Ma 500e chapitre 3 et fin : Réponses aux questions de nos lectrices

500e de nos lectrices

Vous avez été nombreuses à répondre à l’appel de notre jeu concours de la 500e chroniques.

Ce fut un véritable plaisir que de lire vos portraits de lectrice.

J’ai ainsi fait un peu plus votre connaissance.

Certaines d’entre vous me sont plus familières que d’autres. Quelques-unes étaient de parfaite inconnue.  C’est aussi pour cela que ce tag a été sympa.

Il nous a permis de nous rencontrer même si ce n’est que du virtuel pour l’instant.

D’ailleurs entres vous vous aussi chère Seriale Lectrice, le courant est passé. Vous avez joué le jeu jusqu’au bout, découvrant chaque semaine le portrait des autres candidates.

J’ai vraiment kiffé, c’est un beau moment de partage comme je les aime. De vrais échanges ont vu le jour. C’est comme cela que je

voyais ce blog lorsque j’en ai conçu le projet.

Alors merci à vous Mesdames, oui car malheureusement il n’y a eu que des dames pour répondre à mes quelques question. Ces messieurs se sont fait timide voire pudique. Dommage, mais je ne désespère pas de faire venir quelques serial lecteurs.

En attendant, une nouvelle rubrique a vu le jour grâce à vous les filles. Et je ne suis pas prête de m’arrêter à chercher à mieux vous connaître et mieux vous cerner.

Merci, merci, merci, ce fut vraiment chouette.

Mais maintenant c’est à moi de répondre à vos questions.

Et j’espère que mes réponses vous satisferont !

Allez c’est parti pour ce dernier volet !!!



Sinon les premières réponses sont ICI

Les deuxièmes sont là



11  Lucie : Quel est pour toi LE meilleur polar/thriller de tous les temps? Celui dont tu ne t’es jamais remise, qui t’a mis la claque du siècle dans ta vie de lectrice! 

Mais Lucie ça ne va pas de me poser une question pareil ! Comment veux-tu que je réponde à ça ? Non franchement comme ça, tout de suite maintenant, je ne sais pas. LE meilleur, impossible à dire.

Il y a bien un roman qui m’a marquée que j’ai lu il y a plus de 20 ans, oui. Plus qu’un polar, une tragédie grecque. Je te parle là du premier roman de Donna Tartt, Le maître des illusions. Il est ressorti, il y a à peine 2 ans en poche. Celui là, je te le conseille. En voici une petite présentation:

 miLivre culte vendu à des millions d’exemplaires à travers le monde, le premier chef-d’oeuvre d’une jeune inconnue devenue une référence incontournable de la littérature américaine.

Introduit dans le cercle privilégié d’une université du Vermont, un jeune boursier californien intègre peu à peu un petit groupe d’étudiants de la grande bourgeoisie. Il découvre un monde insoupçonné de luxe, d’arrogance intellectuelle et de sophistication, en même temps que l’alcool, la drogue et d’étranges pratiques dionysiaques. Très vite, il pressent qu’on lui cache quelque chose de terrible et d’inavouable, un meurtre sauvage et gratuit qui l’entraîne, lui et ses camarades, dans un abîme de chantage, de trahison et de cruauté.

97822662526900-2375564D’une lecture irrésistiblement prenante, cette chronique de l’illusion et de la complicité, de l’abandon aux rites antiques, de l’innocence corrompue par l’égoïsme et l’orgueil moral est aussi une histoire de culpabilité et de responsabilité.

 » Comme roman policier, c’est un des meilleurs que j’ai jamais lus. Comme premier roman, il m’a coupé le souffle, tant il est maîtrisé.  »
Ruth Rendell

 » Le chef-d’oeuvre absolu des romans policiers psychologiques !  »
Maxime Chattam

 

12  Christelle : Tu passes quand à Nancy pour un apéro polar ? T’amènes le Polar je fournis l’apéro 😘

Et bien dis moi c’est bien tentant tout cela miss Christelle. Pour toi je prendrai du polar bien noir. Du roman noir américain comme tu sembles les apprécier. Ou alors, je joue le contre pied, et je plonge dans le français avec Manchette et Vautrin.  Et puis Vautrin, il est Lorrain

« Le roman noir, c’est l’apprentissage sur le tas. C’est la vie sous la couverture. Dans l’ombre et dans la marge. Une discipline qui sied aux autodidactes, aux libres-penseurs, aux doux dingues de l’utopie, aux fascinés de l’anarchie, aux ennemis de l’ordre noir.
97822211259910-1195099C’est une littérature engagée qui prend parti sans jamais être didactique. Peut-être parce que ses pratiquants sont souvent guidés par des instincts plus que par des mots d’ordre intellectuels. Peut-être parce que ceux qui rêvent d’écrire des livres de passion et de meurtres sont des enfants qui sanglotent. Des chanteurs de l’heure bleue, des adorateurs d’une femme qui passe en bas résille. Peut-être parce que, lorsqu’ils marchent dans l’asphalte mouillé, ils imaginent qu’un mari jaloux se cache dans les pans de la nuit. Peut-être parce que, lorsqu’ils abordent un pont de chemin de fer, ils distinguent l’assassin à contre-jour de la fumée blanche. Peut-être parce que ce soir encore, comme en 1930, ils entendent une voiture chromée qui dérape sur la corniche. Peut-être parce qu’ils se sentent seuls de leur espèce. Peut-être parce que le roman noir, c’est la forêt des relativités trompeuses. La pureté en négatif. Le versant du diable. Une immense friche pour ceux qui croient que la fatalité éclaire les hommes de son hallucinante vérité de l’instant. » Gérard Mordillat
Dans la veine de Jean-Patrick Manchette, considéré comme l’un des pionniers du néo-polar, J. Vautrin met en scène des personnages sombres, des anti-héros qui évoluent dans des univers gouvernés par l’argent et la médiocrité. Ce volume rassemble cinq de ses grands romans noirs.

 

13 Annie : Ta sélection pour l’été tournait beaucoup autour de la mort. Pourquoi?

Ah Annie, je crois que ta première question n’est pas pour moi car je n’ai pas de sélection d’été qui tourne autour de la mort.

Mais peut-être que quelqu’un se reconnaîtra dans une telle sélection est voudra bien répondre à ta question.

Mélie peut-être ???

‘As-tu un livre que tu n’as pas pu finir et pourquoi?’

Oui, j’ai une livre que je n’ai pas fini. Enfin il ya bien sur les livre qui me sont tombés des mains parce que je n’accrochais vraiment pas avec l’écriture ou le style de l’auteur. Ou quelques titres qui sous couvert de roman policiers faisaient l’apologie de la haine, du fachisme ou encore de la pédophilie.

Mais le livre que j’ai jamais pu finir c’est parait-il un chef d’oeuvre absolu. Et pourtant je ne l’ai pas fini au moins 3 fois.

C’est :

Belle du Seigneur d’Albert Cohen (Folio), 1 129 pages, 12,50 € 
product_9782070404605_195x320Ariane devant son seigneur, son aimé Solal, tous deux entourés d’une foule de comparses férocement dépeints : l’histoire d’une passion amoureuse qui triomphe et se décompose. Grand prix du roman de l’Académie française 1968.
 

Voici ce qu’en disaient las critique de i’époque :

« C’est un livre extraordinaire , irritant , magnifique , propre à déclencher les passions… C’est un livre fait pour casser l’orgueil . Pour casser tout. Au passage, et dans son pessimisme absolu, il ramène à zéro la passion sexuelle… Je crois saisir en cet esprit très religieux, très religieusement juif d’Albert Cohen, un immense désir de pureté. Qu’on soit ou non d’accord sur le principe sous-jacent, on constatera que ce n’est pas là un des aspects les moins intéressants du livre. » Jean Freustié, Le Nouvel Observateur, décembre 1968

14 : Julie : Un lapsong souchong ça te dis

Oh oui Julie avec plaisir.

Le quart d’heure du thé devrait être une pause obligatoire dans notre journée de boulot. Nous devrions cesser toutes nos activité pour prendre un bon thé au cours de la journée.

J’aime bien le rituel que pratique les japonais autour de cette boisson. C’est empreint de magie, de spiritualité et de mystère.

Aors oui Julie va pour un Lapsong souchong, m^me si ce thé est d’origine chinoise.

Un jour peut-être aurons nous la chance de gôuter un  »Fuji-san Souchong » 

15 : Isabelle : Aimez-vous Brahms?

J’avoue, Brahms n’est pas mon compositeur préfèré. Déjà trop moderne pour moi. Et puis il n’a pas fait d’Opéra ! 

Beethoven lui au moins a fait cet effort avec son Fidélio.

Et puis, l’instrument de prédilection de Brahms est le piano. Et moi ce serait plutôt le violon ou encore le violoncelle.

Ok il y a bien ses concertos pour violon ou encore des sonates. Mais elles ne m’ont jamais vraiment transcendée.

Alors désolée Isabelle. Brahms c’est pas ma tasse de thé !

En revanche revoir ou relire Aimez-vous Brahms avec un bon thé, ça, ça me plait bien.

5281697822661922620-1512328Paule, décoratrice de mode délaissée par son amant et adorée par un homme de vingt ans son cadet, s’inquiète, hésite, au seuil d’une nouvelle passion.

Aimez vous Brahms

16 : Sam : Dis-moi Ge, comment trouves tu le temps de lire autant, pour ton boulot et ton plaisir?

Voilà une question que l’on me pose souvent miss Sam.

Et bien Sam, on fait lire est ma principale activité. Je ne sort plus en boite, je ne fréquente plus les bars. Je ne vois presque plus mes ami(e)s. Je vis en ermite avec ma moitié et mes chiens. Et je lis dès que je le peux. Dans les transport bien sur, en mangeant, en marchant. Je lis m^me dans mon bain (Pas sous la douche, je te rassure), dans les toilettes aussi j’avoue ,  avant de dormir. après avoir dormi.

Le secret, l’insomnie, je dors très peu, 3 heures par nuit, ce qui m’en laisse 5 pour lire et chroniquer. 

Voilà mes deux secret. ne plus avoir de vie social en dehors du boulot et dormir un minimum.. C’est vrai aussi que j’ai appris à lire en biais avec un type qui propose une méthode de lecture rapide qui fait que malheureusement je ne me souvient pas de tous les détails des bouquins que je lis ainsi. Ce qui n’arrange rien, j’ai déjà une mémoire de poisson bleu.

Et surtout… lire, lire, lire, lire et encore lire.

Bon moi je retourne à mes lectures, tu ne m’en voudras pas Sam ?

 

Vous savez Tout.

500e de nos lectricesMaintenant il est temps de dévoiler quelques sont les gagnantes de cette 500e Et je tiens à vous remercier car vous avez été plus que patientes et m’avez laissé le temps de répondre tranquillement à toutes vos questions.

Mais…

Avant la fin de la semaine, un tirage au sort départagera les finalistes…

A très vite donc !

Publicités

41 réflexions sur “Ma 500e chapitre 3 et fin : Réponses aux questions de nos lectrices

  1. Ah non c’est pas moi j’vous jure pour la sélection de l’été 😛 Il est vrai que j’avais un challenge PAL estivale mais elle était composée des choix des votants et principalement Thriller mais pas que… Donc je suis innocente M’dame 😉 Bisous ma Geneviève, merci pour le temps que tu as accordé à nos réponses ❤

    Aimé par 1 personne

  2. Ahhhh … « Le maître des Illusions » !!!! Un de mes Incontournables … Lu à sa parution et pourtant il est toujours en tête de liste des romans noirs qui ont façonné la lectrice que je suis !
    Merci pour ces petits bouts de toi, cela a été un plaisir de te découvrir un peu, Ge … 😉
    À bientôt, cousine … ☺

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s