La 500e de dame Belette

500e de nos lectrices

J’ai eu envie de mieux vous connaître.

Mieux percevoir quelle lectrice vous étiez

Alors je vous ai soumise à la question.

Et c’est génial car vous avez été nombreuse à répondre à ce tag.

Voici donc quelques unes de vos réponses.

Celles qui seront finaliste de ce jeu concours, le 500e

Alors pour débuter cette série de portraits, c’est Irène Adler ou Cannibal Lecteur ou encore Belette qui s’y colle. En plus, notre seriale lectrice a répondu juste pour le fun par simple amitié. Et tu ne peux pas savoir comme cela me fait plaisir ma Belette

L’article original sur son blog ICI

1) Peux-tu te présentez aux lecteurs de ce blog ?

— Bonjour les z’amis… Internée depuis de nombreuse années dans un service de haute sécurité d’un HP que je ne nommerai pas… Oh, pardon, Collectif Polar me fait des grands signes pour me dire que je ne dois pas vous dire toute la vérité…
Allez, je recommence ! Je suis avant tout une grande amatrice de romans policiers devant l’éternel et je ne suis pas encore rassasiée de lectures.

cannibal

Mon premier roman policier étant « Le chien des Baskerville » de Conan Doyle, on peut dire que Sherlock Holmes m’a happé dans son univers où je suis toujours. C’est ce qu’on appelle une grande et belle histoire d’amour, chabadabada ♫
Le roman policier est majoritaire dans mes biblios, qu’il soit à énigme, historique, ésotérique (même si j’ai arrêté de ce côté-là, ça commençait à devenir lassant), thriller ou roman noir, mon dernier dada en date.
Je ne dédaigne pas de temps en temps une petite incursion dans l’univers de la Fantasy et dernièrement, je me suis même penchée un peu sur la SF (non, ce n’est pas du Sans Fil, bande de moules incultes!).
J’apprécie aussi fortement les romans Western de chez Actes Sud ou les nature writing de chez Gallmeister.
Mes lectures ne doivent pas enrichir ma culture, ce n’est pas mon critère principal ! Bon, si en plus de me fournir un cadavre, un crime gore, une histoire amusante, un contexte social… le livre me cultive, c’est tout bon, mais ce n’est vraiment pas mon critère de premier choix.
Ah oui, en plus d’aimer lire, j’aime aussi les blagues, les bons jeux de mots et la plume de l’ironie quand elle a trempé dans l’encrier du sarcasme (genre docteur House)…

2) Quel est ton rapport aux livres et à la lecture ?

Un rapport que les psys qualifieraient de maladif, grave, irrécupérable, insoignable, addictif et que les banquiers qualifieraient d’excellents pour leurs comptes puisque c’est en circulant que l’argent fait des petits !

IMG_20160721_174333

3) Quand lis-tu ? As-tu des petits rituels de lecture ?

Non, pas vraiment de rituels. Je lis au matin, en mangeant parce que oui, si je n’ai pas de rituels, j’ai des mauvaises manières dont celle de lire en mangeant !
Anybref ! Je lis au matin, dans le métro en allant au boulot, au boulot aussi (le patron ne sais pas qui je suis, mhouhahaha), en dînant, au retour dans le métro, en soupant, dans le divan, dans mon bureau à la maison, à côté du PC et avant d’aller au dodo (si je ne regarde pas une série).

4) Es-tu plutôt papier ou plutôt liseuse ?

Aux chiottes, vaut mieux être papier, non ?? Je suis les deux, pourtant, jamais je n’aurais pensé et cru que je deviendrais accro à ma liseuse ou même que je lirais un jour sur liseuse puisque pour moi, la liseuse ne passerait pas par moi !
Tester une liseuse c’était l’adopter et cela fera bientôt deux ans que je vis de fols moments de joie et d’intensité avec ma Kobinou.
Je fais donc les deux, papier ET liseuse et si le livre est trop gros, je passe direct à la liseuse.
À Bruxelles, dans le patois local, on dirait que je suis half and half (moitié moitié).

Gandalf vous ne passerz pas

5) A quel point es-tu attaché(e) à tes bouquins ?

Viscéral ! Pour ça aussi je devrais me faire soigner grave parce que j’y suis attachée à un point tel que je ne me débarrasse que des doublons ou des romans que je n’ai vraiment pas aimé, ou de ceux que j’ai aimé à un moment mais que je n’ai plus envie de voir prendre de la place sur les étagères (Lieutenant Eve Dallas, par exemple).
Tellement attachée que les livres que j’ai lu en numérique et que j’ai adoré, et bien, je les recherche ensuite en livres papiers pour les exposer sur mes étagères…
Et puis, je les prête pas !!!

 6) Peux-tu me présenter ta bibliothèque ? Comment est-elle classée … ? Une petite photo serait la bienvenue !

Le classement de ma biblio… Tout un programme et tu as de la chance, j’ai remis de l’ordre ces derniers jours, enfin, tout est relatif, hein !
Vous n’aurez pas de photos de l’armoire vitrée, mais là j’y ai rangé des belles éditions, de fantasy ou polars, tout des livres que j’ai lu et qui possèdent une belle tranche.
Dans ma biblio du bureau, mes bédés sont classées dans les étagères du fond, j’ai réussi à faire toute une étagère des romans édités chez Rivages/Noir (Payot et Rivages), 4 étagères sont consacrées à ma collection holmésienne (2 photos) et en principe, dans cette biblio, tous les romans sont « à lire » sauf l’étage des Perry Mason et ceux consacrés à ma collection des apocryphes holmésiens ou écrits canoniques.
Dans la chambre, j’ai réussi à classer les romans par éditeur ou par personnages principaux (les Thomas Pitt, Frère Cadfael,…), en essayant de les groupir selon leur couleur de tranche, pour plus d’harmonie.

Étagères Chambre Bragelonne 10-18 blancs

Là aussi j’ai quelques biblios : une grande et trois petites, plus des étagères aux murs.
En travaillant dur et en foutant un bordel monstre, j’ai réussi à faire un étagère Rivages/Noir, une de chez Points, une autre consacrée aux Presse Pocket, Folio Policier, Bragelonne, 10-18 tranches noires et les blanches séparées…
Et sur les nouvelles étagères faites par Chouchou, j’ai même plus d’une planche consacrée aux romans en belles éditions que j’ai kiffé grave !

Étagère Chambre Romans lus adorés

Le classement est en perpétuelle évolution puisqu’à chaque nouvel achat, faut lui trouver une place.

7) Quels sont tes romans et/ou tes auteurs préférés ?

Difficile à dire, il y a Conan Doyle et Sherlock Holmes, mais aussi tous les grands auteurs de romans noirs américains et pas que des États-Unis puisque j’essaie de découvrir aussi des auteurs Sud-Américains ou Africains dans la mesure du possible.
Stephen King y a une place de choix, bien entendu, mais les énumérer tous serait long et dur !

CDC8«Un personnage si familier qu’aujourd’hui une simple silhouette, loupe en main, casquette anglaise sur le crâne et pipe au bec, incarne la figure absolue du détective.»

Ce volume réunit les 56 nouvelles mettant en scène le célèbre détective, dans une version illustrée.

8) As-tu une anecdote autour d’une lecture qui t’a troublé(e), gêné(e), ébranlé(e) ?

Certaines lectures forts éprouvantes ont failli terminer leur course dans le freezer (voir la scène extraite  de la série Friends avec Joey qui avait tenté de lire Shining et qui avait eu peur et l’avait mis dans le freezer) tant elles m’avaient fichu la trouille au point de me traumatiser ou de me filer des cauchemars.
C’était « Mon ami Frédéric » et j’étais jeune, et aussi des livres consacrés aux camps de concentration et aux médecins qui aimaient pratiquer certaines choses sur les prisonniers.
Pas de souvenirs d’avoir été troublée, ou alors il y a longtemps et c’était de la littérature érotique… Gênée ou (é)branlée ? Pas de souvenirs non plus…

9) Et le polar dans tout ça ?

À toutes les sauces, dans toutes les positions, tout le temps, non stop, j’arrête jamais quoi et je grimpe toujours au mur lorsqu’on me dit : « Tu ne lirais pas autre chose que des polars ? Genre des livres plus instructifs ? ».
Putain de bordel de dieu, que j’ai envie d’exploser ! Comme s’ils avaient raté deux guerres et qu’ils pensaient que le roman policier est encore un roman de gare à 6 sous.

10) Quelle question voudriez-vous me poser ?

Le code de ta carte bancaire ? Non ? Bon, attends alors…
Ah ! Est-ce que le fait de travailler dans son « loisir » n’est pas dangereux ?? N’as-tu pas peur de te dégoutter des livres en bossant dedans ?
Je m’explique : moi, si je devais travailler dans un milieu que j’aime (les livres ou les chevaux) et bien, j’aurais peur de ne plus les voir ensuite comme un « plaisir » mais plutôt comme du travail ! Et donc, en ouvrant un roman, j’aurais l’impression de travailler à la maison ou lorsque je monterais mon cheval, je n’aurais plus ce plaisir après avoir passé ma journée à expliquer à  des gosses comment monter à cheval.
Et retrouvez notre Cannibal lectrice  pardon The Cannibal Lecteur 

ICI

Publicités

39 réflexions sur “La 500e de dame Belette

  1. Excellent, Dr House pourrait tout résumer, j’aime beaucoup son cynisme et le pire c’est qu’il a raison 😉 Donc j’adore te lire belette, vous lire pardon, j’oublie que vous êtes plusieurs dans ta tête et du coup vous lisez plus de livres non ? Génial la schizophrénie a ses avantages 😛 Merci pour ce partage.

    Aimé par 1 personne

  2. Et bien moi ce que je vois c’est qu’elle a un grave problème docteur!!!!!Non mais ta bibli elle fait mal aux yeux!!!!Ahiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Je vais passer chez toi, tiens…..Hein Belette???!!!Je les veux tous! Surtout ceux que t’as adoré, juste pour voir…..;)
    Très intéressante interview!!!!Génial d’en savoir plus sur nos potes de blogs!!!
    Par contre j’ai du louper un truc, parce que j’aurai bien fait mon tour chez toi Geneviève, en TAG….;) Bon allez je vais remonter tout ça, parce que j’ai pas été des plus assidue ces derniers temps…..

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s