Un coin de paradis de Isabelle Micaleff

IM  le livre : Un coin de paradis  de Isabelle Micaleff. Paru le 11 décembre 2015 chez Sixto éditions dans la collection le Cercle.  16€ ;  (197 p.) ; 21 x 14 cm

4e de couv :

Un coin de paradis

Quoi de mieux pour apaiser un coeur brisé que des vacances en bord de mer ? C’est animé de cet espoir que Paul Tribot quitte Paris, en ce mois d’avril 1990. Il a dans les poches les clefs d’un coin de paradis, une petite maison tranquille et isolée, sur la côte bretonne.

Grisé par l’audace de ce voyage improvisé, il accueille à bord de sa voiture une jeune femme dont il croise la route. Un moment d’égarement qu’il va amèrement regretter. Elle aussi a besoin de se mettre au vert, et la destination de Paul lui apparaît comme une planque idéale. Tribot, qui n’a pas l’étoffe d’un héros, se retrouve pris au piège. La route des vacances ne mène pas toujours au paradis.

C’était clair maintenant : ils allaient mourir, tous les deux. Commença pour Paul Tribot un remue-méninges effréné. Il devait trouver une issue pour échapper à la mort.

IM&&&L’auteur :

Isabelle Micaleff a créé en 2011 les éditions En cours dédiées aux livres d’artistes. Par ailleurs, elle a depuis ouvert un café culturel collectif, Le Lieu commun à Jugon-les-Lacs, qu’elle anime tout en poursuivant son travail d’écriture.

Extrait : 
 » La mer brumait dans le soleil et l’on ne pouvait distinguer la ligne séparant la terre des eaux happée par cette atmosphère sauvage, Nathalie sentait qu’elle aurait pu rester ici un bout d’éternité. »

Résumé et petit avis :

Après une rupture difficile, Paul Tribot décide de quitter Paris pour aller se ressourcer en Bretagne, dans une maison en bord de mer. Pendant son trajet, il croise la route d’une jeune femme qui éprouve les mêmes besoins de changer d’air. Paul l’invite à l’accompagner en Bretagne mais il regrette amèrement sa proposition.

Nous allons suivre ici un quatuor de personnages qui n’ont rien à voir les uns avec les autres. Enfin presque.

Il y a Paul Tribot, bien entendu, un soir de blues, a eu le malheur de s’arrêter prendre une auto-stoppeuse. Il y a cette auto-stoppeuse, Nathalie Nelson par qui tous les malheur de Paul arrivent . Nathalie, qui en route, braque une station service et contraint Paul a la suivre dans sa fuite. Il y a  l’ami d’enfance de Nathalie, que Paul va être contraint de récupérer. Et puis il y aura cette jeune fille, Marie Fressier, qui cherche une voiture pour la mener de Rennes à Lorient.

Et il y a aussi la Bretagne, véritable personnage central de ce roman. Ce bout du monde qui aurait du être un coin de paradis. Cette maison isolée, entre l’océan et l’étang qui la borde, cet ancien corps de ferme rénové avec goût si chaleureux et agréable pour oublier ses soucis, se ressourcer ou encore se planquer.

La Bretagne comme décor pour suivre cette confrontation. Où les personnalités des uns et des autres vont se révéler. La cohabitation forcée va même les exacerber. La promiscuité n’arrangeant rien à l’affaire !

A un récit, qui, une fois commencé, vous est impossible de lâcher jusqu’à sa conclusion. Car
Isabelle Micareff aime les mots et ça se sent. Son écriture est subtile, délicate. Elle tranche franchement avec la noirceur du récit.

Avec Un coin de paradis, elle signe un premier roman entre road trip et huis clos angoissant.

Une très belle découverte.

IM&

Publicités

28 réflexions sur “Un coin de paradis de Isabelle Micaleff

    • Merci chère Isabelle, je suis touchée par votre petit mot.
      J’ai déjà été voir vos créations et la façon dont vous mariez mots et matière.
      Je suis curieuse de part mon job.
      Sur ce blog, nous parlons de littératures populaires de l’imaginaire. C’est vrai que certains de vos livres laissent rêveurs simplement par leur apparence. 🙂

      J'aime

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s