Prise directe de Eoin Colfer

Mes petites lectures
9782070135660,0-1337014Le livre : Prise directe de Eoin Colfer.Traduit de l’anglais par Antoine Chainas.Paru le 5 avril 2012 chez Gallimard dans la collection Série Noire. 19€90 ; (308 p.) ; 23 x 16 cm

Quatrième de couverture

Prise directe

Thriller

« Je serai heureux quand j’aurai des cheveux ! » Voilà ce que pense l’ex-casque bleu irlandais Daniel McEvoy, désormais portier dans un casino miteux du New Jersey. Sa morne existence se résume à gérer les clients difficiles, à supporter les crises psychotiques de sa voisine, et à lutter contre l’alopécie. Jusqu’au jour où non seulement son meilleur ami, l’inquiétant docteur Zeb Kronski, disparaît mystérieusement, mais également l’hôtesse qu’il a aimée, assassinée d’une balle dans la tête.

Accusé d’un crime qu’il n’a pas commis, Dan se retrouve pris dans un engrenage où sa seule alliée est une policière tueuse de flics, et son pire ennemi, l’impitoyable trafiquant Mike Madden. Il comprend alors que son combat contre la chute des cheveux est le cadet de ses soucis.

Prise directe constitue la première incursion d’Eoin Colfer dans le roman noir. Un coup de maître de la part d’un des écrivains les plus doués du moment.

EoinColfer_largeL’auteur : Eoin Colfer est né à Wexford, en Irlande, le 04 mai 1965.

Tout jeune, il écrit une pièce de théâtre pour sa classe. Après ses études il devient enseignant. Grand voyageur, il a travaillé en Arabie Saoudite, en Tunisie et en Italie, avant de revenir en Irlande où il  vit  aujourd’hui avec sa famille. Mais il n’entretient strictement aucun rapport avec son nouveau héros, Daniel McEvoy.

Extrait :
Le docteur Moriarty me raillait souvent : Ce n’est pas parce que la terre entière en a après toi que tu n’es pas fou. J’ai toujours pensé que cette phrase comportait trop de négation.
Lecture d’avant

Résumé et petit avis :

A la recherche d’une vie tranquille, Danie McEvoy, un ancien militaire irlandais, s’est reconverti comme portier dans un casino du New Jersey. Mais lorsqu’il découvre le cadavre de la serveuse Connie, Dan reprend du service.

Eoin Colfer, génial auteur de la célèbre série Artemis Fowl, mais aussi d’une suite magistrale à l’œuvre culte de Douglas Adams, «H2G2, Le Guide du voyageur galactique». (une odyssée spatiale à l’humour dévastateur) fait ici une première incursion dans le roman noir.

Et Eoin Colfer qui fait irruption dans le roman noir c’est un peu comme une éléphant dans un jeu de quille. Ça déménage. Forcément, on est bien dans un contexte noir, un caïd, des policiers pas toujours très nets, quelques trafics juteux.  Un décor digne des plus grand films noirs des années 50, mais c’est compter son l’humour de l’auteur. Car ici Colfer déglingue tous les codes. Notre roman noir prends des allure de thriller. Un polar qui dérape en road-movie.

Et puis il  a la petit voix qui accompagne notre héros. Et puis il y a les dialogues savoureux.

Personnellement j’ai totalement adhérer à ce polar jubilatoire et irrésistible.

Le noir chez Eoin Colfer c’est lumineux.

 

Pour lire le début c’est ici

Publicités

14 réflexions sur “Prise directe de Eoin Colfer

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s