Les Petites filles de Julie Ewa : le petit avis de Kris

CM16
pfLe livre : Les Petites filles de Julie Ewa. Paru le 30 décembre 2015 chez Albin Michel dans la collection Spécial Suspense. 21, 50 euro ;  (406 p.) ; 23 x 15 cm.

4ème de couv
Bénévole dans une association qui s’occupe d’enfants, Lina est partie poursuivre ses études à Mou di en Chine. Thomas, lui, enquête pour une ONG sur les disparitions d’enfants (principalement des petites filles) qui sévissent depuis des décennies dans cette région reculée. La jeune femme accepte de lui servir d’espionne sur place où elle découvre vite les ravages de la politique de l’enfant unique. Mais ses questions vont semer le trouble dans le village. Quand un mystérieux assassin se met à éliminer un à un tous ceux qui semblaient savoir quelque chose, elle comprend que le piège est en train de se refermer sur elle…

Réseaux d’adoption clandestins, mafias chinoises, trafics d’organes, prostitution… oscillant entre passé et présent, un thriller dépaysant, remarquablement documenté, qui nous conduit au cœur d’une Chine cynique et corrompue où la vie d’une petite fille ne vaut que par ce qu’elle peut rapporter.

 pf&L’auteur : Née le 16 juin 1991 à Altkirch, Julie  est originaire d’un petit village en Alsace. Après son baccalauréat, elle passe cinq années à étudier la philosophie, à la faculté de Strasbourg. Si elle écrit depuis son enfance, le roman Les petites filles voit le jour en trois ans avant d’être publié chez Albin Michel . Aujourd’hui, Julie suit une formation d’éducatrice spécialisée.
 Extrait 
« Depuis des millénaires, les Chinois pensent que les hommes ont plus de valeur que les femmes. Surtout, un fils perpétue la lignée, il restera auprès de ses parents et prendra en charge leurs vieux jours. A l’inverse, les filles mariées s’en vont vivre avec leur belle-famille. Un proverbe dit : « Elever une fille, c’est arroser le champ du voisin. »

Collectif Kris

 

Le petit avis de Kris

Dans le village de Mou di en Chine, Lina, une étudiante française, enquête discrètement pour le compte d’une organisation humanitaire sur la disparition d’une jeune fille prénommée Sun.

Les Petites filles – Julie Ewa
Après la Mongolie …. La Chine ou les paradoxes de ce pays !
Un grand écart entre un pays aux cultures avancées dans nombreux domaines et cette politique de l’enfant unique. Cette culture de l’enfant unique qui ouvre les portes à tous les trafics d’enfants !! Mais encore faut-il pouvoir mettre les mots, et les bons, sur ces contradictions, cette violence, cette ignorance du statut de la femme qui, malheureusement, en ces temps agités, est de plus en plus d’actualité …
De plus, la construction astucieuse du récit qui fait évoluer à un rythme successif les périodes de la vie des personnages espacées de 20 ans est vraiment judicieuse !
Un récit très dur qui m’a captivé du début à la fin.

Un roman sur les désastres de la politique de l’enfant unique en Chine.

Publicités

47 réflexions sur “Les Petites filles de Julie Ewa : le petit avis de Kris

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s