Soleil noir de Christophe Sémont

9791090648517,0-2692046 Soleil noir  de Christophe Sémont. Paru le 17 septembre 2015 chez Critic éditions.  17€ ; (264 p.) ; 20 x 13 cm
« Un long serpent gris strié de noir glissait sur le sol, filant à une vitesse incroyable dans un silence quasi parfait. »
Résumé :

Promu sergent dans le nord de l’Argentine, Esteban Pantoja s’apprête à fêter son avancement en compagnie de sa femme et de sa fille. Pour eux, ce soir-là, tout va basculer…

Adela est serveuse dans un bar de nuit de La Paz. Un boulot comme un autre, en attendant mieux. Depuis quelques mois, elle se bat contre des visions qui la hantent jour et nuit.

Ils s’appellent Sergio, Kamila, Federico et Diego. Ils sont jeunes, ils ont la vie devant eux. La vie… et un énorme conteneur, abandonne au coeur de la jungle.

Rien ne les vouait à se rencontrer.

Et pourtant, leurs destins sont liés. Tous vont être les témoins de là folie d’un homme. Car au plus profond de la forêt amazonienne, tapi dans son antre, un serpent attend son heure…

L’auteur :

AVT_Christophe-Semont_8789Ingénieur en techniques agricoles, Christophe Semont est diplômé à l’École nationale d’ingénieurs des travaux agricoles de Clermont-Ferrand (1994-1997).

Responsable développement d’Hyltel depuis 2005, il est auteur de 2 polars publiés en ebook.

Sac au dos, Christophe Sémont a parcouru le monde en long, en large et en travers. Il en a tiré un goût immodéré pour les histoires, orales ou écrites, réalistes ou fantastiques.
Depuis, il s’est marié, a posé ses valises en Bretagne et a eu deux enfants.
Révélé par l’édition numérique, il écrit avec Soleil noir un redoutable thriller dans une Amérique du Sud où les fantômes du passé sont plus vivaces que jamais.

Avis :

Dans une Amérique du Sud (Argentine, Bolivie) plus vraie que nature, des hommes et femmes ordinaires (un policier, une serveuse, des adolescents) doivent affronter les fantômes du passé.

À la croisée du roman noir et du thriller historique, Christophe Sémont nous offre une œuvre nourrie par ses multiples voyages à l’étranger. Une découverte !

Et pourtant :

Si ce titre est un véritable dépaysement, si on peut reconnaître à l’auteur son sens du rythme, la facilité des mots qui se succèdent et qui nous entrainent plus avant dans ce livre, je suis un peu restée sur ma faim.

Oh, nous avons là un véritable page turner, des chapitres courts, des clifhangers à la fin de chacun d’eux qui nous pousse à vouloir connaitre immédiatement la suite. Et comme l’auteur est malin et qu’il alterne les points de vue, nous passons ainsi de personnage en personnage dans un état de fébrillité assez addictive Du coup, le livre se dévore et on ne s’en rend même pas compte. En un clin d’oeil on le referme. Dépaysée, bousculée.

Mais voilà, c’est là que le bas blaisse, enfin à mon point de vue. Le sujet central du livre, à savoir le fagositage du pouvoir en Amérique latine par les anciens cadres nazis ayant trouvés refuse dans ces Eldorados après le second conflit mondial, est trop succintement traité. Il n’est ici qu’un pretexte pour faire vivre l’intigue.

Autres petit bémol, j’aurai vraiment aimé que les personnages soient plus développés. Estéban, s’il est le pion central manque de profondeur, Amanda est touchante mais j’aurai aimé en savoir plus encore pour m’attacher totalement à elle.

Remarquez ces quelques points de détails ont leurs avantages.  L’auteur ne se perd pas en circonvolutions et il est à parier que, sans doute, nous auront  droit à une suite qui peut-être cette fois m’apportera l’éclairage qu’il m’a manqué sur ce titre.

Alors si vous voulez un parfait thriller dépaysant mené tambour battant, ce Soleil noir est pour vous. Là c’est le pied assuré.

Extrait :
– Le gouvernement n’agit pas pour améliorer les choses ?
– Pour cela, il faudrait de l’argent… Quand il y en a, il va d’abord dans la poche des politiciens. Le pays est corrompu, malade de son propre système. Les ressources ne manquent pas pourtant : de l’argent, du gaz, du bois… Mais elles sont exploitées par des entreprises étrangères, rien ne reste ici. Un mendiant assis sur un trône d’or, voilà ce qu’est la Bolivie – ce qu’elle a toujours été…
Publicités

10 réflexions sur “Soleil noir de Christophe Sémont

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s