L’article de la mort de Patrick MacNee

 Mes petites lectures
8eartchapeaumelon1Le livre :  L’article de la mort de Patrick MacNee et Peter Leslie . Traduit par Martin Winckler. Paru en 1995 chez Huitième Art dans la collection Huitième Art Fiction : Chapeau Melon et botte de cuir ; 1) ; 180 pages

4e couv :

Quelqu’un a modifié le texte des discours officiels publiés dans les éditions européennes des journaux britanniques : les gouvernements sont ainsi amenés à rappeler leurs ambassadeurs et des manifestations anti-anglaises éclatent un peu partout à l’étranger.
John Steed et Emma Peel sont chargés d’enquêter incognito dans les salles de rédaction du « Courier », à Fleet Street. Leur mission : mettre au jour et démanteler la « Confrérie », une bande de néo-fascistes qui ne reculent devant rien, pas même l’assassinat, pour renverser le gouvernement de Sa Gracieuse Majesté et prendre le pouvoir.

Les co auteurs :

patrick macneePatrick Macnee, né le 6 février 1922 à Paddington, Londres (Angleterre), et mort le 25 juin 2015 à Rancho Mirage(Californie, États-Unis), est un acteur britanno-américain.

Principalement connu pour son rôle de John Steed dans la série télévisée britannique Chapeau melon et bottes de cuir(The Avengers), qui lui a apporté la notoriété, il est aussi apparu dans d’autres séries à succès comme Columbo, Magnum,Battlestar Galactica, Pour l’amour du risque ou Frasier.

Il apparaît également au cinéma dans le film d’horreur Hurlements, de Joe Dante, dans Dangereusement vôtre au côté de Roger Moore ou dans le faux-documentaire culte Spinal Tap.

Peter Leslie, né en 1922 comme Patrick Macnee, a écrit d’autres romans adaptés des séries Des agents très spéciaux et Les envahisseurs entre autres. Il fut journaliste et écrivit pour le journal anglais de musique The Melody Maker dans les années 50, essentiellement sur le jazz. Dans les années 60, il déménagea en France pour commencer une carrière de romancier et il co-écrivit  alors deux adaptations d’ Avengers .

Lecture d’avant

Résumé et avis

Je vous ai déjà parler de ma fascination pour la série Chapeau melon et bottes de cuir ?  Non ! Jamais ! Mais comment est ce possible ? C’est pour moi une série culte. La série…

Je me souvient petite fille, avec mes cousins et mes cousine, nos parents jouant aux carte ou aux jeux de société , nous pouvions regarder la télévision tard le soir.

Et le samedi soir au alentour de Minuit passait une série qui nous tenait éveillés et qui parfois même nous effrayé. Et vous savez que lorsqu’on est enfant, on aime se faire peur. Et Chapeau melon et bottes de cuir, s’était notre rendez vous avec nos phobies les plus intimes.

Alors quand dans les années 90, une vingtaine d’année plus tard,  est paru en France les histoire de Chapeau Melon et bottes de cuir , je me suis précipitée dessus. Histoire de retrouver une partie de mon enfance. Et grand bien m’en a pris, car en effet, ce roman reprend toute la mythologie qui a fait les beaux jours de la série.

Je ne sais pas si c’est parce que c’est John Steed, pardon, Patrick Macnee qui est au commande, mais vraiment, l’atmosphère si particulière des Avengers est ici parfaitement assurée. Il y a aussi, ce petit coté suranné qui fait le charme de la série.

CMBC01On y retrouve bien sur Emma Peel, sans qui le duo d’enquêteur perdrait tout son charme. Qu’elle petite fille n’a jamais voulu être une super héroïne. Quoi de mieux que de devenir Emma Peel ? D’être Emma Peel. Surtout quand Steed à besoin de vous.

Qui mieux que nos deux héros pour se glisser dans la peau de simples journalistes pour résoudre cette affaire qui met à mal l’honneur du Royaune-Unis et de sa gracieuse majesté.

Alors qu’Emma est affecté à la rubrique Mode du journal, Steed lui doit s’occuper de la rubrique « people ». Cette immersion dans la rédaction d’un canard londonien est jubilatoire tant les situations sont propices aux quiproquos.

Mais attention nos enquêteur restent de vrai espion de sa majesté. Et du coup, comme dans la série, ce titre alterne scènes d’actions et scènes burlesques où l’humour « so » British affleure à chaque page.

cmbc&Bref, vous l’aurez compris j’ai passé un sacré moment de lecture en même temps que dans ma tête se déroulait un véritable épisode de ma série culte.  Que du bonheur, un vrai double effet kiss cool.

Publicités

5 réflexions sur “L’article de la mort de Patrick MacNee

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s