La fille de Carnegie de Stéphane Michaka

9782743618537,0-457407Le livre : La fille de Carnegie  de Stéphane Michaka. Paru le 17 septembre 2008 chez Rivages dans la collection Rivages Noir.  10€65 ; (566 p.) ; 17 x 11 cm

4e de couv :

Robert tourneur, lieutenant à la brigade des homicides de Manhattan nord, cherche tous les prétextes pour ne pas rentrer chez lui. Cette nuit-là, il a une bonne raison de faire des heures supplémentaires : depuis 22 h 16, la confusion règne au metropolitan opéra. Un homme est tombé d’une loge en pleine représentation de la flûte enchantée. Sur sa poitrine, trois trous laissés par des balles de 9 mm. Nul ne sait ce qu’il faisait dans cette loge réservée à la riche héritière Sondra Carnegie, l’une des critiques d’opéra les plus en vue du milieu. Sondra semble s’être volatilisée. en revanche, on appréhende un suspect hirsute nommé Lagana. Quand ce dernier arrive devant Tourneur pour être interrogé, le lieutenant le reconnaît aussitôt : c’est un ancien collègue qu’il a mille raisons de détester.

Commence alors une longue nuit de garde à vue, qui plonge les deux hommes au coeur d’une trouble histoire de meurtre, de fantasmes, de jalousie et de manipulation.

Élégant, lyrique, sensuel, brutal, la fille de carnegie est un roman inclassable qui se lit tour à tour comme un rêve et comme un cauchemar. Une révélation.

 

a400L’auteur : Stéphane Michaka est un jeune auteur dramatique passionné par l’univers du film noir. Naissance à Paris le 17 octobre 1974.
 Après des études de lettres à l’Université de Cambridge (Royaume-Uni), Stéphane Michaka enseigne le français en Afrique du Sud. De retour en France, il travaille comme script-editor pour la télévision et écrit ses premiers textes pour la scène.
Ses pièces Le Cinquième archet, La Fille de Carnegie (lauréate du concours Beaumarchais/France Culture) sont publiées par l’Avant-Scène Théâtre. Il est l’auteur de plusieurs pièces jeunesse dont Les Enfants du docteur Mistletoe (Éditions Espaces 34). Il est boursier du Centre National du Livre en 2004.
Il a écrit plusieurs fictions radiophoniques pour France Culture, dont une adaptation remarquée du Château de Kafka.
Sur la suggestion de François Guérif, il adapte sa propre pièce La Fille de Carnegie et en tire un roman publié chez Rivages/Noir sous le numéro 700 de la collection. La Fille de Carnegie a été sélectionné pour plusieurs prix littéraires : Prix du Polar SNCF, Grand prix des lectrices de Elle, Prix Senghor du premier roman francophone, Grand Prix de littérature policière.
 Stéphane Michaka est également traducteur de romans anglophones.
Il a animé de nombreux ateliers en collège et lycée.

 

Résumé et avis.

Manhattan. Au Metropolitan Opera, un homme d‘une quarantaine d’années tombe d’une loge.  Il vient d’être abattu de trois balles de .38 en pleine représentation de La Flûte enchantée.

Mike Lagana, ancien policier devenu détective, est accusé du meurtre.

Robert Tourneur, lieutenant à la brigade des homicides du secteur nord de Manhattan, interroge le principal suspect, Michael Clyde Lagana, qui n’est autre qu’un ancien collègue.

Dans la salle d’interrogatoire, les deux hommes  se retrouvent face à face. Les deux anciens collègues, se vouent une haine farouche. La confrontation se transforme vite en affrontement personnel .

 L’identité de la victime, qui a été abattue de 3 balles de 38 et précipitée du haut d’une loge sur la fosse d’orchestre, reste inconnue. Qui était doc la victime ? Et qui est la fille de Carnegie, cette femme mystérieuse que Lagana désigne comme la meurtrière ?

Peu à peu l’enquête va les plonger dans le milieu trouble des puissants de New York…

9782749809588,0-288228J’ai découvert ce titre il y a un peu plus de 10 ans. Et ce n’était un roman policier que je lisais mais une pièce de théâtre. En effet La fille de Carnegie est d’abord une pièce de théâtre. Une pièce noire, une confrontation brutale entre deux hommes que pas mal de choses opposent. La fille de Caragie c’est avant tout des dialogues. Des Dialogue bien senti et dans lesquels courre un humour diffus. Un humour noir, il va sans dire. Des dialogue où chaque mot est parfaitement placé. Point un de trop. C’est millimétré, taillé au cordeau. Ca fonctionne à merveille.

Stéphane Michaka c’est une écriture époustouflante. J’ai adoré ce texte et pourtant je ne l’ai pas relu quand François Guerrif l’a publié chez Rivages. Lui aussi, surement, a été tout aussi estomaquer que moi par ce sens prodigieux de l’écriture.

Non je ne l’ai pas lu lors de sa sortie, et pourtant c’était un premier roman !

9782354610104,0-1136253J’ai attendu bien des années. J’ai attendu la rencontre avec l’auteur. C’était il y a 3 ans, à Saint Maur en poche justement. Quand j’ai rencontré Stéphane Michaka, je lui ai parlé d’un petit roman policier, Elvis sue Seine » que j’avais beaucoup aimé dans la petite série « Mona Cabriole« , un des meilleurs » Mona Cambriole » à mes yeux. Et puis je lui parlais de la pièce de théâtre. Il s’étonnait que je l’eusses lu. Et nous devisions sur sa transposition en roman noir. Car c’est bien de roman noir qu’il s’agit. Stéphane Michaka me confiait ceci :

 » C’est François Guérif, qui dirige Rivages/Noir, qui m’a proposé d’en faire un roman. Il a lu, comme vous, La Fille de Carnegie sous forme de pièce (publiée par l’Avant-Scène Théâtre) . J’ai donc repris mon histoire et je l’ai retravaillé, je l’ai quelque peu modifié, améliorée en quelque sorte!

Sous son impulsion, l’histoire est devenue bien plus qu’une simple transposition de la pièce. Le roman publié par Rivages révèle tout ce que la pièce de théâtre ne contenait pas, et la ville de New York y est traitée comme un personnage à part entière. »

Alors si vous aimez New York, si vous rêver New York, vous allez être servis.

Pour la petite anecdote, ce titre porte le numéro 700 dans la collection rivages noir. Et Stéphane Michaka est le premier auteur français à porter un livre à double 0.

Bref vous l’aurez compris pour moi ce titre est un incontournable !

9782266238380,0-1705678Ah, et pendant que j’y suis, je vous propose aussi de découvrir un autre roman de ce talentueux auteur. Si vous aimez la littérature américaine, vous êtes sans doute un inconditionnel du grandiose novéliste Raymond Carver, découvrez Ciseaux

Mais sans doute que je vous reparlerais prochainement plus longuement de ce titre.

 

Publicités

6 réflexions sur “La fille de Carnegie de Stéphane Michaka

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s