Lontano de Jean Christophe Grangé

chronique-de-lecteurs
GrangéLe livre : Lontano de Jean Christophe Grangé. Paru le 9 septembre 2015 chez Albin Michel. 24€90 ; (777 p.) ; 23 x 16 cm
4e de couv :
Le père est le premier flic de France. Le fils aîné bosse à la Crime. Le cadet règne sur les marchés financiers. La petite soeur tapine dans les palaces. Chez les Morvan, la haine fait office de ciment familial. Pourtant, quand l’Homme-Clou, le tueur mythique des années 70, ressurgit des limbes africaines, le clan doit se tenir les coudes. Sur fond d’intrigues financières, de trafics miniers, de magie yombé et de barbouzeries sinistres, les Morvan vont affronter un assassin hors norme, qui défie les lois du temps et de l’espace. Ils vont surtout faire face à bien pire : leurs propres démons.
Les Atrides réglaient leurs comptes dans un bain de sang. Les Morvan enfouissent leurs morts sous les ors de la République.

Extrait : 

Après le génocide du Rwanda, les Tutsis avaient poursuivi les milices hutues jusqu’au Congo. Ils en avaient profité pour chasser Mobutu du pouvoir et bombarder Laurent-Désiré Kabila président, lequel s’était empressé de se retourner contre ses alliés, déclenchant une deuxième guerre du Congo entre armée régulière, militaires tutsis, réfugiés hutus, milices rebelles, Casques bleus.
Dix ans plus tard la guerre continuait toujours à l’est et la RDC était le dernier pays au classement de l’indice du développement humain des Nations unies.
La pire terre où voir le jour…

Jean-Christophe-Grangé-JOKO_0L’auteur : Jean-Christophe Grangé est né à Boulogne-billancourt près de Paris le 15 Juillet 1961. Après des études de lettres à la Sorbonne aboutissant à une maîtrise sur Gustave Flaubert, il devient rédacteur publicitaire.
En 1989, il se lance dans le journalisme comme grand reporter pour le National Geographic, Paris Match et le Sunday Times.
Il crée par la suite la société L&G pour faire des reportages en free lance. Ces derniers vont l’entraîner aux quatre coins du monde et lui rapporter plusieurs prix : Reuter en 1991, World Press en 1992. Ces enquêtes seront aussi une formidable source d’inspiration pour ces romans.
Son premier roman est publié en 1994. En parallèle de son travail littéraire, il écrit des scénarios pour le cinéma et la télévision et récemment, il collabore de plus en plus avec Frédéric Schoendorffer au scénario et à la production.
Plusieurs de ses romans ont été adaptés au cinéma et à la télévision, il a été traduit dans une vingtaine de langue et est l’un des rares écrivains français dans son genre littéraire à être apprécié aux États-Unis.

Si j’ai découvert Grangé au milieu des année 90, et qu’à l’époque je lisais d’une traite ses thrillers qui faisait date dans le polar français; il y a plus de 10 ans que je n’ai pas lu une ligne de cet auteur à grand succès. C’est vrai je lui ai préféré de nouvelles plumes.

Aussi à l’occasion de son nouveau roman tant attendu par des milliers de fans (3 ans sans un thriller de Grangé), je cède la parole à Jean-Luc notre fidèle chroniqueur. Voilà ce qu’il m’en disait : 

« Le dernier Grangé, pour ma part, je l’ai trouvé très bon même si un peu long, il faut dire je suis un inconditionnel de Grangé 🙂 »

Une petite chronique s’imposait donc. la voici 

unnamed (16)L’avis de Jean Luc

Lontano est plutôt une belle réussite.

On reconnaît bien le style, le déroulement de l’histoire avec pas mal de recherches. Il s’agit d’un énorme pavé de presque 800 pages, la première partie du roman est un peu longue mais elle a l’avantage de bien positionner l’intrigue avec tous ses personnages.

Quant à la deuxième partie, elle est menée tambour battant et une fois encore Jean-Christophe Grangé m’a beaucoup surpris avec une histoire bien ficelée et surprenante comme il sait si bien le faire.

Très sommairement l’histoire met en scène un grand patron du ministère de l’intérieur au passé trouble, confronté à un serial killer, qu’il avait arrêté au Congo plusieurs années auparavant.

Dans ce roman, il y a plusieurs sujets, l’Afrique noire, le pouvoir, les dérives sexuelles dans des milieux très favorisés et il y aussi un tueur en série surnommé l’homme clou. Au final, un programme très ambitieux mais surtout très bien maîtrisé.

L’image de l’Afrique peut paraître dérangeante mais malheureusement elle est tout à fait crédible et sans doute basée sur des faits réels.

Il est question de rites et de croyances africaines, et à côté de cela, il y aussi une plongée dans les milieux sados en France très surprenante.

Au final, un très bon Grangé, le premier tome d’un dyptique qui mérite d’être lu, même si comme je l’ai dit, il y a quelques longueurs.

Publicités

29 réflexions sur “Lontano de Jean Christophe Grangé

  1. Premier grangé pour moi.
    Une claque.quelle maîtrise. Les premières lignes donnent le ton.
    La documentation est impressionnante.
    Depuis je dévoré ses livres.
    Je conseille lontano un de mes polars favori de 2015.

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s