Serre-moi fort de Claire Favan : Les petits conseils d’Isabelle.

CM16

Aujourd’hui j’ai le plaisir de recevoir une nouvelle chroniqueuse : Isabelle Marty

Et elle nous parle de ces dernières lectures et surtout du dernier Claire Favan

Allez, on suit les petits conseils d’Isabelle

Le livre : Serre-moi fort : thriller de Claire Favan. Paru le 11 février 2016 chez Robert Laffont dans la collection La Bête Noire.  20 euros ; (371 p.) ; 23 x 14 cm

4e de couv : 

Méfiez-vous de qui vous tend les bras…

« Serre-moi fort. » Cela pourrait être un appel au secours désespéré. Du jeune Nick, d’abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa soeur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l’incertitude et l’absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l’Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité.

Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l’enquête sur la découverte d’un effroyable charnier dans l’Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psychologique d’une rare violence…

« Monstrueusement magistral, horriblement bon ! »
Bruno Lamarque, Librairie de la Renaissance, Toulouse

« Intime, violente, déroutante, l’intrigue de Claire Favan s’enroule autour du lecteur tel un serpent. »
Olivier Norek, auteur de Code 93 et de Territoires

« Une des grandes du polar français ! »
Gérard Collard, librairie La Griffe noire, Saint-Maur

L’auteur : Née à Paris en 1976, Claire Favan travaille dans la finance et écrit sur son temps libre. Son diptyque culte, Le Tueur intime etLe Tueur de l’ombre, a été récompensé par de nombreux prix. Après Apnée noire et Miettes de sang, elle nous revient avec un thriller d’une noirceur absolue.
Extrait : 
La peur a toujours des effets curieux sur lui. Il redevient ce jeune garçon effacé et vide qui doit absolument combler ses manques grâce à l’attention d’une personne du sexe opposé. Et c’est là qu’il est contraint de jouer les équilibristes entre trouver une fille gentille qui rassasie son besoin à court terme et éviter de croiser le chemin d’une Lana bis qui éveille sa part sombre et qu’il devra tuer à un moment ou à un autre.
D’ordinaire, le stress et le manque de présence féminine le conduisent immanquablement à un passage à l’acte. Or, il ne peut pas prendre de risque en ce moment, parce qu’il n’a plus de planque pour cacher ses trophées, plus de corps à observer pour apaiser ses pulsions, plus de zone tampon pour décharger la pression.

Lire ICI le début

Collectif Isabelle

Résumé et avis d’Isabelle :

Adam Gibson, policier chargé de l’enquête sur un charnier où toutes les victimes sont des femmes, tente de remonter jusqu’au tueur jusqu’au jour où il se jette dans ses bras. Commence alors entre eux un affrontement psychologique violent.

Donc, voici mes 3 dernières lectures…

Le premier :  Le Claire FAVAN fût absolument génial, flic attachant, histoire prenante et très bien écrite, impossible de la lâcher… jusqu’à la page 231, là ou l’indicible commence, tous mes schémas « polardeux » ont été bousculé, noirceur, dégoût,horreur profonde, dénouement en partie tragique, le héros à terre… j’avoue que je n’en suis pas sortie indemne, j’y pense encore et je suis incapable de dire si j’ai adoré ou détesté, toujours est il que je l’ai prêté depuis, conseillé même, mais en expliquant qu’il puisse choquer même les plus aguerris des lecteurs de polar. Je suis ensuite retourné (comme tous les jours d’ailleurs) dans ma librairie et demandé à ma libraire préférée de me trouver, en grande vitesse, un polar « compensatoire » pour contrebalancer mon malaise…

FR
Et je suis repartie avec « Le Français de Roseville » d’Ahmed TIAB, un petit bijou de « calmitude » simple, efficace, offrant le voyage dans les années 60 en Algérie.

$résilienceMa dernière lecture fût aussi perturbante que ma première, mais heureusement pas pour les mêmes raisons ou la mienne risquait de vaciller largement, non,  » devrait devenir le livre de chevet de l’humanité, sous la forme d’un roman il nous ouvre la conscience… je pourrais en parler des heures mais personne ne le fera jamais mieux que l’auteur !!! LISEZ-LE

Notre nouvelle chroniqueuse : Isabelle Marty
IsaMJe suis tombée dedans dès mon CP ! ma mère alimentait bien volontiers ma boulimie de Bibliothèque rose ou verte avec des « Clan des sept », « Club des cinq », « Alice » ou autre « fantomette »… tiens ? du polar jeunesse déjà…mes études auraient dû me conduire logiquement à la médecine légale mais ma préférence allait encore et toujours au roman noir plutôt qu’à la bio et aux maths, donc Patricia Cornwell a largement compensé mon amour pour l’ana-path…40 ans après, ben c’est toujours pareil… intoxiquée, alpaguée, enchaînée, définitivement assujettie au polar et heureuse de l’être quand je découvre chaque jour au détour de ma librairie de quartier, les auteurs que je suis, précède même, qui m’emmènent dans des univers qui me paraissent si lointains de ma réalité…
Publicités

77 réflexions sur “Serre-moi fort de Claire Favan : Les petits conseils d’Isabelle.

  1. Heureuse de voir l’arrivée d’une nouvelle chroniqueuse 🙂 le livre de Claire Favan est mon prochain achat, les 2 autres seront des découvertes 🙂 merci d’alourdir ma PAL 😉

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s