Les talons hauts rapprochent les filles du ciel / Olivier Gay

Mes petites lectures

9782702437025,0-13244949782702440315,0-1794722Le livre : Les talons hauts rapprochent les filles du ciel de Olivier Gay.Paru le 28 mars 2012 aux Ed. du Masque dans la collection Le masque Jaune .6€60 ; (380 p.) ; 18 x 11 cm

Réédité le 16 octobre 2013 dans la collection Masque poche. Contemporain.

6€60 ; (378 p.) ; 18 x 11 cm

 

4e de couv :

Un serial killer rôde dans les rues de Paris. Plusieurs filles sont retrouvées assassinées de manière atroce dans leur appartement. Leur seul point commun ? Elles fréquentaient toutes le milieu de la nuit et les clubs à la mode.

John-Fitzgerald, surnommé Fitz par ses amis, est un parasite par excellence. Dragueur paresseux et noctambule, il partage sa vie entre les soirées parisiennes, son amour des jeux en réseau et la vente de coke à la petite semaine. Ce héros improbable va se retrouver au coeur d’une enquête de plus en plus dangereuse, avec l’aide de ses conquêtes d’un soir et de ses amis toxicomanes.

Grande gueule maladroite, incompétent notoire, séducteur au grand coeur, il semble bien mal armé pour affronter les bas-fonds parisiens. Mais tant qu’il y aura de l’alcool, la fête sera plus folle.

 

+4+469+4L’auteur :

Né à Grenoble en 1979, Olivier Gay est aujourd’hui consultant en stratégie à Paris. Sa maladresse et ses excursions dans les soirées parisiennes lui ont inspiré le personnage de Fitz. Les talons hauts rapprochent les filles du ciel est son premier roman.

 

 

Lecture d’avant

Résumé et avis :

A Paris, plusieurs filles qui fréquentaient le milieu de la nuit sont retrouvées assassinées. Fitz, un noctambule paresseux et dragueur, mène l’enquête, aidé par ses conquêtes d’un soir et ses amis toxicomanes.

Une histoire de tueur en série dans « le milieu de la nuit et les clubs à la mode »qui se lit d’une traite.

Avec ce titre, Olivier Gay nous livre un parfait analyse sociologique de la nuit parisienne.

Avec son antihéros, moins enquêteur que clubber, Olivier Gay nous propose un polar très moderne.

La narration est très accrocheuse.  Le ton est tantôt ironique, tantôt noir.

L’écriture facétieuse donne à cette chronique sociale des nuits parisiennes un air drôle et décalée.

Suspense et humour sont au rendez-vous dans ce petit polar et c’est vraiment plaisant et jubilatoire.

Une nouvelle plume rafraîchissante à découvrir.

Plus d’info : ce roman a reçu le Prix du premier roman au festival de Beaune 2012. Ce prix, destiné à révéler un nouvel auteur dans le domaine du roman policier et publié aux Éditions du Masque, a permis notamment à Fred Vargas, Paul Halter ou Andrea H. Japp de débuter de brillantes carrières littéraires. Souhaitons que celui-ci réussite de la sote à notre jeune auteur déjà talentueux.

 

Publicités

28 réflexions sur “Les talons hauts rapprochent les filles du ciel / Olivier Gay

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s