Prix du Balai d’Or 2016, sixième du nom : La soirée de Remise.

La sixième édition du Prix du balai d’or vient de se terminer et j’avoue que je pousse un grand ouf de soulagement !

Cette édition 2016 a été pour moi très douloureuse. Et je pèse mes mots.

D’ailleurs je les pèse depuis bien trop longtemps et il faudra qu’ils sortent, un jour !

Mais pour l’instant revenant sur la cérémonie de remise des prix qui fût à n’en pas douter une formidable soirée.

Aussi maintenant les trophées sont entre les mains de nos quatre superbes lauréats.

Et oui je suis heureuse du palmarès. c’est une sacrée belle brochette que nous avons là.  Il faut bien qu’il y aient quels points positifs dans cette affaire.

Et cette cérémonie de remise 2016, fut une belle réussite car durant quelques heures l’harmonie c’est faite.

Mais voyez plutôt cela par vous même.

 

 

9782352949091,0-2815183Le Balai de la découverte 2016 est attribué à… Johana Gustawsson !  Pour Block 46

Block 46 : une enquête d’Emily Roy et Alexis Castells/ Gustawsson, Johana

Bragelonne

Les similitudes observées sur les corps des victimes d’une série de meurtres d’enfants à Londres et sur celui d’une femme assassinée en Suède amènent l’enquêtrice anglaise Emily Roy à collaborer avec le commissaire Bergström en Suède. La poursuite du ou des tueurs les plonge dans l’histoire de la Seconde Guerre mondiale et au cœur d’événements vécus en 1944 à Buchenwald. Premier roman.

Johana Gustawsson nous offre un roman choral très ambitieux. Il fallait oser mélanger le thème rebattu du tueur en série et celui des camps de concentration nazis.  Et notre auteur maîtrise parfaitement cette double intrigue. C’est avec justesse qu’elle nous maintient entre tension et émotion.  De plus, elle nous propose une galerie de personnages hauts en couleur. Je retiendrai surtout son duo d’enquêtrice qu’il me tarde de retrouver tellement elles m’ont marquée. Ce polar est une pure réussite.

 

Et en plus j’ai eu le privilège, l’honneur et surtout le bonheur de le  remettre à Johana que je rencontrais pour la première fois. Cela aussi, ça a été un vrai bonheur.

 ba


 

rlkLe Balai de bronze 2016 est attribué à…Laurent Scalese ! Pour La voix des âmes

  La voie des âmes / Scalese, Laurent

Belfond

Richard Neville, un policier français, parvient à retracer les derniers instants de personnes assassinées, en touchant leur main et à démasquer leur assassin. Lors d’une mission à New York, sa femme est tuée à Central Park. Il reçoit alors la visite d’une mystérieuse femme qui lui propose de remonter le temps, jusqu’au moment qui précède le meurtre de sa femme.

Laurent Scalese signe un thriller bouleversant et d’une envergure saisissante. Une histoire qui nous parle à tous : jusqu’où serions-nous prêts à aller par amour ? La Voie des âmes est son septième roman.

 ba

 

9782207124413,0-2575725Le Balai d’argent 2016 est attribué à…Sonja Delzongle ! Pour Dust

Dust / Delzongle, Sonia

Denoël

Hanah Baxter, 43 ans, est une profileuse française installée à New York. Un jour, elle reçoit un appel de Collins, le chef de la police kenyane, au sujet d’une série de meurtres et de croix tracées avec le sang des victimes. Peu après son arrivée à Nairobi, Aka Merengue, fondatrice de la Ligue de défense des albinos, est assassinée.

Un livre qui changera à tout jamais ma vision de la folie. Un livre qui aborde le problème de l’albinisme en Afrique, celui des croyances qui en découlent. Un livre qui traite aussi de l’inhumanité de l’être humain quand il y a du profit à faire, et quand il se sent tout puissant. Un scénario au cordeau, une écriture efficace, brute qui vous prend et ne vous lâche plus ! Un thriller français d’une force rare, un vrai coup de poing!

 ba              

 

papillon-de-nuit-elloryLe lauréat du Prix du Balai d’or 2016 est… Mister Roger Jon Ellory ! Pour Papillon de nuit

 Papillon de nuit / Ellory, Roger Jon

Sonatine éditions

La société a changé après l’assassinat de Kennedy, elle est devenue plus violente. C’est dans ce contexte que Daniel Ford a grandi. Daniel a été condamné à mort pour avoir tué Nathan Vernet, son meilleur ami. Peu avant son exécution, il se confie à un prêtre.

Publié en 2003 outre-Manche, Papillon de nuit est le premier roman de R.J. Ellory. Récit d’un meurtre, d’une passion, d’une folie, il nous offre une histoire aussi agitée que les années soixante

 baba

 Après la remise des trophées une petite loterie a eu lieu. Les lecteurs présent ont pu en arrivant remplir un petit papier avec leur nom et prénom. Nous avons trouvé une main innocente. Zoé a été désigner d’office et c’est a elle qu’est revenu la charge de choisi les gagnants, une dizaine qui se sont vus remettre les bouquins des finalistes de cette éditions.

ba

Ensuite nous avons passé à la question nos 4 auteurs lors d’une petites tables rondes autour de leurs différents ouvrages. Des destinations qu’ils nous proposés. Et un débat passionnant autour du bien et du mal où chacun a apporter sa pierre à l’édifice.

ba

Et puis il y a eu quelques questions du public

ba

Enfin nous avons partagé un verre de l’amitié.

Voilà …

Émotions fortes et sentiments contradictoires après cette belle soirée de Remise des Prix du Balai d’or.

Merci aux auteurs de vous êtes soumis au jeu des questions réponses. RJ Ellory, Sonja Delzongle, Laurent Scalese et Johana Gustawsson vous avaient été parfaits de A à Z. Retranchés dans ce petit bureau afin de préserver le suspense, et étonnants lorsque qu’il faut parler de votre art et de ses conséquences.

ba

Merci à notre traductrice Marie Furthner pour sa parfaite partition.

Merci aux éditions Bragelonne et Milady Thriller pour leur accueil. Lilas Seewald, tu es topissime, mais ça je le savais déjà. Leslie Palant pour ton implication et Stéphane Marsan son directeur.

Je remercie aussi Frédérique Schweitzer qui durant 3 ans a œuvré sans relâche et dans l’ombre au sein de l’association du Prix des balai d’or . Et je salue son travail.

Merci aussi aux lecteurs, copains, potes et amis qui étaient là pour vous rencontrer.

ba

Merci à vous tous pour vos super retours sur la réussite de cette soirée.

C’est ma plus belle récompense. Ils me procurent un énorme plaisir d’autant plus que c’était ma dernière cérémonie de remise.

Merci à vous tous,

et je ne vous dit donc pas à l’année prochaine.

 

Allez pour le plaisir quelques photos.

ba

 ba
baba-fabidavid-eppy

baba

bababa

ba

Publicités

7 réflexions sur “Prix du Balai d’Or 2016, sixième du nom : La soirée de Remise.

  1. Mon amie Geneviève, je te reconnais bien, là dans la passion que tu mets dans tout ce que tu entreprends, sans une once d’égocentrisme, toujours à l’écoute des autres.
    Tu poursuis ton chemin, sans rancœur et c’est bien… Je suis sûr que tu as encore plein de belles choses à nous faire partager.
    Je te bise fort…
    Ton copain « Magic »…

    Aimé par 1 personne

    • Ce prix chere Yvan fut crée trois ans avant ma rencontre avec Geneviève, désolé de te contredire.
      Et la 7e est en route et la encore désolé de te contredire.
      Troisième point je remercie pour laide apporté au prix sur mon blog mais vois tu pendant 3 ans un seul remerciement de sa part…
      Quatrième points: Andrés fut touché par des rumeurs balancé par Frédérique et est ce que j’ai entendu Geneviève condamné ces paroles ? Même Andrés sans que je lui parle à fait la même remarque.
      Et 5e points j’ai repris Geneviève en tant que jurée est ce mal?
      Être amère ces sont problème, je m’abesserais pas à faire de même.
      Et 6e points karen Maitland qui c’est qui la fait venir et d’autre auteurs ?
      Et pour finir je te prouverait que cette 7e sera un succès tu sais que j’aime les défis
      Bien cordialement
      Richard Contin

      Aimé par 1 personne

      • Je crois Richard que tu oublies l’année de Sam Millar. J’était déjà là, je faisais déjà pari des jurés et j’ai voté. Et surtout je me souviens contrairement à toi être la seule à être venue t’aider à préparer la cérémonie de remise et installer ton barda lors de la soirée 813 lors du salon Paris Polar. Donc cela fait 4 ans que tu me supportes visiblement ! Aurais-tu la mémoire sélective ?

        Aimé par 1 personne

      • Je ne connais pas de Andrés, et je n’ai pas parlé de Frédérique.
        Je n’ai fait que remarquer que Geneviève s’est impliquée corps et âme dans ce projet depuis longtemps, au point de la rendre incontournable. Le reste ne m’intéresse pas

        Aimé par 2 people

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s