Le chouchou du Week end : Cabossé de Benoît Philippon

chouchous-du-week-end
rlfLe livre : Cabossé  de Benoît Philippon Paru le 8 septembre 2016 chez Gallimard dans la collection Série Noire.18€ ; (272 p.) ; 23 x 16 cm

4e de couv :

Quand Roy est né, il s’appelait Raymond. C’était à Clermont. Il y a quarante-deux ans. Il avait une sale tronche. Bâti comme un Minotaure, il s’est taillé son chemin dans sa chienne de vie à coups de poing : une vie de boxeur ratée et d’homme de main à peine plus glorieuse. Jusqu’au jour où il rencontre Guillemette, une luciole fêlée qui succombe à son charme, malgré son visage de « tomate écrasée »…
Et jusqu’au soir où il croise Xavier, l’ex jaloux et arrogant de la belle – lequel ne s’en relèvera pas…
Roy et Guillemette prennent alors la fuite sur une route sans but.
Une cavale jalonnée de révélations noires, de souvenirs amers, d’obstacles sanglants et de rencontres lumineuses.

avt_benoit-philippon_3916L’auteur : Benoit Philippon,né 30 novembre1978. est un réalisateur franco-québecois. Il étudie les lettres modernes à la Sorbonne Nouvelle, puis débute sa carrière en occupant diverses fonctions sur les plateaux de tournage. Le futur réalisateur se spécialise ensuite dans les effets visuels.
Benoit Philippon intègre au début des années 2000 la société de production Mac Guff. Cette société est l’un des principaux studios de création d’effets visuels numériques en Europe. Il étend sa pratique de l’industrie cinématographique à la publicité, des programmes télévisé aux clips musicaux. Philippon participe à la réalisation d’un certain nombre de publicités et de longs-métrages. C’est ainsi qu’il supervise les effets visuels pour des marques comme Guerlain ou Cochonou.
Benoit Philippon se met aussi à l’écriture, avec le film Sueurs, sorti en 2002, en collaboration avec Michael Cooper et Louis-Pascal Couvelaire. On retrouve Jean-Hugues Anglade en tête d’affiche. Ce film relate l’histoire de quatre hommes, partis à la poursuite d’un gisement de minerai d’or. Cette aventure les emmènera jusqu’en Afrique du Nord.
Parallèlement, le réalisateur s’occupe des effets visuels pour des films que la société Mac Guff produit, avec une participation dans Largo Winch.
Le cinéaste parvient à écrire et réaliser son premier film en 2009, Lullaby for Pi, qui réunit un casting assez prestigieux. On retrouve Clémence Poésy, remarquée dans Harry Potter et la Coupe de feu, Forest Whitaker et Rupert Friend, dans une comédie dramatique teintée de Jazz.
Extrait :
Guillemette le regarde avec les yeux qui brillent. C’est pas juste les bougies qui se reflètent en dansant, c’est une image de cinéma, quand on se dit : « Ça existe pas dans la vraie vie. » Pourtant, Guillemette est bien réelle et elle se tient en face de Roy. Elle joue nerveusement avec le pied de son verre rempli d’un petit crozes-hermitage pas trop dégueu pour le prix et le standing en rade d’étoiles du resto où il l’a emmenée. La Tour d’Argent, il a pas tenté, elle l’aurait grillé direct. Un mec comme Roy, il va pas à la Tour d’Argent. Il va au Quai Numéro 5, troquet gentiment glauque vers gare de l’Est qui fait une entrecôte-frites pour un prix défiant la crise et une fraîcheur défiant la flore intestinale. Mais la soupe aux cafards au premier rendez-vous, faut éviter. C’est noble, la franchise, mais vaut mieux l’enrober d’un minimum de glamour. Les femmes se maquillent bien, elles aussi, pour arranger la nature. Pareil pour Roy. Il a préféré trouver un resto simplement présentable où oser dîner avec Guillemette à visage découvert.
— Alors Roy, maintenant qu’on a bien baisé et que t’as pu cacher ton mutisme derrière des caresses fort agréables au demeurant, va falloir que tu me dises des choses.
— Des choses ?
— Ben oui, on va pas dîner en silence.
— Ben non.
— Ben non. Et on va pas baiser en dînant.
— Ben non.
— Ben non. Alors va falloir que tu me dises des choses.
Roy sourit. Elle l’éblouit de plus en plus, cette meuf.

Résumé et petit avis :

Les pérégrinations de Raymond, surnommé Roy, un homme de 42 ans au visage ingrat et malmené par la vie, entre ses expériences de boxeur et d’homme de main. Quand il trouve l’amour en la personne de Guillemette, il croise aussi Xavier, son ex-fiancé. La rencontre entre les deux hommes tourne au drame et entraîne les amoureux dans une cavale riche en rebondissements.

Que voilà un premier roman remarquable de sensibilité et intelligence. 

Cabossé nous entraîne pour une cavale où la sensualité se mêle à l’aventure.

Des personnages à fleur de peau et émouvants auxquels on s’attache vite, qui nous font passer du rire aux larmes et ça fait du bien.

Un road trip troublant Lui Roy est taciturne, elle Guillemette est lumineuse. Il est bourru, elle est pétillante. Il est taiseux, elle est volubile !

Servi par une écriture concise, très « parlée ». Une écriture au cordeau, ciselée et rythmée, qui restitue le parlé de la rue et du quotidien et qui rend cette histoire bouleversante de vérité !

Un récit qui donne vie à deux personnages cabossés par les aléas de la vie.

Par leurs aventures, leurs histoires d’amour, ces cabossés nous touchent en plein cœur.

 Un roman inoubliable à découvrir de toute urgence !

De mon coté, j’ai surtout hâte de retrouver les mot (Les maux) de Benoit.

Tiens je l’appelle par son simple prénom, comme si nous étions familier. Pourtant je ne le connais pas. Mais là aussi je suis impatiente de le rencontrer et d’échanger avec lui !

Publicités

16 réflexions sur “Le chouchou du Week end : Cabossé de Benoît Philippon

    • En fait le hasard n’a pas grand chose à voir la dedans. En fait en début de semaine je finalisais les coups de coeur du Comité de lecture polar des bibliothèque de la ville de Paris. Et ce titre m’est revenu en t^te au même titre que « Rien ne se perd ». Aussi chacun d’eux a eu le droit à sa place chez mes chouchous puisque en plus j’avais pas trouvé le temps de les chroniquer !

      Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s