Qui veut la peau d’Andreï Mladin de George Arion

 

Mes petites lectures

9782930585642,0-2496289Le livre :Qui veut la peau d’Andreï Mladin de George Arion. Traduit du roumain par Sylvain Audet-Gainar ; préface de Claude Mesplède. Paru le 13 février 2015 chez Génèse Edition à Bruxelles. 22,50 EUR ; (214 p.) ; 21 x 14 cm.

index

4e de couv

Publié en 1983, au coeur des années noires du totalitarisme,  il est encore aujourd’hui l’un des romans policiers les plus vendus en Roumanie.

Andreï Mladin, journaliste bucarestois, se réveille un matin avec une épouvantable gueule de bois, allongé sur le sol de sa bibliothèque sens dessus dessous, aux côtés d’un cadavre. Ayant totalement oublié ce qui s’est passé la nuit précédente et craignant d’être accusé d’assassinat, il décide de cacher le corps et de mener l’enquête.

Qui peut en vouloir à Andreï Mladin au point de lui coller un meurtre sur le dos ? La belle et orgueilleuse violoniste Mihaela ? Son père, le revêche docteur Comnoiu ? L’acteur bellâtre Marian Sulcer ? Ou l’étrange ingénieur Ion Parfenie ? Le journaliste plonge dans une enquête mêlant amour, argent et pouvoir, dans une course contre la montre avec la police des années Ceausescu, observées ici avec une ironie féroce.

George_ArionL’auteur : 

Romancier célèbre en Roumanie, George Arion est également poète, essayiste et journaliste. Il est actuellement directeur des Éditions Flacãra, président du Prix Flacãra et du Romanian Crime Writers Club.
Né en 1946, il débute en littérature dès 1966, par la publication de recueils de poésies. Mais c’est en 1983, avec Attaque dans la bibliothèque  ( Qui veut la peau d’Andrei Mladin ? ), que George Arion ouvre la voie au renouveau du polar roumain, l’éloignant de l’utilisation propagandiste qui en était faite à l’époque.
Sa redoutable ironie et un langage coloré sont ses marques de fabrique. Auteur de plus d’une douzaine de romans, il est considéré comme l’une des figures de proue du roman policier en Roumanie. 
Il est président du Romanian Crime Writers Club, et depuis prépare un doctorat en littérature intitulé « Repères dans la littérature mystery & thriller »…

Résumé et avis :

Aarion1Dans la Roumanie communiste, Andreï Mladin, un journaliste, se réveille chez lui à côté d’un cadavre et ne garde aucun souvenir de la veille. Il décide de cacher le corps dans sa cave et de mener lui-même l’enquête pour découvrir qui lui en veut au point d’ourdir une machination contre lui. Un roman policier qui se double d’une observation de la vie quotidienne du pays à l’époque de Ceausescu.

Se déroulant dans les années quatre-vingts, ce polar fait aussi la part belle à l’observation critique de la vie quotidienne de l’époque en Roumanie : coupures d’électricité, files d’attente devant les magasins, privilèges de la Nomenklatura…Écrit avec humour et suspense, il présente une perspective réprobatrice subtile sur le régime communiste . C’est un parfait pamphlet des années Ceausescu. Et le sylve vif et direct voire incisif de l’auteur y sont pour beaucoup. Son personnage central aussi. On s’attache à Andreï Mladin, même si parfois on peut le trouver naïf. C’est surtout parce qu’il abuse énormément de l’autodérision. D’ailleurs de la dérision et de l’humour caustique, l’auteur d’en manque pas non plus. C’est un des point fort de ce polar. L’humour noir, l’humour sous toutes ses formes participe à la réprobation et la condamnation du totalitarisme ambiant.

Rebondissements en chaîne, humour et autodérision sont, sans contexte, les marque de fabrique des romans de George Arion, figure de proue du nouveau polar roumain

Abusez de ce roman, c’est rafraîchissant et subversif.

Personnellement j’espère retrouver Andrei Mladin sous la plume de George Arion dans d’autres aventures.

Publicités

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s