour la sortie nationale de ce 7e opus des aventures de Léoni, Véronique Ducros et Lamia Toumi ont imaginé une rencontre sous la forme d’une petite causerie.

lna

Présentation de l’auteur :

Lilloise d’adoption, Eléna Piacentini partage son temps entre une activité de consultante en management, sa famille et ses deux passions : la Corse et l’écriture. À 38 ans, elle a publie son premier roman, Un corse à Lille, dans lequel se côtoient son île natale et le Nord où elle s’est installée au milieu des années 1990.

Après 3 polars parus chez Ravet-Anceau, elle rejoint la team de Véronique Ducros qui vient de monter sa petite maison d’édition, Au-delà du raisonnable. Les deux femmes travaillent ensemble et parait dans la foulée, en 2012, Carrières noires. On y retrouve avec plaisir Pierre-Arsène Leoni, un Corse, commandant de police de la PJ de Lille, capitale du Nord. Dans les enquêtes de ce meneur d’hommes soudé à son équipe, ses amis, sa famille, Elena Piacentini orchestre, avec psychologie et tendresse, une humanité hétéroclite et malmenée, entre ombre et lumière.

Carrières noires est son quatrième roman. Et j’avoue que, moi qui suis fan de cette auteure depuis son premier roman, j’ai vu éclore avec ce titre une nouvelle grande dame de polar français. J’avais pressenti le potentiel d’Elena dans ces premiers titres. Mais avec ce titre, la collaboration avec sa nouvelle éditrice à porter ses fruits. La collaborations de ses deux femmes a été non seulement fructueuse mais aussi elle a été le déclencheur du véritable talent de notre auteur.

ADDRlivres-ADDR-300x219

La rencontre :

Je suis arrivée une bonne heure à l’avance chez Gibert Joseph. J’ai noté 17 heure que voulez vous. Alors j’en ai profité pour faire un petit tour dans le domaine de notre hôtesse, le rayon polar. Je n’ai pas été déçue, Lamia était là fidèle au poste. Elle renseignait des lectrices. Je me suis mélée à elles. Et nous avons échangé à brûle pourpoint sur nos lectures, partageant nos ressentis et conseillant nos coups de coeur.

lna4

Et puis Elena est arrivée.

Là quelques lecteurs présents en ont profité pour demander une petite dédicace, j’ai fait de même. Echangeant quelques mots avec Elena que je rencontrais pour la première fois. Je lui ai dit toute l’admiration que j’ai depuis tant d’année pour son talent de conteuse. J’ai lu son premier roman il y aura bientôt neuf ans.

Alors qu’Elena poursuivait ses dédicaces, quelques connaissances ont pointé leur nez. Et forcément entre passionnés nous n’avons pas pu nous empêcher de papoter entre nous. Cette fin d’après-midi a été l’occasion de revoir d’autres amoureux du polar et quelques autres auteurs venu(e)s en ami(e)s saluer et écouter Elana .

lnalna3

Papoter avec Jeanne Desaubry, Christiane et Michel Trigori, Pierre Faverole, Thomas Bauduret. Aperçu Ga Roupe, saluée Danielle Thiery, rencontré Alain Bron.

La causerie :

Puis est arrivé la causerie.

Lamia et Elena se sont installées devant nous. Et l’échange entre notre auteur et notre libraire a débuté.

Lamia nous prévient tout de suite, c’est pas simple de passer à la question un auteur de polar sans trop en dévoiler sur l’intrigue ou les intrigues.

lna

Elle demande à Elena si l’actualité influence son choix de sujet. Et…En effet le politique, le social, l’économie sont au coeur de ses romans.

Dans son dernier il y est question d’une page sombre de l’histoire, largement méconnue. Quand dans les années 60 et 70, des centaines d’enfants réunionnais ont été déracinés dans le but de repeupler les campagnes françaises.

Dans les années 60, La Réunion connaît une surpopulation dramatique, avec, en moyenne, 9 enfants par foyer, et un taux de chômage frôlant les 40 %. Sur l’île, le climat social est explosif. Parallèlement, en métropole, l’exode rural fait des ravages dans les campagnes désertées, et le besoin de main d’œuvre dans les fermes devient criant.

Pour le député de La Réunion, Michel Debré, le calcul est simple : il suffit de « déplacer le trop plein vers le trop vide ». L’élu met en place la politique d’une promotion de l’émigration massive vers la France métropolitaine grâce au Bumidom, le Bureau pour le développement des migrations dans les départements d’Outre Mer. À La Réunion, mais également à la Martinique et en Guadeloupe, l’administration française promet des études et des emplois aux candidats au départ.

On a menti aux familles, aux enfants, les déracinés n’ont pas fait les études promises. On a tout fait pour que les liens avec leur île soit coupés. Les petit Réunionnais étaient condamnés à l’assimilation.

Le scandale qui entoure les « Enfants de la Creuse », environ 1600 enfants de La Réunion envoyés dans les zones les moins peuplées de la France de 1963 à 1982, reste un vrai traumatisme pour nombre de ces gamins.

Puis pour finir et détendre l’atmosphère Lamia a proposé un mini portrait chinois à Elena. Un portrait croisé de notre auteur et de Léoni son personnage principal.

Nous avons beaucoup rit durant ce portrait chinois. L’humour d’Elena est contagieux.

lna1

Voilà, ce fut ma première rencontre avec Elena Piacentini.

Et vous savez quoi j’en redemande d’autres.

J’ai à mon tour de nombreuses questions à lui poser.

Pour en savoir plus : Notre petit avis sur la 6e enquête de Léoni :  Des forêts et des âmes, ICI

Merci  Lamia, Elena et Véronique pour ce parfait moment de partage.

Publicités

12 réflexions sur “Rencontre avec Elena Piacentini

  1. Excellent, ce billet sur cette rencontre où je suis passé en coup de vent ! Elena est une auteure très abordable, très sympathique et moi qui ait lu tous ses livres (le dernier est en cours), elle est indéniablement une auteure de grand talent et à part dans le paysage par son regard sur notre société. Gros Bisous Genevieve

    J'aime

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s