A la verticale des enfers / Fabio M. Mitchelli

Mes petites lectures

9782359622089,0-1314764Le livre : A la verticale des enfers / Fabio M. Mitchelli. Paru le 24 novembre 2011 chez Ex Aequo. 12€ ; (125 p.) ; 22 x 14 cm

4e de couv :

Six mois après le terrible drame de la mort de Clarisse, Chris Lanzmann, Lieutenant de police à la criminelle, met fin à ses jours en se jetant du haut des trente mètres de son immeuble.

Au moment de l’impact sur le trottoir, le jeune flic aperçoit des corps humains, flottant à quelques mètres du sol. Il ne comprend pas la symbolique de cette vision, encore moins la raison pour laquelle il possède toujours sa conscience…

Sohan Ordell, le flic chargé de l’enquête concernant le suicide de Chris Lanzmann, découvre alors avec l’aide du jeune médium Melvin Meideiros, que l’ex-amant de Clarisse n’avait pas les mains aussi propres qu’on le disait. Peu à peu, l’investigation les rapproche d’une effroyable affaire : les corps de plusieurs jeunes femmes sont retrouvés horriblement mutilés, dans une représentation cauchemardesque du Vitruve de Léonard de Vinci.

Qui sont ces êtres avec lesquels Lanzmann communique ?

De quoi l’ex-flic était-il coupable ? Qui est l’étrange gérant de la boutique du Papillon Noir ?

Un infernal jeu de piste les mènera tous aux confins du physique, à mi-chemin entre le réel, le cauchemar et la folie…

Nous retrouvons dans ce second volet de la trilogie des Verticales les personnages rencontrés dans La verticale du fou ; mais nous les retrouvons sous un angle auquel nous n’étions pas préparés ; et c’est bien là que doit résider le talent d’un auteur : surprendre ses lecteurs et se renouveler sans se renier lui-même. Fabio M. Mitchelli réussit cette fois encore la performance de nous emmener là où nous ne serions pas allés de nous-mêmes, au seuil de mystères sur lesquels il jette une lumière nouvelle. Dans ce deuxième opus il inverse l’angle sous lequel nous envisageons la mort, car après tout, tout ce que nous en savons fait encore partie de la vie… mais jusqu’à quel moment ?

Dans A la verticale des enfers l’auteur nous transpose dans une contre-plongée à l’issue de laquelle vous ne regarderez plus certaines choses sous le même angle, je vous le promets.

L’auteur :

téléchargement (16)Fabio.M.Mitchelli est né en 1973, à Vienne (Isère). Il intègre une école de jazz en 1997, à Lyon, et sera intermittent du spectacle pendant près de huit ans. Après s’être complètement détourné de la scène musicale en 2005, il se consacre aujourd’hui à l’écriture de thrillers fantastiques. Ses goûts prononcés pour le cinéma fantastique et policier, vont déterminer son orientation littéraire quant à ses choix d’écriture.

Extrait :
Tout autour, une étendue interminable de poudre blanche, immaculée, vierge de toute trace, semblait se trouver là, depuis des siècles, posée comme un voile diaphane qui se soulevait à chaque rafale de vent. La mélodie paraissait ondoyer tout autour de la vieille cabane, nimber le lieu et l’instant d’une féerique atmosphère, dulcifier le mal, atténuer l’horreur. Laver la monstruosité de la scène. Laver les arabesques de sang qui désormais s’étendaient sur les murs bardés de mélèze.

Petit Avis :

Après la mort de Clarisse, le lieutenant Chris Lanzmann décide de mettre fin à ses jours. Peu avant l’impact, il a une vision de corps humains. Sohan Ordell est chargé d’enquêter sur le suicide et se fait assister par un jeune médium. Leurs investigations les mènent vers les cadavres de jeunes femmes mutilées.

Nous retrouvons dans ce second volet de la trilogie des Verticales les personnages rencontrés dans La verticale du fou à travers une enquête étrange. A nouveau l?auteur joue sur les genres, entre thriller métaphysique et roman fantastique. C’est ambigu, angoissant. Comme dans un cauchemar éveillé. Une ambiance glauque, étouffante qui nous entraine dans un univers sombre, fiévreux et infernal. C’est déconcertant à souhait.

Publicités

19 réflexions sur “A la verticale des enfers / Fabio M. Mitchelli

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s