Les vies de Gustave de Gilles Del Pappas

Mes petites lectures
9782919174041,0-1413791Le livre : Les vies de Gustave  de Gilles Del Pappas. Paru le 25 avril 2012 chez Au-delà du raisonnable. 16€90; (260 p.) ; 19 x 13 c

4e de couv :

Hiver 1949, au large de Marseille. Les pieds dans le béton, Gustave coule dans la grande bleue, soumis au destin des petits malfrats qui ont choisi le mauvais camp pendant la guerre, celui de la collaboration. Rejaillissant par miracle de l’eau, Gustave court nu vers Notre-Dame-de-la-Garde dans la nuit glaciale et le vent célèbre, éberlué par la douleur et le froid. Recueilli et caché par le curé, Justin, une nouvelle vie commence pour lui, et si sa défroque de truand lui colle à la peau, les regrets et la découverte de l’art l’accompagnent désormais dans sa rédemption. Mais comment échapper au passé qui le course dans la cité en pleine reconstruction et se laisser aller à l’amour ? Le Marseille de la pègre n’efface pas si facilement l’ardoise. Surtout quand vient le temps de se battre pour la plus grosse part du gâteau de l’après-guerre. Mauvais garçons, héros du quotidien et vrais salauds peuplent cette histoire. Une histoire de sauvetage, sous les yeux de la Bonne Mère, et celle de la naissance de la French Connection… dans son dos.

Del-Pappas_7
L’auteur : Gilles Del Pappas est né en 1949 dans le quartier du Racati, à Marseille. Photographe, réalisateur et grand voyageur, il se consacre depuis quinze ans à l’écriture. Lauréat du Grand Prix de Provence pour l’ensemble de son oeuvre, riche de plus de trente romans, c’est l’auteur méditerranéen incontournable.

 

Extrait :
Le printemps n’avait pas duré très longtemps. Juste le temps d’un soupir, un sanglot, une larme !
C’était ainsi par ici. Il caillait des meules, maître mistral rabotait les cœurs et les corps des hommes, puis il y avait comme un tremblement de terre dans l’air, et d’un coup, vlang ! Tout basculait et c’était l’été.
Le vrai été.
Walou-macache-bono-bezef, le printemps ! Passé à la trappe, la saison du renouveau, celle des bourgeons, des amours et tout le bataclan ! L’hiver-l’été ! C’était comme ça on n’y pouvait rien. 

 

Résumé et petit avis :

1430427826-13-Marseille-Vallon-des-AuffesFin des années 1940, un malfrat paie ses choix jeté les pieds dans le béton au large de Marseille. Parvenant à en réchapper, Gildas Girodeau est embringué malgré lui dans l’enquête sur la mort d’un ex-milicien franquiste.

Gilles Del Pappas nous fait découvrir le Marseille d’après-guerre et les débuts de la French Connexion.

Il élabore un tableau passionnant d’une ville et d’une époque.

A Marseille, ville d’ombre et de lumière, la tragédie n’est jamais très très loin…

Et Gustave dans tout cela, allez vous me dire ?

? Et bien Gustave est mort pour tous ceux qui le connaissent. Et….Il est le seul à savoir que c’est faux.

autocar_renault-zyac_toulon_marseille_gd

A vous de découvrir cet auteur, chef de file d’un courant noir méridional, à la plume généreuse et à la langue ample et directe.

Le gouaille de Del Pappas est unique et nourrie son récit de sons, d’odeurs, de visions qui nous semblent presque perceptibles à le lecture de celui-ci.

Publicités

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s