W3, le calice jusqu’à la lie de Jérôme Camut et Nathalie Hug

$$&$$$Le livre : W3 : Volume 3, Le calice jusqu’à la lie de Jérôme Camut & Nathalie Hug. Paru le 1er avril 2016 chez Telémaque. 22€ ;   (829 p.) ; 22 x 15 cm.

4e de couv :

Le calice jusqu’à la lie

W3

Volume 3

Les locaux du site d’info W3 ont été soufflés par une terrible explosion.

Qui est responsable de ce massacre ?

Ceux qui ont échappé à la mort vont très vite comprendre qu’ils ne sont pas sortis d’affaire.

Sur les décombres encore fumants de l’immeuble, les drames se nouent et les destins s’entrelacent une dernière fois.

La plus unie des familles peut-elle résister à tant d’horreur ?

Après le succès des deux premiers volumes de la série, dont le premier a été optionné pour la télévision, Jérôme Camut et Nathalie Hug clôturent la saga W3 sans laisser le moindre répit à leurs personnages.

Les meilleures choses ont une fin… pas les pires. Il faut boire le calice jusqu’à la lie.

13151595_1261217997246243_1451113828957640174_nLes auteurs :

Jérôme Camut est née en 68

En 2004, Jérôme Camut publie les deux premiers tomes de la tétralogie Malhorne. Nathalie Hug se les procure et contacte Jérôme sur Internet. Ils se rencontrent peu après. Ils ne se quitteront plus et commencent très vite à écrire ensemble. Pour exemple l’excellente et palpitante tétralogie Les Voies de l’ombre.

Résumé et petit avis :

« Les locaux de W3 ont été soufflés par une terrible explosion…

Qui a voulu museler à jamais la voix des innocents et celle des opprimés ? Et s’il ne s’agissait pas d’un complot d’état comme tous le pensent ? S’il s’agissait d’une tout autre cause que les membres de W3 n’ont pas su voir ?

Pour les blessés et les survivants commence alors une nouvelle vie. Sous le signe de la reconstruction pour les uns, du renoncement pour les autres, une vie pleine d’amertume, de chagrin et de dangers.

Ce n’est pas parce qu’ils ont survécu à l’explosion qu’ils sont sortis d’affaire. Car ceux qui ont voulu les détruire sont toujours là, et cherchent à terminer leur funeste mission.

Sur les décombres encore fumants de l’immeuble de W3, des destins s’entrelacent, d’autres se heurtent, de nouveaux drames se nouent. Des amours naissent, d’autres se renforcent, et d’autres volent en éclat. Même l’espoir qu’agir avec W3 a du sens est menacé…

La plus unie des familles peut-elle résister à tant d’horreur ? Pas sûr…

Dans la série W3, on est embarqué avec les Camhug. Les personnages semblent réels, leur histoire l’est. Et la philosophie de la trilogie rejoint le cynisme de notre réalité. Il faut boire le calice jusqu’à la lie… »

Ces auteurs ont du génie ! Ils nous avaient laissés abasourdis, désemparés. Nous étions avec nos héros sous les décombres de l’immeuble de la rue des bleuets. Et si nous étions spectateurs impuissants, nous pleurions nos morts. Car notre monde s’écroulait. Qui avait bien pu survivre à ça. Combien de morts, de blessés, de survivants engloutis !

Quelle fut longue cette attente entre le deuxième opus et sur troisième volet. Que d’angoisses et de questions qui ne trouvent pas de réponses !

Et puis enfin la délivrance.

Dès que j’ai eu ce livre entre les mains, et j’ai eu de la chance de l’avoir en avant première, j’ai voulu le dévorer pour connaitre la suite, découvrir très vite qu’elle héros étaient morts, quels étaient ceux qui avait survécu. Je ne suis dit : » je vais m’avaler ce pavé en 3 jours. 300 pages par jours c’est jouable ». « L’impatience à ces limites, maintenant je veux savoir et je veux connaitre la fin !  » Alors je ne suis lancée à corps perdu dans cette lecture. Et puis au bout d’une heure, j’ai tout arrêté ! Cette précipitation ne servait à rien puisque de toute façon, je n’en savait pas beaucoup plus et surtout je manquais trop de détails importants et …C’est dans ces détails que se cachent sans doute la vérité.

Mais le coups de génie des auteurs c’est d’avoir fait débuter le livre, une heure avant la fin du précédents.

Nous allons donc revenir dans les locaux de la rue des bleuets au siège social du journal avec toute cette joyeuse bande de fêlés que sont l’équipe de W3. Nous allons voir chacun des protagonistes arriver, s’installer. Nous allons renter dans ces bureaux, assister au préparatifs de la petit fête donnée en l’honneur de Léon Castel pour sa sorti de prison. Un Léon qui se fait attendre, mais on ne pouvait pas en attendre moins de cet énergumène. On va être au plus près des conversations, on va percevoir l’état d’esprit de chacun. On va renouer avec nos héros, nous les réapproprier. Surtout que l’on sait ce qu’il va se passer dans quelques dizaines de minutes. On va d’autant plus savourer ses retrouvailles car on ne sait pas ce qu’il va advenir d’eux dans quelques dizaines de pages.

Alors j’ai repris ma lecture, m’attachant à percevoir ce qui se cacher derrière chaque mot de Jérôme et Nathalie. Et j’ai bien fait. J’ai apprécier chaque phrase, ne manquant aucun signe de ponctuation. Et calant ma respiration sur le rythme de l’histoire. Et j’ai pris la décision de poursuivre cette lecture que lors des moments de calme dans ma vie de dingue. Hors de question d’en faire un livre de transport, de métro. NON, je veux pouvoir être au calme, seule avec la musique des mots et du livre. Même si quelques fois j’ai laisser de coté ma lecture durant quelques jours, je savais exactement où j’en étais dans l’histoire tellement je l’avais lu avec une attention redoublée la fois d’avant. Je ne lisais plus ce livre, je le vivais, je le laissait s’imprégner en moi.

Et j’ai pleuré, j’ai eu peur, j’ai tremblé avec et pour mes personnages. Oui je dis bien mes personnages. J’aurai même pu dire mes potes, mes amis. Jérôme et Nathalie ont tout fait pour que je m’attache à eux. Ils leurs ont tellement donné vie, donné corps. Ils sont tellement incarnés. Laura et Sookie ont bien changé depuis le départ de cette histoire, de leur histoire. Et puis il y a ce personnage de méchant, ces personnages de méchants. Car un méchant ici peut en cacher un autre.

Alors à  nouveau je vais vivre avec eux des histoires de dingues. Je vais découvrir comment les survivants vont vivre leur deuil, comment ils comptent mettre en oeuvre leur résilience. Et là encore les auteurs ont su me surprendre. Je vous l’ai dit ils ont du génie.

Car  ce tome 3 de W3 est construit comme un véritable thriller, des chapitres cours, des rebondissements, des cliffhangers qui nous laisse sans souffle. On découvre de ci et de là des révélations, elles sont distillées juste au bon moment, juste pour nous faire craindre le pire ou espérer le meilleur. Tous ici est tellement bien amené  pour nous accrocher et à ne plus lâcher ces histoires qui s’entrecoupent et se rejoignent. Il y a un tel souffle épique, une telle puissance d’évocation. Cette lecture est tellement visuelle. Et le final, non de dieu,  quel final ! Oui quel final !!!

Pour autant W3 n’est pas qu’un simple roman d’aventures c’est aussi de belles histoires d’amour, de vengeances…. C’est aussi une chronique sociale, un roman noir qui dénonce et pointe du doigt certains manquements ou abus de nos administrations, des médias, de l’Etat, et les dysfonctionnements de la justice. Un coup de gueule contre ces dérèglements mais aussi un plaidoyer pour la justice, les droits des opprimés, un brûlot dénonçant la traite de l’être humain mais W3 c’est aussi un bel hymne aux femmes.

W3 va me hanter longtemps.

Ce n’est pas qu’un simple roman. Avec cette trilogie, les Camhug construisent une oeuvre.

 Nathalie, Jérôme, ça ne peut pas être totalement fini ? Dites-moi que l’on va replonger dans l’histoire originelle de nos personnages ? Qu’on va revivre un peu encore avec eux ?

Nathalie, Jérôme ne nous laissez pas orphelins !

11109556_392436690942491_1796233801928869117_n

Publicités

27 réflexions sur “W3, le calice jusqu’à la lie de Jérôme Camut et Nathalie Hug

    • Rhaaaaaaaaaaaa, il faut les découvrir ces deux là. Une fois qu’on les connait, on ne peut plus s’en passer. Si tu as l’occasion de les rencontrer fonces, tu ne le regretteras pas ! Mais surtout lis les ! Tu verras c’est différent !

      Aimé par 1 personne

  1. comme tu as raison, on s’est tellement attaché à ces personnages. D’ailleurs ce ne sont pas les tiens, ce sont les miens !! 😉
    Une trilogie épatante et un troisième tome digne du final attendu

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s