Hilarion : L’énigme des fontaines mortes de Christophe Estrada

Mes petites lectures
9782330002121,0-1287773

Le livre : Hilarion : L’énigme des fontaines mortes de Christophe  Estrada. Paru le 8 février 2012 chez Actes sud.24,40 ;. (437 p.) ; 24 x 15 cm

 

9782330019693,0-1640712

Réédité en poche chez Babel, dans la collection Babel noir,le 5 juin 2013. 9€80 ; (521 p.) ; 18 x 11 cm

 

Quatrième de couverture

Hilarion

Automne 1776, Aix-en-Provence s’anime. Le roi, en signe d’apaisement, vient de rétablir les parlements du royaume, et les messieurs qui y siègent rentrent de villégiature. Le chevalier-Hilarion, envoyé en mission par le jeune Louis XVI pour asseoir son autorité dans la province, retrouve avec plaisir la marquise d’Espinouse, sa vieille tante.

Mais, très vite, le temps n’est plus aux réjouissances ni aux plaisirs mondains. De la scène de théâtre où triomphe la Vitali, le drame se déplace dans les rues les plus sordides de la cité : le corps de l’amant de la séduisante comédienne, fils d’un parlementaire influent, est découvert clans une impasse. Crime crapuleux ? Vengeance ? Et si la réponse se trouvait à Toulon, d’où arrive le bruit des frasques des fils de bonne famille qui servent le roi dans les garde-marines ?

Tandis que la noblesse d’Aix enterre ses morts, Hilarion est sollicité pour débusquer l’auteur de mises en scène aussi macabres que scandaleuses. Dans l’ombre du vieux palais comtal, le chevalier, investigateur cruel et précieux, découvrira la corruption des coeurs et devra faire face à ses propres démons.

00006434_normalL’auteur : Né à Paris et après une enfance à Grasse, Christophe Estrada entame des études de lettres à Paris (Sorbonne-Nouvelle). Il se consacre à la poésie (quelques publications en revues) et séjourne plusieurs années au Caire, où il enseigne. Il vit actuellement à Reims.

 Citation : 

« Un homme du peuple ne pèse rien. Il est à peine une ombre, une espèce que M. de Buffon aurait pu situer entre l’être humain et l’animal. »

Lecture d’avant

Résumé et  petit avis

Automne 1776, Aix s’anime : les hommes du Parlement font leur rentrée après avoir passé les mois d’été dans leur villégiature. De Toulon, arrive une rumeur. Les salons, de nouveau, ouvrent leurs portes à une jeunesse que l’on dit plus dissipée, plus insolente, plus violente que jamais. Ce n’est pas le vicomte Hercule de Rognac, qui affiche ouvertement son arrogante supériorité, qui démentira la rumeur. Mais les apparences sont trompeuses. Dans l’ombre du vieux palais comtal, le drame se noue. Le chevalier Hilarion, dont la réputation d’investigateur n’est plus à faire, est chargé officieusement de l’enquête. Il doit affronter un monstre qui le défie en signant ses crimes : les corps sont tous abandonnés dans les lieux les plus répugnants.

Néanmoins, le jeune chevalier Hilarion peut-il compter sur le lieutenant criminel Lebrest, si soucieux de défendre ses prérogatives face à une noblesse qui n’a que mépris pour lui ? La vérité, au demeurant, intéresse-t-elle ce bourgeois à qui ces messieurs du parlement ferment leurs portes ? Après tout, l’assassin ne paraît s’en prendre qu’à ces « aristos », auxquels Pierre, nouveau domestique du chevalier, semble vouer une haine farouche. Un valet rebelle qu’il faudra mettre au pas !

Fort de sa réputation d’investigateur et de duelliste, Hilarion, tout à la fois cruel et précieux, est un personnage bien déconcertant.

Christophe Estradanous propose un excellent roman historique. Avec son intrigue d’une parfaite maitrise, son écriture soignée, l’auteur entraine le lecteur, quelques année avant la révolution, dans une France qui souhaite s’émanciper du pouvoir royale.

Si comme moi vous aimez apprendre des choses par vos lectures, vous allez aimer l’érudition de l’auteur. Vous allez aussi apprendre énormément de chose sur l’escrime et les bretteurs.

Voilà donc un roman d’excellente qualité couplé d’une belle révélation.

 

 

 

Publicités

53 réflexions sur “Hilarion : L’énigme des fontaines mortes de Christophe Estrada

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s