Moriarty : le chien des d’Urberville de Kim Newman

Mes petites lectures

9782352949022,0-2815197

Moriarty : le chien des d’Urberville de Kim Newman.
Traduit par Leslie Damant-Jeandel. Paru le 18 novembre 2015 chez Bragelonne dans la collection Fantasy, Steampunk 28€ ; (452 p.) ; 24 x 16 cm.

4e de couv :

Imaginez les jumeaux maléfiques de Sherlock Holmes et du docteur Watson, et vous obtiendrez le redoutable duo formé par le professeur James Moriarty, serpent rusé d’une intelligence remarquable aussi cruel qu’imprévisible, et le colonel Moran, violent, libertin et politiquement incorrect. Ensemble, ils règnent sur Londres en maîtres du crime, tenant dans leur poing police et hors-la-loi. Quelle que soit leur mission, du meurtre au cambriolage de haut vol, Moriarty et Moran accueillent un flot de visiteurs malfaisants : membres du Si-Fan assoiffés de sang, Vampires de Paris, et même une certaine Irène Adler…

57

L’auteur :

Kim Newman est un dandy anglais et un ancien artiste de cabaret. Auteur prolifique, il est aussi l’un des plus grands spécialistes du cinéma fantastique. Après la série Anno Dracula, dont le premier tome a remporté l’International Horror Guild Award.,
Extrait :
Friedrich Nietzsche n’a de cesse de radoter sur le « rire terrible des Surhommes » – oui, j’ai lu autre chose que des livres avec des femmes à poil ou du gros gibier – et affirme que le plus infime gloussement de ces êtres supérieurs contient du sang et de la glace. Si cet abruti de Fritz avait entendu le rire du professeur Moriarty, il aurait chié du sang, de la glace et de la saucisse dans sa culotte bavaroise.

Résumé et avis :

Le professeur James Moriarty et le colonel Sebastian Moran se sont associés pour régner sur Londres en maîtres du crime. Dans l’ambiance victorienne des aventures de Sherlock Holmes, ils croisent Irène Adler.

Attention ce titre est dans une collection Steampunk mais ce n’est pas du vraiment du Steampunk. C’est un recueil de 7 aventures (avec une petite apparition Sherlock) par un auteur de SF et Fantasy bien connu du grand public pour sa super série Anno Dracula.

 Les six nouvelles qui composent le recueil nous offrent une version dévoyée et déjantée des aventures de Sherlock Holmes, ne serait-ce que dans leurs intitulés et se paye d’élargir son univers en faisant intervenir des personnages issus d’autres auteurs.

Kim Newman revisite ici l’œuvre culte d’Arthur Conan Doyle avec un talent hors pair.

Bonne pioche !

Lire le début ICI

 

 

Publicités

71 réflexions sur “Moriarty : le chien des d’Urberville de Kim Newman

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s