Seuls les vautours de Nicolas Zeimet

 4+4+64774
$$$&&&seulLe livre :  Seuls les vautours de Nicolas Zeimet. Paru le 14 mai 2014 chez Toucan dans la collection Toucan Noir-Le crime. 18€ ; (477 p.) ; 20 x 14 cm

$$$&&&seul&Réédité en poche le 7 mai 2015 chez 10/18 dans la collection Domaine policier. 8€80 ; (546 p.) ; 18 x 11 cm

 4e de couv :

Un petit village de l’Utah en 1985, avant internet, la téléphonie mobile et les techniques modernes d’investigation scientifique.

Shawna, une fillette de cinq ans, disparaît brutalement un matin.

Tout le village se mobilise. Non seulement les quelques policiers du poste local mais aussi le médecin, un journaliste et bien sûr les enfants. Des enfants et des adolescents qui ont l’imagination fertile et qui racontent d’étranges histoires.

En suivant les destins croisés d’une dizaine de personnages, l’enquête progresse, les haines et les attirances se cristallisent alors que des découvertes bien réelles mènent à des événements qu’on croyait définitivement sortis des mémoires. Certains, en tous cas, auraient bien voulu les oublier…

$$$&&&seul&&L’auteur : Nicolas Zeimet est né en 1977. Il vit à Paris. Il écrit depuis l’âge de dix ans.
Son premier roman, « Déconnexion immédiate« , est paru en 2011 chez Mon Petit Éditeur.
Après « Seuls les vautours« , lauréat du Prix Plume d’Or 2015, il publie « Comme une ombre sur la ville » aux éditions du Toucan.

 

Extrait choisi :
 
 » Un éclair zébra le ciel de charbon. La nuit devint blafarde une fraction de seconde. L’instant d’après , le néant avala à nouveau le paysage. Ducan’s Creek n’avait jamais été isolé du reste du monde .Au loin , les lueurs de Reservoir Road chatoyaient derrière le filtre déformant de la pluie. Il était tard, mais Morphée n’avait pas achevé son œuvre . C’était là que vivait Shawna Twitchell. Les gens ne dormiraient pas cette nuit. 
Il y eut quelques mots échangés , de vagues paroles de réconfort. Des sourires ténus aussi pour se réchauffer l’âme. Et la promesse de se retrouver aussitôt que la tempête se serait éloignée. Mais au fond, personne ne nourrissait plus d’espoir de retrouver Shawna vivante.
 C’est la mort dans l’âme que les hommes se dispersèrent , avec la détestable impression d’avoir creusé la tombe d’une enfant de 5 ans »

Collectif polar Nadia

L’avis de Nadia:

Dans les  années 80 , une fin d’après midi dans l’Utah , la petite Shawna 5 ans disparaît dans la petite bourgade de Duncan’s Creek . Les habitants se mobilisent et organisent les recherches …

 C’est d’une fort belle écriture qu’est écrit « Seuls les vautours » . Une écriture fine , de jolies phrases , de belles expressions , beaucoup d’humour , et en prime , des dialogues de pré-ados savoureux , et pour en croiser tous les jours , d’un réalisme criant .
 L’enquête est suivie de plusieurs  point de vue  ce qui donne le rythme , c’est rondement mené , des fausses pistes qui nous perdent .. puis nous rattrapent.
 Nous retrouvons  l’ambiance de la petite ville américaine des années 80 , le racisme , les ragots , les croyances de chacun …

  Nicolas Zeimet .. une plume à suivre

Publicités

33 réflexions sur “Seuls les vautours de Nicolas Zeimet

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s