Prendre Gloria Marie Neuser.

marie-neuser-prendre-gloria

Le livre : Prendre femme ,Volume 2 : Prendre Gloria  de Marie Neuser.Paru le 14 janvier 2016 chez Fleuve éditions collection Fleuve Noir. 19€90 ; (522 p.) ; 23 x 14 cm

Mot de l’éditeur :

 » Vous regardez entrer une amie dans une église un dimanche à onze heures trente. « 
 » Vous regardez entrer une amie dans une église un dimanche à 11 h 30.  »

Dans la commune italienne de P., on sauve les apparences. Et surtout le dimanche. Le 12 septembre 1993 a dérogé à la règle.
Ce jour-là, Gloria Prats quitte son amie Elena pour honorer un rendez-vous. Elle franchit le perron de l’église de la Miséricorde. Un rendez-vous furtif, pas plus de quelques minutes.
Le 12 septembre 1993, les minutes deviennent des heures. Gloria ne ressort pas.
Une fugue, à coup sûr. Ou un coup de ce petit Albanais trop discret pour être honnête. Tout, mais pas le principal suspect, protagoniste numéro 2 du rendez-vous : Damiano Solivo.

Comment on construit un monstre, comment le pouvoir oblitère la vérité dans une ville de province pétrie de règles ancestrales. Prendre Gloria est un roman noir et une puissante critique sociale, genèse du diptyque tiré d’un fait divers qui tourmenta l’Italie et l’Angleterre de 1993 à 2011.

marie_neuserL’auteur :
Marie Neuser, agrégée d’italien, enseigne, vit et écrit à Marseille, sa ville d’origine. Ses deux premiers romans, Je tue les enfants français dans les jardins et Un petit jouet mécanique ont reçu un très bel accueil critique.

 

 

Citations :
  • Il avait appris depuis le temps à mesurer ses gestes de façon à ce qu’aucune tension dans les cheveux n’incite la fille à se retourner ou à y porter une main
    instinctive. Il écarta les doigts pour entrouvrir les lames. Ça se trancha net, juste sur la nuque.
  • Pas de corps, pas de sang, pas d’ADN, pas de témoin fiable, pas d’aveux, et un tel bouillon de déclarations mensongères qu’il était impossible de distinguer le vrai du faux.

Résumé et avis

La genèse de l’affaire du « Haircut Killer » ou comment Damiano Solivo est devenu le sérial killer qui secoua l’Italie pendant dix-sept ans. Tout commence dans une ville de province italienne. Le dimanche 12 septembre 1993, Gloria retourne furtivement à l’église pour un rendez-vous de quelques minutes. Elle ne ressortira jamais. L’enquête débute, sans corps, au milieu du chagrin et des parjures.

L’auteur avait en fait initialement écrit ces deux romans ( prendre Lily et prendre Gloria) en un seul opus. Mais les éditions Fleuve ont eu la judicieuse idée d’en faire un double drame. D’autant que ce second volet de l’enquête peut se suffire à lui même. Et même si vous n’avez pas lu le premier vous serez tout de suite dans le l’enquête sans que l’intrigue en pâtisse.

Prendre Gloria est encore plus puissant que prendre Lily.
Cette auteure est tout bonnement stupéfiante.
Et explore encore un nouveaux style, une nouvelle écriture….

Elle s’approprie l’histoire et y plaque un style, une écriture qui correspond parfaitement à cette histoire.

Elle nous entraîne entre présent et passé. Elle donne la parole à chaque protagoniste.

Elle nous balade. Elle déroule sa petite musique.

Et chaque nouvelle partition est parfaite.
Et c’est parfaitement maitrisé et juste impeccable. Implacable !

ob_abb5b0_marie-neuser-prendre-gloria-copier

 Mon petit avis de prendre Lily ICI

Publicités

24 réflexions sur “Prendre Gloria Marie Neuser.

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s