Paris Polar 2015 : mon petit compte rendu

Paris Polar : mon petit compte rendu…

avec beaucoup de retard.

Aujourd’hui, avec beaucoup de retard, je vous propose le petit résumé de mon petit tour à Paris Polar.
Un salon est toujours un moment spécial dans la vie d’une passionnée.
Et Paris Polar n’a pas manqué de m’apporter son lot de petits bonheurs.
Joie de suivre des tables rondes intéressantes, joie de retrouver des auteurs que l’on apprécie, bonheur d’en découvrir de nouveaux.
Et ces salons c’est aussi un moment où l’on retrouve d’autres passionné(e)s et d’échanger autour de notre passion commune, le noir, le polar…
Enfin, je vous laisse découvrir tout cela !

parispolar_2015Le festival Paris Polar existe depuis  2004. Il est le fruit de la rencontre entre un passionné de littératures policières, membre de l’association 813, et d’un Député Maire du 13earrondissement de Paris, curieux et joueur. Leur envie commune était de faire connaître ce genre littéraire, trop souvent considéré comme mineur, et d’amener le public dans des lieux insolites de l’arrondissement.

Au fil des années le festival a exploré tous les genres, le cinéma avec une semaine de ciné club polar, la musique avec des concerts Jazz ou lyrique, l’art avec des expositions de photographies, de peintures et de dessins.

Aujourd’hui, le Paris Polar c’est sur 3 jours de salon littéraire avec une quarantaine d’auteurs de polar en signature, des tables rondes, des rencontres, des expositions, un jeu-concours d’écriture de nouvelle, un jeu de piste polar et une soirée cinéma noir à l’Escurial, etc…

Cette année, Paris Polar, comme nous tous, portait le deuil. Une semaine après les terribles attentats terroristes. Mais …

Malgré tout :

12279187_535366679953190_3559822280849216274_n

 Pour démarrer la matinée Paris Polar, une rencontre avec un auteur de polar était proposée dans une bibliothèque de l’arrondissement.

Cette année c’est la bibliothèque Glacière qui recevait Jérôme Leroy.

Et ce quasi tête à tête a été passionnant

Ma rencontre avec Jérôme Leroy c’est ICI

Je suis donc arrivée un peu avant l’ouverture pour prendre le poul du salon.

images (11) Il n’y avait absolument personne, j’en ai profité pour faire le tour des salles d’exposition. Lire quelques lettre de Duhamel le fondateur de la Série Noires qui fête cette année ses 70 ans. Elle voit le jour grâce aux romans hard-boiled de Hammett et Chandler, continue avec les flics du 87eme d’Ed Mc Bain et publie aujourd’hui Jo Nesbo, Ken Bruen et Caryl Ferey. . Fac-similés de manuscrits, éditions originales, affiches de films tirés des archives des éditions Gallimard qui nous dévoilent quelques trésors.

Quand je suis revenue dans la salle des dédicaces, quelques auteurs étaient présents. Le moment idéal pour parler avec eux. Des instant privilégiés qu’il ne faut pas gâcher.

téléchargement (1)8554443-13468470Cette année les bibliothèques de la ville de Paris étaient associées au festival. Et des collègues étaient également présentes en tant que « docteur culture » afin de prescrire quelques bons conseils de lecture, munies de leurs ordonnances. Et c’était très marrant de jouer au docteurs avec blouse blanche et stéthoscope.

Le petit plus des bibliothécaire : La bibliographie du salon ICI

J’ai pu rencontrer quelques auteurs dont j’avais aimé le bouquins. Des nouvelles plumes… J’ai discuté avec des auteurs que j’aime suivre.

Heureuse de retrouver Dominique Sylvain, Dominique Manotti, Marin Ledun, Bernard Minier, Colin Niel …
De découvrir Nicolas Mathieu, Thomas Bronnec,  Jérôme Leroy
D’aller à la rencontre d’auteur étranger, Carlos Salem, Luca Pedelmengo, Martin Waytes.

table_ronde2Et puis en milieu d’aprem, j’ai pu assister à un petit débat modéré par  Julien Védrenne.
Table ronde – « La politique du polar » avec Marin Ledun, Nicolas Mathieu et Carlos Salem – Modérateur

Le polar doit-il être politique ? Quelle doit-être aujourd’hui la politique éditoriale du polar ? Y a-t-il des politiques différentes selon les collections et les nationalités des auteurs ? Quelles sont les frontières du genre ?

Un débat sérieux qui nous a beaucoup fait sourire voire rire mais avec un saltimbanque comme Carlos Salem, on peut s’attendre à tous.

Retrouvez le petit résumé de cette table ronde, c’est Catherine du Blog du polar de Velda qui nous le propose et c’est ICI

Enfin ça a été trop sympa de rencontrer Sylvie Allouche, en vraie après des échanges virtuels. Notre auteur jeunesse  est toujours souriante et avenante. Une belle m^me si courte rencontre.

Paris polar, je signe pour 2016.images (1)

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

12 réflexions sur “Paris Polar 2015 : mon petit compte rendu

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s