Rencontre avec Maud Mayeras à la Griffe Noire


Le 29 octobre dernier nous avons la chance nous autres banlieusards de pouvoir aller à la rencontre de Maud Mayeras.

La tournée de signature de notre auteure passait par ma librairie. Je n’allais surement pas manquer ça alors que je venais de succomber à son dernier livre.

Lux avait provoqué en moi, quelques jours plutôt un vrai tsunami. Il était tant que j’ai une explication avec son auteur !

maud7

 

Je ne vais généralement pas à la Griffe Noire un samedi, non ce jour là je travaille. Mon jour de prédilection c’est le lundi. Et le lundi s’il y a du monde, il n’y a pas foule comme en ce jour de fin de semaine. La librairie est noire de monde. Des familles, parents et enfants arpentent les allées.

En habituée que je suis, j’arrive à me glisser jusqu’au coin polar. Et là, à peine arrivée je tombe nez à nez avec un groupe de pépètes. Visiblement ces choses là marche au minimum par 3. Cette fois ce ne sont pas les mêmes que la dernière fois. Mais la reine des pépètes et toujours là !

maud1

Doit-on encore la présenter, Athénaïs du blog Un bouquin dans la tasseIl y a aussi Laurence et Lucile de Loeil2luciole : chroniqueuse littéraire .Et aussi Laurence qui fait des photos avec des raisins secs.

maud8

Et oui, j’en ai la preuve. Laurence et ses raisins secs prennent des photos de polars.

 

maud9maud10

Il y a aussi des fans venus de Marseille pour rencontrer son auteur préférée. Enfin une de ses auteurs car Jacky aime le polar et lis visiblement énormément de roman policier.

Elle en connais un paquet ! Tiens ça me donne une idée…

maud6

Il y a aussi Madame Anne Carrière en personne qui est venue rencontrer son auteur. Et surtout la soutenir. Surtout quand il est question de gâchette et de détente.

Sachez, cher tous, que tout n’est pas bon à dire, que certaines choses feraient mieux d’être tues afin que le monde s’en porte mieux. Voilà, c’est dit ! Merci madame Carrière.

maud

Bon il y a aussi d’autres lecteurs et lectrices de Maud.

Mais on est jamais bien loin à dire des bêtises.

 

maud2

 

Il y a aussi le boss, Jean Edgar, qui prends des photos pour alimenter sa page facebook.

maud14

Allez hop, le boss sur la photo avec l’auteur qu’il a invité et dans il pense le plus grand bien comme moi !

maud4

Bon Maud, on me regarde, quand je prends une photo, non mais !

Ah c’est mieux là !

maud5

Et puis, il y a Anaïs, journaliste à RMC qui est venu à la griffe noire pour faire un petit micro trottoir sur le polar et la mode du polar. Nous sommes toutes passées à la question.

Maud aussi, forcément !

maud12

 

Mais on est jamais loin, les pépètes et moi !

maud13

Il y a Athénaïs qui se bouche les oreilles pour ne rien entendre sur Lux qu’elle m’a pas encore lu. Mais qu’elle va lire très vite puisque maintenant elle l’a en main et a su attendre tout ce temps pour succomber au mot de Maud.

maud16

Bon ben voilà, on a tous et toutes succombé au charme de Maud Mayeras, nous sommes toutes tombées amoureuse de ses mots, de ses phrases mais pas seulement.

Il faut dire que en plus d’être une auteure de talent, Maud et une sacré belle personne.

maus11

Même notre jeune journaliste est repartie avec les 3 titre de Maud et un ou deux autres polars que notre auteurs lui a conseillés.


maud17

Et notre auteurs de signer encore quelques bouquins car nous n’en avons jamais assez et que notre esprit est faible et la tentation trop forte. N’est ce pas Lucile ?

maud18

Bon en résumé, nous avons passer un sacré bel après-midi.

J’ai pas pu résister l’aller chercher une crèpe à Maud alors qu’elle en avait mangé des tas le midi même.

Comme le dis Lucile :

« Nous avons parlé de thé, de thrillers, de Musso (les deux),des gâchettes et des détentes, des vaisseaux spaciaux, des costumes, des appareils gratuits, du GHB, d’esprit mal placé… « 

Dommage que je fut malade et fiévreuse sinon Maud nous aurions encore pu papoter à refaire le monde mais je tenais plus debout.

Le mot de la fin pour Maud :

 » Merci aussi à vous, les filles. Pour les rires, les sourires, et tout le reste.
Oui c’est bien une crêpe à ma gauche. (Délicieuse). »

 

Bon depuis cette rencontre Lucie à lu Hématome donc voici sa chronique. ICI

Et forcément Athénaïs qui nous offre son ressenti sur Lux là

Bon et pour faire bonne figure mes billet sur :

Reflex et Lux

Publicités