Casanova et la femme sans visage de Olivier Barde-Cabuçon

Mes petites lectures

Le livre: 9782330002787,0-12877719782330017774,0-1568710Une enquête du commissaire aux morts étranges : Casanova et la femme sans visage de Olivier Barde-Cabuçon. Paru le 1er février 2012 chez Actes Sud dans la collection Actes noirs. 22€90 ; (327 p.) ; 24 x 15 cm.
Réédité en poche le 13 mars 2013 en Babel. 9€70 ; (443 p.) ; 18 x 11 cm

Quatrième de couverture

En 1757, malgré son peu de goût pour la monarchie, le jeune Volnay a sauvé Louis XV de la mort, lors de l’attentat de Damiens. Pour le remercier, le monarque a créé pour lui la charge de commissaire aux morts étranges. Depuis, il a toute autorité sur les crimes inexpliqués. Aussi, lorsque le cadavre d’une femme sans visage est retrouvé dans Paris, le chevalier de Volnay se charge-t-il de l’enquête. Sur le corps, il découvre une mystérieuse lettre portant le sceau du roi. Quant à la présence de Casanova sur les lieux du crime, elle ne laisse pas de l’intriguer. A la demande du policier, la dépouille n’est pas emportée à la morgue du Châtelet mais confiée à son assistant, un moine aussi savant qu’hérétique. L’autopsie et les premiers éléments de l’enquête conduisent bientôt le chevalier de Volnay à Versailles, dans le cabinet du roi, dans les maisons aménagées par la marquise de Pompadour à l’intérieur du Parc-aux-Cerfs et dans le laboratoire de l’énigmatique comte de Saint-Germain. Surveillé de près par Sartine, le lieutenant criminel de Paris, qui voit d’un mauvais oeil ce policier iconoclaste, mais aidé par le libertin Casanova, le commissaire aux morts étranges pénètre un monde d’intrigues et de trames, de passions et de déportements, de croyances et de forfaits. Un monde occulte et secret. Un monde sur lequel les Lumières tardent à se lever.

44211257
L’auteur :  Olivier Barde-Cabuçon vit à Lyon. Féru de littérature, d’art et d’histoire, il est l’auteur des Adieux à l’Empire (France-Empire, 2006) et du Détective de Freud (De Borée, 2010). Casanova et la femme sans visage est la première enquête du commissaire aux morts étranges

 

Extrait :
-Quelle boisson étrange ce café, murmura Casanova, plus on en boit et moins on dort et moins on dort et plus on a besoin d’en boire…
-Comme vous gagnez votre vie la nuit, persifla Volnay, je comprends qu’il soit votre boisson préférée !
-Monsieur, répondit vertement l’autre, je ne suis pas une chouette et je vis aussi bien le jour que la nuit. Je suis par ailleurs connu dans toutes les cours européennes…
-Il faut dire, persifla Volnay, que le chevalier de Seingalt a conquis l’Europe à la pointe de son sexe! Savez-vous, Chiara, comment il surnomme celui-ci ? « L’agent principal de l’humanité! »
-Monsieur, s’écria Casanova en faisant jouer ses robustes épaules, vous vous oubliez !

Mes petites lectures

Résumé et petit avis :

1759. Une femme sans visage est retrouvée dans Paris. Volnay, le « commissaire aux morts étranges », se charge de l’enquête. Surveillé de près par Sartine, qui voit d’un mauvais œil ce policier hors normes, Volnay, secondé par un moine étrange et Casanova lui-même, remonte la piste d’un crime qui pourrait impliquer la Pompadour et jusqu’à Louis xv en personne. L’épisode inaugural d’une série policière historique extrêmement prometteuse.

D’une plume aussi alerte qu’élégante, Olivier Barde-Cabuçon trousse un polar historique fascinant et crée, avec son commissaire aux morts étranges, un personnage d’une rafraîchissante originalité.

Avec ce titre Olivier Barde-Cabuçon a reçu le grand prix Sang d’Encre du roman policier.

Lire ICI le début

Publicités

17 réflexions sur “Casanova et la femme sans visage de Olivier Barde-Cabuçon

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s