A toute Berzingue de Kenneth Cook

Atout Le livre : A toute Berzingue de Kenneth Cook. Traduit de l’anglais (Australie) par Mireille Vignol. Préface de Douglas Kennedy. Paru le 3 février 2016 chez Autrement Editions.  1850  ; (229 p.) ; 21 x 14 cm
4e de Couv :

« Piste d’Obiri. Danger. D’ici à Obiri, la chaleur, les sables mouvants et autres dangers rendent la traversée extrêmement périlleuse. En cas de panne, n’abandonnez jamais votre voiture. »

Katie et Shaw se connaissent depuis vingt-quatre heures à peine. Pourtant, entre eux, c’est déjà « à la vie, à la mort », au sens propre du terme. Coincés dans une petite Honda lancée à toute berzingue sur la piste d’Obiri – six cents kilomètres de fournaise et de poussière au coeur de l’outback australien -, ils sont poursuivis par une monstrueuse créature prête à tout pour les éliminer. Doivent-ils rebrousser chemin et affronter leur assaillant ? Ou continuer leur course folle sur cette piste qui semble mener droit en enfer ?

« Un roman d’action pur et dur qui tient en haleine du début à la fin. » Douglas Kennedy

A touteL’auteur : Kenneth Cook (1929-1987) accède à l’âge de 32 ans au statut d’auteur culte grâce à la publication de son chef-d’oeuvre, Cinq matins de trop. À toute berzingue, inédit en France à ce jour, est son onzième livre publié aux Éditions Autrement.
Extrait :
« Le désert se décline en mondes différents. Rocaille. Sable. Pierre. Puis les étranges lignes de brousailles à l’emplacement des anciens soaks. La seule constante, c’est l’isolement extrême. L’isolement et l’immuable soleil assassin. »
 

Petite surprise  de Jean Luc: le dernier Kenneth Cook :

Piste d’Obiri, danger, d’ici à Obiri, la chaleur, les sables mouvants et autres dangers rendent la traversée extrêmement périlleuse, en cas de panne, n’abandonnez jamais votre voiture.

Résumé et l’avis  de Jean Luc:

Shaw, paysagiste, traverse en voiture le désert australien lorsque surgit Katie, jeune fille affolée qui vient d’échapper à une effrayante créature, mi-bête mi-homme. Sans eau et sans armes, dans une voiture inadaptée à la piste, poursuivis par l’agresseur de Katie qui a volé son 4×4, ils ont le choix entre fuir dans le désert brûlant et risquer la panne, ou retourner affronter l’assaillant.

 A toute Berzingue

A toute berzingue est une véritable opale propre à l’univers de Kenneth Cook !

Sommairement, il s’agit d’une course poursuite dans l’outback australien entre deux jeunes citadins et un détraqué.

Ce roman est très différent de ce que fait habituellement cet auteur, il y a très peu d’humour et la psychologie des différents protagonistes est quasiment inexistante.

En revanche, ce roman porte très bien son titre « à toute berzingue » , il n’y a aucun répit dans cet histoire et pour preuve, il n’y a aucun chapitre.

Cette histoire se lit d’une traite et dès le début affiche la couleur avec cette fameuse indication sur la pancarte  » piste d’obiri. Danger. … »

Très vite, le lecteur se trouve transporter dans une course poursuite démente à travers l’outback australien sur une piste défoncée. Ce livre, pour ceux qui connaissent le fameux film de Steven Spielberg, fonctionne de la même manière, cette fois-ci, ce sont, non pas un, mais deux citadins inexpérimentés confrontés à un monstre sanguinaire. On y retrouve beaucoup de points communs, tout d’abord, une tension extrême, puis la course poursuite et la destruction d’un hôtel désertique. Mais grosse différence, cela se passe en Australie et surtout l’un des personnages principaux de cette pépite, est bien entendu le fameux outback avec tous ses pièges !

 Un excellent roman, qui bizarrement n’a été traduit que récemment, et à noter aussi une très belle préface de Douglas Kennedy.

En conclusion, un livre à ne pas rater pour tous ceux qui aiment l’Australie et Kenneth Cook.

Lire IcI le début de A toute berzingue

Publicités

11 réflexions sur “A toute Berzingue de Kenneth Cook

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s