Le Dragon du Muveran de Marc Voltenauer

CM16

Pour cette nouvelle chronique de lecteur nous accueillons une nouvelle recrue en la personne de Marie Noëlle Ramon.

Marc VoLe livre : Le Dragon du Muveran de Marc Voltenauer. Paru le 20 novembre 2015 au Plaisir de Lire dans la collection Frisson. 17euro ; ; (668 p.) ; 19 x 13 cm.

4e de Couv :

Le village de Gryon, dans les Alpes vaudoises, est en émoi : dans le temple gît un cadavre, nu, allongé sur la table sainte, les bras écartés à l’image du Christ crucifié, les orbites vides et ensanglantées. À l’extrémité du couteau qui lui a transpercé le coeur, un message : « Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes les ténèbres ! »

L’inspecteur Andreas Auer est rapidement convaincu que ce meurtre est le premier acte d’une mise en scène macabre et symbolique. Peu à peu, les secrets que certains villageois auraient préféré garder enfouis refont surface et viennent semer le trouble dans ce lieu d’habitude si paisible.

Ce premier épisode des enquêtes d’Andreas Auer le met aux prises avec un tueur redoutable, dans une véritable course contre la montre haletante et riche en rebondissements.

 

Marc-voltenauerL’auteur :

Marc Voltenauer est né en 1973 à Genève, et a vécu à Versoix, au bord du Léman, les vingt premières années de sa vie. Enfant, il est partagé entre sa passion pour le foot et son attrait pour une carrière de pasteur, peut-être pour suivre les traces de son grand-père, évêque au sein de l’église luthérienne de Suède. Après des études de Théologie à l’Université de Genève, Marc Voltenauer s’engage comme Secrétaire général des Unions Chrétiennes de Genève et opte ensuite pour un poste dans les ressources humaines au sein d’une banque. C’est suite à un voyage autour du monde qu’il décide de se mettre à l’écriture, et trouve à son retour son inspiration dans le pittoresque village montagnard de Gryon. Grand amateur de films et de romans policiers, il se dirige tout naturellement vers le polar.

Son deuxième roman, qui reprend le personnage de l’inspecteur Andreas Auer, est en cours de rédaction…

Extrait :
Andréas avait encore avancé de quelques pas. Sur la table de communion, un cadavre était allongé, nu. Les bras étendus étaient perpendiculaires au corps. Les jambes, attachées ensemble à l’aide d’une corde. C’était l’image du Christ crucifié. Un homme. La cinquantaine probablement. Un énorme couteau était planté dans son coeur. Autour de la plaie, du sang séché formait comme un réseau de ruisseaux du haut de la poitrine jusqu’à son sexe. Ses yeux avaient été enlevés. Les orbites ressemblaient à deux trous noirs. A l’extrémité du couteau, une cordelette avec un morceau de papier. Andréas le détacha, après avoir pris soin de mettre des gants en plastique. Il y lut les mots suivants : « SI DONC LA LUMIERE QUI EST EN TOI EST TENEBRES, COMBIEN SERONT GRANDES LES TENEBRES!. »
Marie No_n

« je suis née en 1959, bac philo, école de journalisme et formation à l’ACP (agence centrale de presse) qui n’existe plus….puis 30 ans au sein d’une société de crédit comme directrice » (…) « à la fermeture de mon agence j’ai préféré le côté artiste et du coup j’ai bifurqué sur la mosaïque avec un brevet en poche. Finalement je suis revenue à ma première passion, la littérature avec un penchant pour le polar. » Je lis 4 à 5 livres par semaine. je lis aussi en plus des manuscrits pour les Nouveaux Auteurs que je note. (…) J’aime bien aussi aller sur des salon polar du coté de chez moi Cognac, Fouras, Mont de Marsan et m^me en Suisse à Morges.

L’avis de Marie Noëlle : 

9 septembre 2012, Erica pasteure de Gryon, village paisible des Alpes Vaudoises, s’apprête à célébrer le culte. Lorsqu’elle découvre un cadavre déposé là ! Nu, allongé sur la table sainte les bras écartés à l’image du Christ crucifié, un couteau planté dans le coeur et un message de l’homme qui n’était pas un meurtrier….. L’inspecteur Andréas AUER et son équipe observent la scène tel un tableau. Crime satanique ? La bible, la lumière, les ténèbres sont au coeur de l’enquête qui va s’avérer des plus complexe. POURQUOI J’AI ADORÉ : Déjà ce livre est lourd (620 grammes), les pages sont douces au toucher (bravo à l’éditeur). Les chapitres sont comme je les aime, à savoir, courts, simples, efficaces. Les personnages (Andréas, Michael, Karine …….)attachants, justes et à leur place. Je suis entrée dans l’histoire page 23 et impossible de lâcher ce livre…..c’est un signe et ça , j’adore ! Ha oui j’ai aussi adoré retrouver des expressions typiquement suisse genre : RIPOLINER….et j’en passe…du pur bonheur. Bref vous l’avez compris, c’est un livre à lire ABSOLUMENT…Marc Voltenauer est un futur maître du polar suisse et vous en entendrez forcément parler dans les mois à venir….ALEA JACTA EST……

Pour lire le début c’est ICI

Publicités

46 réflexions sur “Le Dragon du Muveran de Marc Voltenauer

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s