Le premier salon du livre de Nemours, une réussite

Nemours$

Il y a quelques mois, 9 sans doute, je faisais la connaissance d’une collègue bibliothécaire. Celle-ci travaille actuellement à Nemours une ville de 13000 habitants dans le fin fonds de l’île de France en dessous de la forêt de Fontainebleau.

nemours$$Je cherchais des bibliothécaires qui comme moi étaient passionnées par la littérature de genre, le polar notamment. Et en posant la question sur un groupe de bibliothécaire, Florence Couvreur Neu est venue à moi. Nous avons papoté pendant un bon bout de temps et là, Florence m’annonce qu’elle met sur pied un salon du polar avec sa bibliothèque.

Vous pensez bien que cela m’a tout de suite intéressée. je connais les contraintes qui sont les nôtres pour monter un tel projet. je connais l’énergie qu’il faut pour convaincre sa hiérarchie et son administration. Et bien tout cela n’a pas effrayé Florence. Notre directrice de la bibliothèque municipale de Nemours a mis tout en oeuvre pour que ce salon ait lieu. Et avec la passion qu’on lui connait elle n’a pas compter ses heures. Travaillant le soir et le week end pour que son projet devienne réalité.

nemours$$$Dans son entreprise, elle a été aidée par un auteur de polar du coin, le local de l’étape comme on dit dans le jargon du cyclisme. Un auteur que perso je suis depuis ses tous débuts, il y a quelque chose comme bientôt 6 ans quand j’ai lu en février 2010 les premiers chapitres de son futur premier roman pour les Nouveaux Auteurs. Tout de suite séduite par ce qui allait devenir la première aventure du capitaine Daniel Magne et la jeune APJ Lisa Heslin , De sinistre mémoire.

Forte de ce soutient de poids, notre bibliothécaire a mis toute son énergie pour convaincre. Et les auteurs ont répondus présents. Ils sont venus en nombre et à leur frais. Ils sont comme cela les polardeux.

C’est comme cela qu’ait né le premier salon du livre de Nemours. Un salon spécial polar pour mon plus grand bonheur. Et il a eu lieu le week end dernier. Les 16 et 17 janvier 2016. L’année commence bien.

Et pour un coup d’essai, ce fût un coup de maître !

Et j’ai bien fait de prendre mes trains pour Nemours. D’ailleurs le salon à commencer là, dans le trancilien puisque qu’avec Richard, alias le concierge masqué, nous avons voyagé ensemble. Nous avons parlé polar, sa rencontre avec Mons Kalentoft, l’auteur suédois qui vient de faire paraître une nouvelle série. Richard m’a offert son dernier livre Zack, dédicacé il va de soit.

Après notre périple nous avons été accueillis à la gare de Nemours Saint Pierre par notre hôtesse en personne. Florence et Valérie nous ont pris en charge et embarqué dans un mini bus vers le lieu de salon. J’ai eu la chance de voyager avec Muriel Houri, Lou Vernet ou encore Michaël Morey.

Pour sa première édition et sa première journée, le salon du livre et du polar de Nemours promettait  d’être très fréquenté ce samedi. Mais comme à mon habitude je suis arrivée en avance avant la bousculade. Vous le savez j’aime ces moments privilégiés, seule juste avec les auteurs, propices à la confidence.

nemours5C’est le moments d’aller saluer quelques copains, je suis aussi aller à Nemours pour leur faire un petit coucou. Cicéron, David, Martine, Fabrice, Samuel et aussi Jacques, Claire, Armelle, Olivier….

Après quelques petit mots, il est temps de rencontrer quelques nouveaux auteurs. Et Eric Dupuis est là devant moi, il m’a présenté il y a quelques temps, par le biais des réseaux sociaux, ses polars Les uniformes bleus. Aujourd’hui c’est l’occasion de passer de virtuel au réel.

Après 29 ans de carrière, Éric Dupuis est aujourd’hui major-instructeur des forces de l’ordre. Grâce à ses prestations en tant qu’acteur et conseiller technique pour le cinéma et les séries télévisées, il a eu l’opportunité de devenir auteur en proposant ses récits. Après «Un bon Flicard» et «Flics et frères d’armes», «Tueurs de flics» forme la trilogie policière « Les Uniformes Bleus», où l’imaginaire flirte souvent avec la dure réalité du terrain.

Nemour)Puis je suis ensuite passée sur la stand de la Bourdonnaye. J’y ai trouvé Thierry Berlanda. Thierry Berlanda est écrivain, philosophe, auteur-compositeur et conférencier. Ses romans explorent des genres très différents.

J’ai lu 2 romans de cet auteur. Un roman noir qui emprunte au code du western  Tempête sur Nogales. Et un thriller premier opus d’une trilogie L’Insigne du boiteux. Une lecture oppressante qui avait de quoi me déstabiliser même si à mes yeux, le style et l’écriture de l’auteur gagneraient en force s’ils étaient épurés.

Et puis j’ai discuté avec Michaël Morey, il vient de faire paraître son premier roman dans lequel il a mis beaucoup de lui même. Il l’a écrit sous pseudo, Germain Paris.

Michaël est un grand lecteur d’Arthur C. Clark, James Herbert, Ron Hubbard et Carl Sagan. Il s’interroge très jeune sur l’humanité et ses travers. Il y est à présent on ne peut plus confronté dans son quotidien de policier.

Pour lui, le rôle de l’écrivain est d’interroger le passé pour préparer l’avenir. Il considère qu’il n’y a pas de conscience sans passé, ce terreau sur lequel se construit l’homme. Il part également du principe que de petites causes engendrent de grandes conséquences. C’est ce qu’on appelle l’effet papillon.

Il va falloir que je découvre son univers avec L’Ombre de Raphaël.

nemours&&&&&&&&&&&&&&&&Enfin il y a eu la rencontre avec Fabrice Liegeois. Je dis la rencontre car pour moi ce fut une des plus intense rencontre humaine que j’ai faite.

Mais je laisse Fabrice en parler, il le fais mieux que moi :  » Dame Geneviève… Tout a commencé par ce premier échange d’un regard plein de joie… Puis, la bise, normal, c’est la nouvelle année… Nous sourions. Nous rions. Nous discutons… Bref, nous nous connaissions déjà depuis si longtemps… L’oeil du passionné ne trompe pas… Nous sommes rejoints par Richard Contin et ensuite par Guillaume Tdv… Tout part dans tous les sens… Je suis trop content de les rencontrer pour de vrai de vrai… Ces NEMOURS 7personnes charmantes que je lis depuis des mois. Leurs critiques. Leurs coups de cœur. Leur amour pour les personnes de cette caste… C’est juste incroyable. C’est juste magique de les entendre parler ainsi de ABY et donc, de son petit-fils…

J’ai trop hâte de lire ton premier roman Fabrice tu en parles avec une telle fougue, une telle sincérité…Tu m’as profondément touchée tu sais.

Enfin il a été temps de rompre le charme et d’aller prendre un verre de l’amitié avec les auteurs et les organisateurs.

De boire un verre avec un éditeur qui avec sa petite maison d’édition me surprend à chaque nouvelle parution tellement la qualité est là. Merci monsieur Jean Charles Lajouanie.

Et puis avec les potes lecteurs et blogueurs présents nous sommes allés déjeuner. l’occasion d’apprendre à ce connaître un peu mieux

nemours&&&&&&&&&&

A la sortie du salon ce midi en attendant, les copains, je me suis glissée subrepticement au beau milieu d’un séance photo.

On a le droit de délirer un peu tout de même ! Et avec Olivier Norek, c’est de mise, non ?

Christelle, Guillaume et Sam ne m’en ont même pas voulu.

1909886_1710446229198779_3934233705954169465_n
Après la pause dej. bien mérité et revigorante avec les potos dans une pataterie,

(Perso je connaissait pas cette chaine de fast food. L’occassion d’arroser cette première fois en offrant l’apéro à mes petits camarades. C’est pas si souvent que l’on trinque ensemble… Et puis Apéro Polar quoi !!! obligée !)

j’ai assisté à une conférence autours d’une « Histoire de la littérature policière » par Samuel Schwiegelhofer ancien collègue bibliothécaire à la BILIPO (Bibliothèque de littératures policières – Paris).

Samuel Schwiegelhofer est bibliothécaire, spécialiste des littératures policières, de science-fiction et de fantasy, collaborateur aux éditions Le Grimoire et à la revue Temps noir, la revue des littératures policières.

nemours)))Nous  avons abordé l’histoire du roman policier, d’Edgar Allan Poe à Fred Vargas, de la naissance de ce genre littéraire jusqu’à son extrême diversification dans ses évolutions les plus actuelles, en soulignant, par des incursions dans l’univers cinématographique, l’aspect transmédiatique de ces littératures, tout l’imaginaire produit par plus d’un siècle d’écriture.

Une conférence parsemée d’anecdotes et d’exemples illustrant le propos qui l’ont rendu vivant et très intéressant.

nemours$$$$Il était plus de 16h quand j’ai rejoint le salon. La foule était compacte. Le monde et les Nemourien(ne)s se sont déplacés en masse pour cette première édition. J’ai été contente pour notre organisatrice.

nemours))))Le temps pour moi de faire ou refaire quelques petits coucous à nos chers auteurs, le temps d’un derniers verres et de quelques dernières discussions avec notre groupe de lecteurs qui s’est étoffé durant le début d’après-midi, et il est déjà l’heure l’aller prendre son train du retour.

Alors avec Richard et Guillaume qui nous a gentiment déposés à la gare nous avons pris congés à regret de tous nos petits camarades, readers et auteurs.

J’en profite pour remercier Guillaume une nouvelle fois et pour vous envoyer vers son blog « Tribulation d’une vie » pour vous faire vivre son expérience de ce premeir salon de Nemours

Voilà vous savez tout. J’espère que je vous ais donné envie. Et que l’an prochain nous serons encore plus nombreux.

Alors vive le salon du livre de Nemours !

nemours&&&&&&&&&&&&&&&&&

Armelle Carbonnel, Fabrice Pichon et au fond Christelle en grande conversation avec Sandra Martineau.

Nemours 1

Lou Vernet et Martine Nougué

nemours&&

Le team Flamant Noir avec Muriel Houri, Didier Fossey et Samuel Sutra.

nemours))

L’arrivée des officiels.

Publicités

33 réflexions sur “Le premier salon du livre de Nemours, une réussite

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s