Ceux qui grattent la Terre de Patrick Eris


eris-copie-2-562x787Le livre : Ceux qui grattent la Terre de Patrick Eris. Paru le 09 février 2016 aux Editions du Riez dans la collection  Sentiers Obscurs. 16€90 ; (310 p) ; 14×20 cm

4ème de couverture

« Pour Karin Frémont, après deux ans de chômage, obtenir un nouvel emploi est comme un rêve. Et quel emploi ! Secrétaire de Harald Schöringen, un auteur à succès spécialiste du surnaturel retranché dans son appartement dominant Montmartre. Un véritable conte de fées… s’il n’était troublé par un cauchemar récurrent où Karin se voit arpenter une immense plaine malsaine où se dresse une muraille d’ébène…

La jeune femme découvre qu’un an plus tôt, un voisin de Schöringen a disparu sans laisser de traces. Y a-t-il un rapport avec cette légende de l’Homme Noir, un insaisissable esprit hantant le vieux Montmartre ? Avec les ombres que Karin sent s’amasser autour d’elle ? Et avec cet étrange bruit qui ne cesse de résonner dans les tréfonds de l’immeuble. Un tout petit grattement, entêtant, obsédant…
Scriiitch, scriiitch… »

patrick_eris_sevres_2008L’auteur : Traducteur et scénariste, Patrick Eris est l’auteur d’une trentaine de romans et autant de nouvelles. Il oeuvre aussi bien dans le polar que le fantastique ou tous les autres genres de l’imaginaire. Il a publié chez Fleuve noir à la fin des année 80 sous le pseudonyme de Samuel Dharma ou encore Jeffrey Lord. Sous une autre incarnation, il lui arrive d’éditer, traduire ou chroniquer ses petits camarades, lorsqu’il ne sillonne pas l’Europe à moto pour des concerts d’obscurs groupes électro-industriels…Patrick Eris de son vrai nom Thomas Bauduret est né le 22 octobre 1963 à Paris.
Citation
Il hurle. Ses cris rebondissent follement entre les parois de sa prison si étroite, alors que son esprit vacille au bord d’un vide cosmique empli de néant.

Mon petit avis :

erisJ’ai découvert un peu par hasard cet auteur il y a une vingtaine d’année avec une aventure du Poulpe. Et oui, j’ai été fan de cet enquêteur libertaire, un brin anar que JB Pouy a eu la brillante idée de lancer. J’ai même collectionné les 99 premiers. A l’époque, il y avait rarement une semaine sans mon poulpe. Et c’est comme cela que j’ai lu Une balle dans l’esthète et fait ma première rencontre avec Patrick Eris. Mais c’est bien des années plus tard que j’ai réellement découvert sa plume avec quelques thrillers fantastiques tels que L’Autobus de minuit  ou encore Le chemin des ombres. Je l’ai ensuite rencontré au salon du livre de Paris, et il m’a subjuguée par son infini érudition. Nous, nous sommes vu des passions communes pour des auteurs tels que Serge Brussolo ou encore Pierre Pelot.

Et c’est justement à ces auteurs cultes que cette lecture m’a fait penser.

Oui il y a dans l’écriture sans fioriture de Patrick Eris une onirique poésie qui se dégage comme dans l’oeuvre de ses aînés. Il a cet art de vous décrire en peu de mots, un personnage, un caractère, une ambiance, un décor…  Il n’y a pas de superflu chez lui. Non c’est limpide.

Si Patrick Eris aime la littérature populaire c’est parce que celle-ci nous raconte des histoires. Et notre auteur est un pur conteur pour ne pas dire raconteur d’histoire. Nous pourrions lire ce roman au coin du feu à la veillée. Il m’a rappelé un auteur que j’affectionne, Pierre Jakez Helliaz. Non pas pour sa prose, cette fois, mais pour sa façon de mettre en place une ambiance.

eris-copie-2-562x787Vous remarquez aussi la magnifique couverture de Philippe Jozelon qui illustre parfaitement « Un récit d’outre-tombe plein de choses grouillantes et rampantes… » comme le dit l’auteur non sans humour. car  » Ceux qui grattent la Terre est un roman d’ambiance. Et l’ambiance ici est prégnante. Une atmosphère poisseuse, lourde et angoissante à souhait. Point de gore ici, juste une aura fantastique mâtinée d’un soupçon d’horreur. Un roman d’imagination aussi. Car l’imagination de notre auteur est fertile et elle oblige la notre à l’être aussi !

 

Bref voilà un roman et un auteur que je vous incite vivement à découvrir.

 

eriseriseris

 

Publicités